L'ouragan Sandy n'aura qu'un effet limité sur la notation des assureurs

 |   |  213  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon l'agence Fitch, la catastrophe naturelle qui a frappé la côte Est des Etats-Unis ne devrait pas pénaliser les notes sur la solidité financière des assureurs malgré le coût considérable des dégâts.

Fitch "n'anticipe pas d'impact majeur sur la notation" de la dette des principaux assureurs de la région Nord Est des Etats-Unis, notamment State Farm, AllState, Liberty Mutual et Travelers, a indiqué James Auden, directeur de l'équipe de notation du secteur de l'assurance chez Fitch, au cours d'une conférence avec des analystes jeudi 8 novembre. Il se base cependant sur une évaluation des dommages à 20 milliards d'euros qui pourrait être revue à la hausse à mesure que els demandes d'indemnisation seront enregistrées.

"Les entreprises les plus affectées sont celles qui ont la plus grande solidité financière" et bénéficient d'une couverture "de réassurance importante pour des événements comme celui-ci", a-t-il ajouté. Il a noté que "vu l'ampleur" de l'ouragan, "le niveau final des pertes assurées est encore inconnu" mais juge que les assureurs "sont bien préparés" pour de tels événements climatiques.

A titre de comparaison, les dommages causés par l'ouragan Irène en 2011 ont été évalués à 10 milliards de dollars tandis que les destructions de Ike, qui a déferlé aux Etats-Unis en 2008, se sont élevées à 20 milliards, selon Eqecat. Loin du record des ouragans Katrina et Andrew (en 1992 à Miami) et  les attentats du 11 septembre évalué par l'agence à près de 100 milliards de dollars.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :