BBVA : possible dépréciation de 1 milliard d'euros de sa filiale américaine

 |   |  205  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La deuxième banque espagnole a annoncé, ce mardi, qu'elle prévoyait une possible dépréciation de 1 milliard d'euros net de la valeur de son activité aux Etats-Unis, notamment en raison du ralentissement de l'économie américaine.

"Selon les données et prévisions de résultats disponibles actuellement, le groupe BBVA estime (qu'il y a) un ajustement potentiel dans la valeur du fonds de commerce de son activité aux Etats-Unis", un ajustement "négatif", précise la banque dans un communiqué. "Cet impact se reflétera dans les comptes financiers du groupe au 31 décembre 2011".  Cette opération pourrait le faire passer dans le rouge au quatrième trimestre. Les résultats annuels de BBVA seront publiés le 2 février.

La dépréciation "extraordinaire" de la filiale américaine est "due à une reprise plus lente du pays, à l'horizon attendu de taux d'intérêt bas et à l'impact croissant du cadre réglementaire", précise le groupe bancaire qui rappelle que plusieurs organismes internationaux ont récemment revu à la baisse leurs prévisions de croissance pour les Etats-Unis.

La banque affirme que "cet ajustement comptable n'aura aucun impact négatif sur la liquidité, la solvabilité ou la politique de dividendes du groupe" et que son "engagement à développer son activités aux Etats-Unis reste intact". 

L'annonce de cette possible dépréciation a été bien accueillie à la Bourse de Madrid, où l'action BBVA grimpait de 2,35% à 6,1euros, peu après l'ouverture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :