Quand les assureurs sont bienvenus chez les ch'tis

 |  | 355 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
La Fédération française des sociétés d'assurance organise à Lille la 4ème édition des Journées de l'assurance après Lyon, Marseille et Toulouse. Mercredi soir, Pierre de Saintignon, premier adjoint au maire, en a donné le coup d'envoi.

Dans la salle du conseil de la mairie décorée par Erro dans le style pop art, Pierre de Saintignon, premier adjoint au maire de Lille, a fait la promotion de sa ville devant un parterre d'assureurs, d'étudiants et d'acteurs économiques de la région. Si plusieurs patrons de l'assurance sont là, c'est que leur fédération organise la 4ème édition de ses Journées de l'assurance, une tournée en région qu'elle poursuit après Lyon, Marseille et Toulouse.


Chasser les jeunes recrues sur les terres de Martine Aubry


"En région Nord Pas-de-Calais, le secteur de l'assurance emploie plus de 8000 salariés avec un rythme de recrutement de 400 emplois nouveaux par an", a déclaré mercredi soir Bernard Spitz, président de la Fédération française des sociétés d'assurance. Les assureurs sont donc aussi venus chasser les jeunes recrues sur les terres de Martine Aubry. D'autant plus que les jeunes sont particulièrement choyés par la mairie de Lille. "Nous sommes très attachés en ce moment à faire une place aux jeunes dans le monde du travail : pas aux jeunes de l'Edhec, ils sauront se débrouiller, mais à ceux pour qui le train de l'emploi ne passe jamais", a affirmé Pierre de Saintignon.


Gras Savoye fondé à Lille en 1907


Bernard Spitz a aussi passé en revue les nombreux assureurs présents à Lille : "AG2R La Mondiale, Lloyd Continental et l'Union générale du Nord y ont installé leur siège. Axa, BNP Paribas Cardif, CNP Assurances, Crédit Agricole Assurances, Groupama ou Covéa y ont une délégation régionale. Et la société de courtage Gras Savoye a été fondée à Lille en 1907". Pierre de Saintignon a même rendu hommage à André Renaudin, directeur général d'AG2R La Mondiale et Jean-Pierre Guillon, président du Medef Nord Pas-de-Calais, qu'il considère comme des "éclaireurs dans leurs métiers".
Ce jeudi, à la Cité des échanges et à l'Université catholique de Lille, les débats se focaliseront sur la protection sociale des entreprises et sur la place des jeunes dans l'assurance.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2012 à 13:51 :
Pourquoi pas ! les mosquées sont des biens comme les autres...
a écrit le 09/02/2012 à 12:54 :
Bernard Spitz est un militant socialiste depuis toujours. Il est un des fondateurs des Gracques, ce groupe de réflexion de hauts fonctionnaires de gauche qui grâce à ses relais a su faire parler de lui à plusieurs reprises.
Donc comme toujours, la haute fonction publique, payée par nos soins et supposée être neutre, se réserve de fait la promotion de ses propres agendas en toute décontraction.
D'ailleurs, Bernard Spitz aurait-il obtenu ce poste sans un bon "soutien"?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :