La Banque Postale ouvre tous les robinets du crédit

La Banque Postale multiplie les initiatives en matière de financement : après le crédit à l'habitat, à la consommation et aux personnes morales, elle s'attaque au marché du crédit renouvelable et du financement des collectivités locales.
Copyright AFP
Copyright AFP

Quand toutes les banques françaises courent après les dépôts, La Banque Postale court, elle, après les crédits. La banque dirigée par Philippe Wahl se paie même le luxe d'avoir un ratio crédits sur dépôts de moins de 50%, alors que toute la place dépasse allégrement les 100%. Un excédent de dépôts sur les crédits qui permet à la banque de n'avoir recours ni au marché interbancaire ni aux marchés financiers pour se refinancer, mais qui devrait progressivement se résorber compte tenu des ambitions de la banque en matière de crédit.

Elargissement des offres de financement pour les personnes morales
En 2011, plus de 186 000 crédits à la consommation ont été octroyés, pour un encours de près de 1.9 milliard d'euros. Les encours de crédit immobilier sont quant à eux en hausse de 12%, à 41,7 milliards d'euros.
Alors que la banque a lancé son offre de financement des personnes morales (grands comptes, bailleurs sociaux, TPE, professionnels) en octobre dernier, son encours de crédit se monte déjà à 700 millions d'euros après trois mois de commercialisation. La Banque Postale élargit d'ailleurs son offre à destination de cette clientèle : des avances sur subventions pour les associations et des crédits pour les bailleurs sociaux ont été lancés au début de l'année. Et d'autres produits seront commercialisés d'ici fin 2012, comme le crédit-bail immobilier ou l'affacturage.

Une mission de service public
Via une co-entreprise avec la Caisse des Dépôts, La Banque Postale s'attaquera aussi au marché du financement des collectivités locales d'ici la fin du mois de juin. "Nous sommes une banque publique, de service public. Il est conforme à notre mission de répondre à une demande d'intérêt public. C'est une réponse à la crise et à l'impasse de financement du secteur public local", a justifié Philippe Wahl, président du directoire de la banque lors de la présentation des résultats.
Là encore, le modèle de financement se veut différent et reposera sur trois critères : des produits simples, un adossement en liquidités correspondant au "principe de réalité" (un crédit à 10 ans sera adossé à un refinancement de durée équivalente) et des marges transparentes pour les clients. Ces crédits seront refinancés par Dexma, société de crédit foncier détenue par l'Etat, la CDC et La Banque Postale.

Du crédit renouvelable autrement
La banque se lancera également dans le crédit renouvelable au deuxième semestre. "Il ne ressemblera à aucun autre. Nous espérons montrer qu'un autre crédit renouvelable est possible", a promis Philippe Wahl. Enfin, ayant étendu sa gamme à l'assurance dommages, la banque compte développer davantage de synergies commerciales avec les offres de crédit, en proposant à partir de ce mois-ci, des offres couplées crédit immobilier / assurance habitation et crédit auto / assurance auto.

Au final, le ratio crédits sur dépôts de La Banque Postale devrait donc se rapprocher de ceux des autres banques françaises. "Une bonne gestion tourne autour de 100%. C'est important d'aller vers les 100%, mais en étant soucieux de conserver notre force en terme de liquidités", a déclaré Philippe Wahl. Avant d'ajouter : "ça n'est pas parce que nous donnons une impulsion forte au crédit que nous renonçons à nos positions de liquidité".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 19
à écrit le 08/05/2012 à 16:54
Signaler
je change de banque trav avec des cheque emplois service pour la poste c est 15jours d attente je suis auxiliaire de vie pour pa les ajios super et refus de decouvers avec 900euros par mois genial depuis 25ans chez eux la confiance regne

à écrit le 03/04/2012 à 15:05
Signaler
Très content de la banque postale, vive la concurrence !!! Pourquoi les banques privées sont plus chères ????

à écrit le 03/04/2012 à 14:11
Signaler
moi je change de banque je ne reste pas a la poste mes enfants non plus

à écrit le 03/04/2012 à 14:10
Signaler
moi je vais partir de la poste et mes enfants aussi je change de banque le moisprochain

à écrit le 03/04/2012 à 14:09
Signaler
moi je vous dit je ne vais plus rester a la poste je vais changer de banque

à écrit le 03/04/2012 à 9:51
Signaler
j aimerai savoir si la reponse a une demande de pret est aussi rapide que la chaine aux guichets

à écrit le 19/03/2012 à 14:19
Signaler
Mdr, ils se lancent dans la téléphonie et dans la banque alors qu'ils ne savent pas distribuer le courrier ! laissez-moi braire !

à écrit le 14/03/2012 à 14:22
Signaler
Retirez vos avoirs de la Banque Postale sans attendre sa faillite inéluctable.

le 14/03/2012 à 22:36
Signaler
c'est bien ce que je pense pour ceux qui sont a la banque postale faite vite

le 03/04/2012 à 14:12
Signaler
moi je pars de la poste et je me mets a la banque

à écrit le 14/03/2012 à 10:32
Signaler
"Un crédit renouvelable comme aucun autre"....... il sera comment ? à 17 % d'interret contre 19 % actuellement ? ils vont réiventer l eau froide....

à écrit le 14/03/2012 à 7:40
Signaler
Mensonges, ils cherchent juste à rabattre de la clientèle vers eux. Sinon côté crédit, la plaquette pubicitaire est monsongère. Les critères n'ont pas changé et ils ont refusé alors que je voulais créer progressivement une petite entreprise.

le 03/04/2012 à 14:15
Signaler
c est bien vrais sa

à écrit le 13/03/2012 à 19:31
Signaler
Youpi!!!! endettez vous manants pour continuer à faire tourner ce systeme pourri......

à écrit le 13/03/2012 à 18:09
Signaler
du 1% BCE sinon rien !

le 14/03/2012 à 7:36
Signaler
Ce sera rien alors parce que les 1% BCE doivent s'additionner à l'inflation et au cout du risque + la marge... même la banque postale ne fonctionne pas comme la CAF... c'est pas gratuit... dommage pour vous

le 14/03/2012 à 8:01
Signaler
Pluzin, je ne vois pas pourquoi je devrais prendre un crédit à 6% alors que les banques se refinancent quasiment gratuitement auprès du sieur Draghi.

le 14/03/2012 à 13:35
Signaler
Carrefour a fait deux années de suite (2010 & 2011) un prêt trésorerie à 1.98 % Cela me choquait lorsque sur la même période je voyais des publicités pour des taux EXCEPTIONNELS à 3.9 %

le 14/03/2012 à 14:23
Signaler
La duration, la courbe des taux, ça vous parle ? Ou bien vous restez crispé sur votre mauvaise foi idéologique ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.