Le procès en appel de Jérôme Kerviel en 10 articles de La Tribune

 |   |  823  mots
Jérôme Kerviel, avec son avocat David Koubbi, Copyright Reuters
Jérôme Kerviel, avec son avocat David Koubbi, Copyright Reuters
La Cour d'appel rendra son arrêt ce mercredi 24 octobre. Retour sur ce procès en appel de l'ancien trader de la Société Générale, qui s'est terminé le 28 juin dernier, après 12 jours d'audiences et de plaidoiries.

Mercredi 24 octobre, Jérôme Kerviel, l?ancien trader sous le coup de trois chefs d?accusation, "abus de confiance, introduction frauduleuse de données dans un système de traitement automatisé, faux et usage de faux", sera fixé sur son sort. L?avocat général a requis cinq ans de prison ferme, et laissé à la Cour le soin de prononcer la sanction pécuniaire.
En première instance, en 2010, Jérôme Kerviel, jugé seul responsable de la perte causée par d?énormes prises de positions spéculatives et leur débouclage, avait été condamné à 4,9 milliards d?euros de dommages et intérêts et à cinq ans de prison dont trois ferme.
Retour en 10 articles sur le procès en appel qui s?est tenu du 4 au 28 juin 2012, dans la salle d'audience de la première chambre de la cour d'appel de Paris.

? Un procès en appel à rebondissements: 12 jours d?audiences suivies en direct
Une présidente de la Cour incisive mais non dénuée d?humour, des avocats en verve, un témoin mystère, un desk fantôme, du romantisme, un hamster dans une roue, des opérations fictives?, une chose est sûre: la justice spectacle a tenu ses promesses.
>>>Lire : Les temps forts du procès en appel de Jérôme Kerviel

? Un nouvel avocat: Me David Koubbi
Deux mois seulement avant l?ouverture du procès en appel, Me Olivier Metzner jette l?éponge et c?est Me David Koubbi qui prend le relais pour assurer la défense de Jérôme Kerviel.
>>>Lire : Jérôme Kerviel s?offre les services d?un très médiatique avocat

? La théorie du complot: mythe ou réalité?
Pour Me David Koubbi, l'avocat de l'ancien trader, les positions de son client auraient été couvertes par un autre desk de la banque, laquelle aurait alors eu sous la main un "trader fusible" à faire sauter, pour camoufler les pertes à venir liées aux subprimes.
>>>Lire : Procès Kerviel: théorie du complot contre théorie du trader isolé

? Les avocats à la manoeuvre
Les plaidoiries des avocats des deux parties doivent démontrer en quoi la décision de première instance doit -ou non- être modifiée et pourquoi les trois chefs d?accusation doivent -ou non- être de nouveau retenus.
>>>Lire : Procès Kerviel: un appel pour rien?

? Des dommages et intérêts pour les salariés actionnaires de Société Générale?
En première instance, plusieurs salariés de Société Générale avaient obtenu 2500 euros de dommages et intérêts au titre du préjudice moral subi suite à l'affaire. Ils attendent la confirmation du jugement en première instance, voire la reconnaissance d'un préjudice matériel.
>>>Lire : Salariés actionnaires de Société Générale: un procès dans le procès

? La question du management
Jérôme Kerviel se pose en victime d?un système et pointe du doigt les défaillances de son management. Mais en dénonçant qu'on ne lui a pas mis de limites, Jérôme Kerviel sous-entend aussi qu'il a fauté parce qu'il était "trop libre".
>>>Lire : Quelles leçons de management tirer de l?affaire Kerviel?

? Que sont devenus les protagonistes de l?affaire Kerviel?
PDG, top management, responsables hiérarchiques et collègues, et Jérôme Kerviel lui-même: qu?ont-ils fait depuis que l?affaire a éclaté en janvier 2008? Où sont passés les anciens collègues et responsables hiérarchiques de l?ancien trader? Que sont devenus les Bouton, Citerne, Mustier, Oudéa??
>>>Lire : L?affaire Kerviel revient à la barre

? Communiquer pendant les grands procès: tout un art
Patricia Chapelotte a accompagné Jean-Louis Gergorin et Jérôme Kerviel lors de leurs procès respectifs, et publié en mai dernier "De Kerviel à Clearstream. L'art de communiquer lors des grands procès" (Eyrolles, 2012).
>>>Lire : Affaire Kerviel: "Il faut distinguer arène médiatique et arène judiciaire" et les extraits du livre

? Les réseaux sociaux et l?affaire Kerviel
Les adeptes de Twitter s?en sont donnés à c?ur joie avant, pendant et après le procès en appel. Retrouvez un florilège des tweets les plus drôles, sarcastiques, les plus méchants et même les moins délicats.
>>>Lire: Twitter était aussi à l?audience du procès et Le procès Kerviel vu par la twittosphère

? Du jargon, toujours du jargon
Un petit glossaire pour connaître l?essentiel sur les différents protagonistes (avocats, anciens collègues et supérieurs de Jérôme Kerviel) et sur les termes financiers techniques.
>>>Lire: Les clés pour comprendre le procès Kerviel

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/10/2012 à 9:41 :
à Boli hari : La SG avait pris combien dans l'affaire du dentier ? Et la SG va-t-elle être condamnée pour avoir dilapidé 92% des sommes déposées par ses clients
Réponse de le 21/01/2013 à 22:24 :
A la Société Générale c'est toujours "Botton en touche." mais on ne touche pas à son pote!
a écrit le 24/10/2012 à 17:13 :
je ne connais pas le dossier Kerviel, donc pas d'avis! Mais si les clients de la société générale demandaient tous ensemble de retirer leurs avoirs, la société générale ne pourrait ne leur donner que 8% soit le cor tier one, ce qui veut dire que la banque aurait dilapidé 92% des avoirs de ses clients ? serait-elle condamnable et condamnée ?
a écrit le 24/10/2012 à 9:18 :
Je n?ose imaginer qu il soit le SEUL condamné
Si cela était le cas je ne croirais plus en notre justice
Et je serais loin d?être le seul, ce qui est très grave pour l?avenir de notre pays.
Réponse de le 24/10/2012 à 10:12 :
Ce procès n'est pas le procès de la SG, mais le procès de JK. Il sera, pour toutes ses malversations, n'en doutez-pas un seul instant, lourdement condamné.
Réponse de le 24/10/2012 à 10:41 :
Je suis epicier, je fais commander 50 kg de fraises par mon employé. Il reçoit en fait 20 tonnes de carottes qu'i peint en rouge pour me faire croire que ce sont des fraises. Puis je pretendre que je n'ai rien vu ? Au mieux je suis incompetent et je me fiche de mon commerce, au pire je suis aussi un escroc qui espere ecoulé le "fraisottes" auprès de ma clienteles. Dans les 2 cas, je suis autant responsable que mon employé...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :