Comment Spartoo fait rêver... et payer les fonds de capital investissement

 |   |  239  mots
Le chiffre d'affaires du site Internet de vente de chaussures Spartoo a bondi de 70%, en 2011. Copyright Reuters
Le chiffre d'affaires du site Internet de vente de chaussures Spartoo a bondi de 70%, en 2011. Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)
Le site de vente de chaussures a bouclé une quatrième levée de fonds, d'un montant de 25 millions d'euros, auprès de ses actionnaires historiques, rejoints par un autre fonds de capital-investissement, le belge Sofina.

Et de quatre! Fondée en 2006, Spartoo annonce ce mardi sa quatrième levée de fonds. La société grenobloise, spécialisée dans la vente en ligne de chaussures et de sacs, a récolté 25 millions d'euros auprès des fonds de capital-investissement A Plus Finance, CM-CIC Capital Privé, Highland Capital Partners, Endeavour Vision et Sofina.

Si ce dernier, qui n'est autre que le holding belge de la famille Boel, présent au capital de grands groupes comme Danone, fait ainsi son entrée au capital de Spartoo, les autres fonds sont en revanche des «vieux de la vieille». A Plus Finance et CM-CIC Capital Privé avaient participé à la deuxième levée de fonds (de 4,3 millions d'euros) du groupe, fin 2007. Quant à l'américain Highland Capital Partners et au suisse Endeavour Vision, ils étaient devenus actionnaires de Spartoo début 2010, dans le cadre d'une troisième levée de fonds, de 12,3 millions d'euros.

Pas étonnant que les fonds remettent au pot et que le groupe ait séduit un nouvel investisseur: en 2011, le chiffre d'affaires de Spartoo a bondi de 70%, à 100 millions d'euros. Présent dans une vingtaine de pays, le grenoblois entend se renforcer encore en Europe. D'où cette quatrième levée de fonds de 25 millions d'euros. Encore un peu de patience et une nouvelle proposition de rachat par Amazon ou une introduction en Bourse permettront aux fonds de sortir du capital avec une jolie plus-value.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/01/2018 à 22:37 :
APLUS FINANCE est condamné par l'AMF pour "78 Meuros" d'erreurs
a écrit le 24/10/2012 à 7:11 :
Etant chausseur moi meme et ayant accès aux données de la profession (notamment les taux de retour réels), je ne comprends toujours pas comment, ces sites pourront etre rentable un jours en continuant à offir la livraison et le retour gratuit
a écrit le 23/10/2012 à 10:35 :
Oui, Eric, en 2008. Mais les dirigeants de Spartoo avaient décliné cette proposition, jugeant qu'il "était trop tôt"...
a écrit le 23/10/2012 à 10:00 :
Une nouvelle proposition de rachat par Amazon ? Ils en ont eu déjà une ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :