Caisse des dépôts : Jean-Pierre Jouyet tiendrait la corde

 |   |  515  mots
Jean-Pierre Jouyet. Copyright Reuters
Jean-Pierre Jouyet. Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
La rumeur s'amplifie sur la future nomination de Jean-Pierre Jouyet, actuel président de l'Autorité des marchés financiers, comme nouveau directeur directeur général de la Caisse des dépôts.

Jean-Pierre Jouyet serait plus que jamais pressenti comme futur directeur général de la Caisse des dépôts.  L'actuel président de l'Autorité des marchés financiers, camarade de promotion de l'ENA et même ami proche de François Hollande, serait même le favori du Président de la République, indique le journal Le Monde dans son édition datée du samedi 26 mai tout en précisant "qu'aucune conversation officielle à ce sujet n'a toutefois eu lieu entre M. Hollande et M. Jouyet".

Des postes à pourvoir à la CNP et à la Caisse des dépôts

La nomination en début de semaine de Jean-Paul Faugère, l'ancien directeur de cabinet de François Fillon, comme administrateur de la CNP (l'assureur vie détenu à 40% par la Caisse des dépôts) avait relancé la course pour la direction générale de la Caisse des dépôts. Pour des raisons d'équilibre politique il devenait difficilement envisageable de nommer à la direction générale de CNP (où le poste est aussi à pouvoir) ou à la direction générale de la CDC, un proche de l'ancienne équipe.

Pour cette raison, la candidature de Xavier Musca, ancien secrétaire général à l'Elysée qui n'avait pas caché son intérêt pour la CDC, était fragilisée. D'ailleurs dès le mercredi 23 mai, le Premier minstre Jean-Marc Ayrault déclarait sur l'antenne de RTL  que la Caisse des dépôts serait confiée à "quelqu'un dans la cohérence de la politique du président de la République", et donc pas à l'ancien secrétaire général de l'Elysée, Xavier Musca.  "Il lui sera proposé comme à d'autres personnalités très importantes qui ont servi le gouvernement précédent dans un esprit républicain (...) d'autres fonctions", a-t-il ajouté. 

Si Jean-Pierre Jouyet rejoignait la Caisse des dépôts - la tradition républicaine voulant qu'un poste prestigieux soit proposé au bras droit du président de la République sortant.- Xavier Musca pourrait alors être nommé à la présidence de l'AMF, selon le journal Le Monde, qui lui prête cependant peu "d'allant" pour la fonction.

Une nomination soumise à l'approbation du parlement

Avant d'être officiellement nommé en conseil des ministres, le directeur général de la CDC doit d'abord faire l'objet d'un avis favorable des commissions des finances du Sénat et de l'Assemblée nationale. Or les travaux de l'Assemblée nationale sont actuellement suspendus dans l'attente des élections législatives le 10 et le 17 juin. La prochaine session parlementaire ouvrira le 26 juin mais il faudra sans doute quelques jours aux députés pour former groupes parlementaires et commissions, puis pour organiser les auditions, et enfin pour rendre un avis. Si bien que la nomination pourrait n'intervenir que début juillet.

Auparavant, la commission de déontologie de la fonction publique devra être consultée pour vérifier la compatibilité du passage de Jean-Pierre Jouyet  de l'AMF à la CDC qui comprend en son sein plusieurs sociétés cotées, notamment la compagnie d'assurance CNP.

 

 

 

 

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/05/2012 à 20:08 :
Très bonne idée : Jean-Pierre Jouyet est un homme compétent et intègre !
a écrit le 27/05/2012 à 10:10 :
Récompensé un ami de 30 ans devenu ministre dans le gouvernement UMP ? Puis président de l AMF grâce à Sarko et des son arrivée s est empressé d'augmenter de 100% ses indemnités ! C'est un homme avide d argent que le président récompense ...
a écrit le 26/05/2012 à 12:08 :
La corde.... pour se pendre ?
a écrit le 26/05/2012 à 1:05 :
On récompense quoi exactement? Parce qu'en ce qui concerne son passage à l'authorité des marchés, le moins qu'on puisse dire est qu'il n'a pas fait son boulot. C'est tout de même incroyable de voir systématiquement promus des gens qui sont au mieux médiocres au pire aux ordres d'on ne sait trop qui mais pas de ceux qui in fine les paient.
Réponse de le 26/05/2012 à 8:06 :
On récompense le camarade de promo, c'est cela la république irréprochable selon le chamallow corrézien.
Réponse de le 26/05/2012 à 15:21 :
comme d'habtiude, on nomme les petits copains, ce n'était pas la peine de critiquer la droite.
a écrit le 25/05/2012 à 21:13 :
C'est celui qui a ouvert la boite de pandore, en autorisant le 13 février, aux spéculateurs du monde entier,les ventes à découvert des principales valeurs financières en France. Qui trouve que EUREX produit dérivé, selon lui « c'est un produit assez banalisé qui a toujours existé . C'est un produit qui permet de moins jouer sur les CDS des dettes souveraines. Il apporte aussi de la liquidité à la France.contribue à faire baisser le coût des emprunts, Un contrat qui permet aux investisseurs de se couvrir, accessible à tout le monde, très facilement, l?arme idéale pour attaquer la France.
Réponse de le 23/06/2012 à 9:41 :
les ventes a découvert éxistaient bien avant Jouyet.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :