Les Japonais principaux détenteurs d'actifs financiers dans le monde

 |   |  215  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
Les Japonais sont restés les principaux détenteurs d'actifs financiers dans le monde en 2011 malgré le renchérissement du portefeuille des Chinois, a annoncé mardi le ministère nippon des Finances.

Et de 21 ! Pour la vingt-et-unième année consécutive, les Japonais sont les principaux détenteurs d'actifs financiers dans le monde en 2011. Cette statistique correspond à l'ensemble des actifs financiers (obligations, prêts, parts de sociétés, titres divers, etc) détenus à l'étranger par les entreprises, les autorités publiques et les particuliers japonais, moins l'ensemble des dettes contractées par les Nippons vis-à-vis de l'étranger.

La position extérieure nette du Japon s'est ainsi élevée à 253.010 milliards de yens (près de 2.500 milliards d'euros au taux de change actuel) à la fin 2011, en hausse de 0,6% sur un an, a expliqué le ministère. "Les fusions et acquisitions réalisées par les firmes japonaises à l'étranger, accélérées en raison de l'appréciation récente de la devise nippone, ont permis d'élever la valeur des investissements à l'étranger", a expliqué un responsable du ministère.

Les Chinois et les Allemands complètent le podium

Les Chinois (Hong Kong compris) étaient en deuxième position à la fin 2011, avec une position extérieure nette équivalente à 192.500 milliards de yens (1.900 milliards d'euros), a précisé le ministère nippon, citant des données communiquées par le FMI. Les Allemands étaient troisièmes (93.900 milliards de yens) et les Suisses quatrièmes (73.200 milliards).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/05/2012 à 11:26 :
Bizarre ce classement, les amerlocs sont où la dedans, les hedge funds, les banques et les firmes US n'investiraient elles que dans des firmes US? Comment sont valorisés les titres des filiales à l'étranger des firmes US? Les plus gros détenteurs d'actifs dans le monde, étrangers ou pas restent les amerlocs, c'est vrai qu'il faut retirer la dette privée (part étrangère) et peut être publique (part étrangère)mais l'article n'est pas suffisamment développé et l'analyse est quasiment inexistante. Par ailleurs où sont les pays producteurs de pétrole et/ou de matières premières dans le classement?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :