Goldman Sachs : les dirigeants empochent plus de 100 millions de bonus en actions

 |   |  273  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon des avis boursiers publiés vendredi, les principaux dirigeants de la banque d'affaires américaine, qui a plus que doublé son bénéfice net en 2012, vont se partager 707.634 actions. Ce qui représente 102,2 millions de dollars.

Goldman Sachs ne connaît pas la crise. Et il en va de même pour ses chefs de file. D'après des avis boursiers publiés vendredi, la banque d'affaires américaine a octroyé aux douze membres de son équipe dirigeante quelques 707.634 actions de bonus pour l'exercice 2012, représentant 102,2 millions de dollars.

D'après l'un de ces avis transmis à la SEC, le gendarme boursier américain, le PDG du groupe, Lloyd Blankfein, a reçu 94.320 actions. Elles lui seront versés de manière étalée sur trois ans, et ne pourront pas être vendues ou transférées avant janvier 2018, précise le document. Sur la base du cours de clôture de vendredi soir (144,45 dollars), cela représente 13,6 millions de dollars.

Un chiffre d'affaires en hausse de 19%

Cette annonce fait suite à la publication des très bons résultats de Goldman Sachs. Mercredi, la banque d'affaires a fait état d'un doublement de son bénéfice sur l'exercice 2012, à 7,3 milliards de dollars, soit 14,63 dollars par action alors que les analystes de Wall Street tablaient en moyenne sur 12,20 dollars. De même, le chiffre d'affaires s'affiche en hausse de 19%, à 34,2 milliards de dollars, un bond essentiellement du aux solides performances des activités de banque d'investissement et d'opérations de marché pour compte propre.

De quoi réjouir Lloyd Blankfein, qui s'est félicité de "la solidité de notre modèle d'activité et l'accent mis sur une gestion rigoureuse ont généré de bonnes performances pour nos actionnaires", bien que "les conditions économiques soient restées difficiles".

Lire aussi : 400.000 : c'est la rémunération moyenne en dollars d'un salarié de Goldman Sachs

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/01/2013 à 19:33 :
8.5 millions de dollars par personne pour 12 privilégiés ! elle est pas belle la vie !
Quelle que soit leurs compétences, elles ne peuvent pas valoir ce prix là !
malheureusement concernant les banques, nous avons à faire aux seules entreprises qui ne peuvent pratiquement pas faire faillite (il faut bien protéger les petits épargnants, ce qui permet aux gros dirigeants de se goinfrer sans vergogne.
Et ce n'est pas de la haine, mais un simple constat.

Réponse de le 20/02/2015 à 16:54 :
pschitt et re pschitt ..FH aura un autre record : le nombre d affaires sous son gouvernement qui font pschitt ..A méditer
a écrit le 21/01/2013 à 11:03 :
La population mondiale mise en coupe règlée par Golman Sachs et consorts avec la complicité de nombreux dirigeants politiques impressionnés par ces robber baron banksters !
Réponse de le 21/01/2013 à 12:30 :
Les banquiers dirigent le monde; c'est quand même mieux que les serial killers...
Réponse de le 21/01/2013 à 13:31 :
Ne pas généraliser car certains sont de véritables architectes visionnaires.
a écrit le 20/01/2013 à 23:34 :
Ah, si seulement Goldman Sachs était français, vous imaginez les recettes à 75% pour notre président!
a écrit le 20/01/2013 à 17:55 :
Maquillage des compte et des dettes grecques, fraude dans les subprimes (Abacus avec Fab Touré), condamnation cette semaine dans les évictions de propriétaires de logements (500 000 000 $ pour clore cette affaire ambarassante...), vente d'urgence de leurs propres crédits pourris quand ils conseillaient à leurs clients de les acheter, sauvetage par le gouvernement US et par la Fed, sauvetage pour plus de 10 milliards par l'intermédiare du sauvetage d'AIG, ... Et j'en passe des meilleurs... Quel argent bien mérité, quelle utilité sociale !!!
Réponse de le 21/01/2013 à 11:03 :
C'est ça qui est intéressant : on s'aperçoit que les meilleurs sont parfois tout simplement les pires
a écrit le 20/01/2013 à 10:17 :
Quand on tend un élastique trop fort, il finit toujours par lâcher!!!
Réponse de le 20/01/2013 à 13:47 :
S'ils doivent lâcher, ça serait probablement par tout ce qu'ils symbolisent de leur nation, de leur milieu, de leur rang: un mot me vient "overconfident"
a écrit le 20/01/2013 à 8:12 :
Faut il reglementé la cupidité et le cynisme de cette banque ..??
a écrit le 19/01/2013 à 18:39 :
Peut-être parce qu'ils ont leurs réseaux justement.... Et puis il y a quelques individus très compétents dans cet établissement.
a écrit le 19/01/2013 à 12:05 :
"La solidité de notre modèle d'activité et l'accent mis sur une gestion rigoureuse ont généré de bonnes performances pour nos actionnaires".
Encore et toujours les actionnaires et les dirigeants qui se gavent sur les clients et les salariés.
D'autant que s'il y a bien une banque qui a mis le monde dans la merde lors de la crise financière en 2007 c'est bien celle ci. On aurait mieux fait de laisser couler cette banque de mafieux...
Réponse de le 19/01/2013 à 13:51 :
Disons plutôt qu'en France, la même aurait dit que les résultats ne sont pas assez bons, ou bons mais trop récents ou encore bons et récurrents mais avec une incertitude sur l'avenir... au moins le s américains partagent le gâteau ... aussi virtuel soit-il et de tous les cotés de l'Atlantique...
S'ils sont responsables de quelque chose, qu'ils soient jugés: mais certainement pas par leurs concurrents!!
Réponse de le 19/01/2013 à 15:23 :
Ils ne peuvent pas couler.
Trop près du pouvoir et des centres de décision.
C'est facile de gagner de l'argent sur les taux ou le change lorsque l'on a ses entrées dans les banques centrales...
Ce qui m'épate le plus, c'est qu'ils aient encore des clients.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :