Procès Kerviel : la cour d'appel confirme le premier jugement

 |   |  207  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
L'ancien trader de la Société générale est condamné à 5 ans de prison, dont 3 fermes, et à 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts.

12h30. Une horde de caméras et de photographes aux abois grouille déjà devant la porte de la première chambre de la Cour d'appel de Paris. Une file de soutiens de l'ancien trader et beaucoup de curieux sont amassés en file indienne sur toute la longueur du hall.

13h.15. Les journalistes sont autorisés à monter au poulailler. Les avocats des différentes parties échangent des poignées de mains et prennent place. Maîtres Veil, Martineau et Reynard pour la Société Générale, Maîtres Koubbi et Dami Le Coz pour Jérome Kerviel, Maître Canoy pour les salariés actionnaires de la Société Générale. Jérôme Kerviel, en costume et cravate noire, entre, les traits tirés et l'air renfermé.

13h30. La cour entre. La présidente Mireille Filippini énonce les chefs d'accusation à grande vitesse : « abus de confiance, introduction frauduleuse dans un système de traitement automatisé, faux et usage de faux. » Elle confirme dans son intégralité le jugement de première instance, à savoir 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts et 5 ans de prison dont trois fermes. Elle suspend aussitôt l'audience. Jérôme Kerviel réfléchit à un pourvoi en cassation.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/10/2012 à 13:44 :
Je ne comprends pas l'acharnement de la société générale dans cette affaire. Elle perd en image, en crédibilité, en tout ou presque ! Leur avocat est d'une arrogance rare !
La justice standard : le pot de fer contre le pot de terre !
a écrit le 24/10/2012 à 19:02 :
Conduite en etat d'ivresse avec homicide involontaire = 2 ans de prison en France
Voila la justice francaise dans toute sa splendeur ...
a écrit le 24/10/2012 à 16:40 :
Bravo à la justice pour avaliser les thèses les plus grotesques. Tout ça finira mal. Les juges ne comprennent pas l'importance qu'ils ont dans le contexte actuel...
Réponse de le 24/10/2012 à 17:00 :
Heureusement que de telles remarques font avancer le débat, que des gens comme vous "comprennent tout" et vont enfin nous éclairer-tellement-on-est-idiots sur les thèses grotesques : Quelle est donc la votre ?
a écrit le 24/10/2012 à 15:29 :
S'il est complice dans tout ça, il entrera par la grande porte de la prison et sortira illico par une porte dérobée...et tout le monde avalera cet océan de couleuvres !
Réponse de le 24/10/2012 à 17:01 :
Non content de dérober des millions, il dérobe des portes aussi ? Quelle misère !
Heureusement, il ne s'est pas dérobé à la justice, et les avocats (notamment le brillant Koubi) ont gardé leurs robes...
a écrit le 24/10/2012 à 15:06 :
C'est normal.

Il a fait n'importe quoi.
Bien que je ne suis pas sûr qu'une peine de prison soit bien utile. Il vaut mieux
faire des saisies sur salaire!!!
Par ce que en tant que contribuable, nous allons encore passer à la caisse.

Que ceux qui défendent K. aient à l'esprit qu'il a fait perdre à la SG des milliards. Donc, des centaines de millions de perte en impots.
Réponse de le 24/10/2012 à 16:14 :
D.Popol,vous fait partie des "angeliques"qui croient que la SG c'est une oeuvre de charité et
bienfaisance.Kerviel pour des années a été l'instrument de la SG pour braquer les milliards qui
vient de perdre.La SG est à 100% complice du braquage.Mais tous les cadres ont été blanchis
meme pas blamés.C'est la soumission de la justice au pouvoir.
Réponse de le 24/10/2012 à 16:50 :
Du calme, monsieur le clervoyant ! Kerviel a du au mieux faire gagner 50 millions à la SG, pas "des milliards". Et pourquoi "braquer" ? Il travaillait (théoriquement, et c'est la le probleme) pour les clients de la SG, pas pour la SG en propre ! Quant aux cadres, ils se sont faits virer, alors, du calme
Réponse de le 24/10/2012 à 17:05 :
la justice est du coté d'un etat bancaire crapuleux
Réponse de le 24/10/2012 à 17:24 :
Merci pour cette parole qui -enfin- eleve le débat. Donc libérer Kerviel serait pour vous le signe d'une justice du coté d'un peuple vertueux ?
Réponse de le 24/10/2012 à 18:06 :
"realite" a raison, le monde bancaire est le modèle même de la voyoucratie et des crapuleux.
a écrit le 24/10/2012 à 14:49 :
C'était cuit d'avance pour lui. La justice en France ??? Faut pas non plus rêver !!!
Réponse de le 24/10/2012 à 15:05 :
"Patrickb" si vous lancez un référendum sur votre question, 98% des français d'en bas aboutiront à votre conclusion.
Réponse de le 24/10/2012 à 16:52 :
C'est étrange ce lien fait entre la justice et sa culpabilité. Vous voulez dire qu'il serait donc juste de le libérer ? Que la justice se trompe ? Que vous savez tout et que donc les "français d'en bas" ont raison. Mais alors, il n'a rien fait le pôvre jérome, pas menti, pas triché, pas manipulé ? fichtre, quelle suprise
Réponse de le 24/10/2012 à 17:53 :
@Lapinou: c'est pas tellement sa culpabilité qui est choquante, mais le fait qu'il soit seul condamné> on a de toute évidence une justice à deux vitesse. Mais à quoi s'attendre quand c'est le chef de l'État qui nomme les hauts magistrats, qui à lweur tour nommentles copians aux postes clés. Une vraie pyramide démocratique, non :-)
Réponse de le 24/10/2012 à 18:09 :
"Lapinou" nous prend pour des demeurés, mais nous kl'avons très bien cerné il n'est lui même "Lapinou"que la banque dans tous ses travers les crapuleux. La Société Générale ne peut se plaindre d'un tricheur dans ses rangs alors qu'elle, la Banque et ses cadres hiararchiques, forment les salariés pour tricher !!!
Réponse de le 24/10/2012 à 18:20 :
Je suis assez légaliste : la justice condamne les délits (faux/Usage de faux, intrusion dans un SI...). Les autres ne sont coupables "que" de faute professionnelle (et sanctionnés comme tels en ayant été virés). Quant aux digressions habituelles sur "tous pourris, ça vient d'en haut", je ne réponds meme pas.
Réponse de le 24/10/2012 à 20:17 :
@Lapinou: les virer, c'est la moindre des choses, mais on aurait aussi pu leur demander de s'appuyer une partie de la facture au lieu de la laisser entièrement aux soins de Kerviel, non ??
a écrit le 24/10/2012 à 14:43 :
ce jugement confirme la seule responsabilité de GK On doit en déduire que les hiérarchies (ainsi que le PDG de la SG)ne sont même pas coupable de négligences et que l'incompétence n 'est pas légalement punissable. Les clients de la SG remercient la justice incompréhensible et Mme X présidente de cette parodie.Pendant tout ce temps l enrichissement personnel n'est pas du côté de GK mais du côté des primes salaires et indemnités diverses versées aux hierarchies de GK pou les remercier. Que GK soit responsable c'est sur mais pas tout seul
Réponse de le 24/10/2012 à 16:55 :
Et non, l'incompétence n'est pas un délit, et heureusement !
Quand aux "clients", en quoi ont-ils été pénalisés ? Les actionnaires, je veux bien, mais les clients ? La justice n'est ici incompréhensible que pour ceux qui ne veulent pas comprendre et préferer le complot à l'évidence ! Et puis Jérome, c'est avec un "J", pas un "G"
Réponse de le 25/10/2012 à 8:33 :
JK a reconnu ses égarements depuis le début de cette affaire, mais si la SG avait reconnu les siens, elle se serait condamnée à mort elle - même avec comme conséquence de mettre la clé sous la porte à court terme pour le plus grand profit de la concurrence; le licenciement ( avec indemnités cette fois - ci) de sa hiérarchie est logique étant donné la gravité des irrégularités constatées, et donc une reconnaissance indirecte de l'irresponsabilité de certaines personnes, mais qui ne constitue pas une preuve au sens juridique du terme.
a écrit le 24/10/2012 à 14:39 :
c'est la justice du: fort avec les faibles et faibles avec les forts.Ou on est avec Bettancourt,Sarko,
Balladur,Karachi et tout le reste?
Réponse de le 24/10/2012 à 17:03 :
Ben on est dans un autre sujet, tout simplement...
a écrit le 24/10/2012 à 14:09 :
Et pourquoi pas un licenciement pour faute lourde (avec un gros chèque) comme toute la hierarchie au dessus de JK ? Un tel jugement remet à mon sens en cause l'utilité du droit du travail et les prudhommes. Je crains désormais que mon employeur m'envoi en penal (tôle et préjudice à la hauteur de la connerie) plutôt que de me virer... Bonjour aussi le mise en lumière d'une justice à plusieurs niveaux !! A vomir tout simplement !!!
Réponse de le 24/10/2012 à 14:32 :
OUi nous sommes tous d'accord, la Société Générale fait la une des faits divers depuis plus de 15 ans, la société Générale lamine un pauvre fusible comme elle a laminé des entreprises, des PME, etc ... et bien entendu cette banque est à fuire, à éviter, cette banque Société Générale est d'une extrême dangerosité pour ses clients en premier lieu, et banque Société Générale est d'une extrême dangerosité pour ses salariés... banque Société Générale est d'une extrême dangerosité pour ses clients entreprises ...
Réponse de le 24/10/2012 à 15:07 :
Vous me semblez aigri ou bête. Je reformule : vous êtes bête et aigri !!!. Donc vous ne pouvez pas être un vrai (et un bon) chef d'entreprise et ainsi disposer de la confiance de votre (vos) banquier(s) (et probablement de vos salariés qui bossent pour vous pendant que vous commentez l'actualité). Si une LJ fait actuellement de vous un sédentaire à domicile, payez ce que vous devez à qui de droit et ensuite vous pourrez cracher sur tout et n'importe quoi. À l'époque actuelle des "pigeons", certains idiots comme vous se sentent pousser des ailes !!!
Réponse de le 24/10/2012 à 15:17 :
et daniel Bouton combien ?
Réponse de le 24/10/2012 à 15:30 :
Le cours de bourse de la Société Générale est passé de 102,78 euro en octobre 2007 à 25,49 euro en octobre 2012. En 5 ans la banque Société Générale s'est EFFONDRéE de plus de 75% ... CELA SUFFIT AMPLEMENT à prendre ses distances à l'égard de cette banque Société Géénrale en plein déclin, en décrépitude, et qui in finé a LES ATTRIBUTS d'une banque qui NE PEUT ÊTRE étrangère à la spoliation des ses actionnaires. OUI la banque Société Générale est d'une extrême dangerosité pour ses actionnaires, OUI OUI la banque Société Générale est une banque à fuire par les actionnaires, par les clients et par les salariés honnêtes ( car enfin, sauf ceux qui sont intéressés dans la spoliation de leurs clients et de leurs actionnaires, nous comprenons bien qu'ils restent salariés de la Société Générale ceux là). Société Générale FUYONS FUILLON.
Réponse de le 24/10/2012 à 15:34 :
1 200 000 euros de retraite annuelle
Réponse de le 24/10/2012 à 15:46 :
Oui enfin le tort de Kerviel ne se résume pas à une simple "connerie", même monumentale, mais à une fraude préméditée, perpétuée sur une longue période, parfaitement planifiée, consciente et voulue. Je ne vois pas en quoi un salarié de bonne foi, ne commettant pas de délit, aurait quoi que ce soit à craindre comme action en justice de son employeur.

Après qu'il ait été victime de sa propre naïveté (s'imaginer que des comportements clairement frauduleux seraient couverts par sa hiérarchie, surtout en cas de pépin), c'est bien possible mais au final, à l'instar de tout individu majeur doué de ses facultés, c'est lui et lui seul qui est responsable de ses décisions et de ses actes.

C'est un peu énervant cette tendance très contemporaine d'excuser tout et n'importe quoi à partir du moment où ça a été fait par un gentil "petit" au préjudice d'un (nécessairement horrible et méchant) "grand".

En cas de fraude même mineure de la SG à l'encontre d'un client ou d'un salarié, j'imagine qu'on réclamerait la pendaison publique de son PDG (et aussi des actionnaires parce que ce sont d'affreux capitalistes, enfin pas tous non plus, juste les gros, parce que les petits ils sont gentils par définition).

La grande avancée de notre civilisation, depuis le siècle des Lumières, a été de fonder la Justice sur des principes de Droit objectifs et identiques pour tous, prévisibles dans leur application autant que faire se peut.

Certes, la justice n'est pas parfaite et peut se tromper - surtout que le Droit, hélas, suit de moins en moins ce principe de prévisibilité et de simplicité - mais enfin dans le cas de JK, personne ne conteste qu'il ait commis les actes reprochés. Que d'autres aient pu laisser faire, peut-être, mais ça n'enlève rien au fait que les délits de JK sont bel et bien constitués, et qu'il n'a pu apporter aucune preuve convaincante à sa théorie du complot.

Après, si des redresseurs de tort se sentent des vocations, qu'ils commencent par étudier à fond le dossier et à nous présenter leurs brillantes analyses de manière argumentée, plutôt que de réduire leur raisonnement à "SG = banque = méchant" et "JK = pauvre salarié exploité (plutôt comique pour un trader, alors qu'on les voue aux gémonies par ailleurs) = gentil". Le tout assorti de l'application d'une nouvelle règle de droit originale qui voudrait que dans tout procès, "gentil" ait raison et "méchant" ait tort (principe certes largement appliqué aux Prud'hommes, mais enfin, un tribunal constitué de syndicalistes, je n'appelle pas ça de le justice sérieuse).
Réponse de le 24/10/2012 à 16:57 :
Enfin un post avec un QI à 3 chiffres. J'applaudis des deux mains (et des pattes, vu le pseudo)
Réponse de le 24/10/2012 à 21:16 :
Quelle argumentation brillante!, alors expliquez nous pourquoi un simple employé peut jongler avec des milliards d'euros sans qu'aucun garde fou, aucun verrou, aucune sécurité ne soit mise en place pour creuser un trou aussi énorme dans une trésorerie de surcroit une banque?!!! ???.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :