Axa mise sur "l'assur-banque" en France

 |   |  595  mots
Nicolas Moreau, PDG d'Axa France Copyright Reuters
Nicolas Moreau, PDG d'Axa France Copyright Reuters
Axa France veut que ses agents généraux développent l'activité bancaire. Une stratégie d' "assur-banque" qui donne déjà des résultats. L'encours de crédit a ainsi progressé de 18% en 2012

Axa France, la filiale française du groupe multinational, affiche, dans un contexte difficile, des résultats en hausse. Son résultat opérationnel a augmenté de 7% en 2012, à 1,19 milliard d'euros, pour un chiffre d'affaires en légère hausse (+1,4%). Elle contribue à hauteur de 37% au résultat net du groupe, pour un chiffre d'affaires qui ne représente que 25% du total mondial.
Leader sur le marché français des contrats collectifs (vendus auprès des entreprises) en prévoyance et en santé, leader également sur le marché de l'assurance des entreprises, l'assureur ne veut pas délaisser, pour autant, la clientèle des particuliers. Bien au contraire.
Elle prévoit de la développer.

Des points de vente Axa ressemblant à des agences bancaires

A l'heure où certaines banques s'interrogent sur le coût du réseau d'agences bancaires, Axa veut au contraire investir dans celui-ci. Objectif principal: que les points de vente Axa ressemblent de plus en plus à des agences bancaires. 400 d'entre eux seront rénovés et transformés à cet effet d'ici la fin 2013. Fin 2015, 1000 le seront. Et les 750 agents généraux qui ont été formés aux problématiques bancaires -qui gèrent 1.000 points de vente- devraient recruter environ un millier de salariés dédiés à ces tâches. L'idée est bien sûr d'inciter les clients d'Axa à faire de leur assureur aussi leur banquier. On ne parle pas de "bancassurance", puisqu'Axa est d'abord est un assureur, mais d'"assur-banque". Cette stratégie paie déjà, à en juger par les évolutions récentes. Axa banque compte 750.000 clients, les encours de crédit ont progressé de 18% en 2012, dans un marché totalement plat.
Une stratégie étonnante, alors que les banquiers voudraient diminuer le coût de leurs agences ? « En Californie, il n'y a plus de librairie, mais toujours des agents généraux d'assurance » répondent les dirigeants d'Axa France. L'idée est de mettre en place ce dont rêvent les banquiers: que les commerciaux vendent du conseil à forte valeur ajoutée, alors que les services les plus simples seraient traités par internet. « Le revenu par agent général ne cesse de progresser, la présence physique est importante » souligne-t-on chez Axa. Bref, il s'agit de «réussir l'ancrage de le grand public ».

Les entreprises, un marché difficile
S'agissant des entreprises, Axa France estime tirer son épingle du jeu, dans un marché difficile. Avec la crise, le chiffre d'affaires tend à baisser sur ce marché, alors que la sinistralité augmente. Les entreprises économisent sur la maintenance, d'où, par exemple, s'agissant des bâtiments, des risques d'incendie plus élevés. Axa est parvenu malgré tout à augmenter son chiffre d'affaires de 3,5% en 20102, dans cette branche.

Complémentaire santé: une invalidation par le conseil constitutionnel?
Axa sera bien sûr impacté par le projet de loi sur l'emploi, qui prévoit la généralisation de l'assurance maladie complémentaire à tous les salariés, avec une possible « clause de désignation » par les branches. Dans ce cas, toutes les entreprises d'une branche seraient contraintes de se conformer au choix des partenaires sociaux. Sur les 700.000 contrats individuels santé que gère l'assureur, 40% ont été signés par des salariés, et sont donc concernés. 280.000 contrats seraient donc à transférer de l'individuel vers l'assurance collective, que gère aussi Axa. Sauf que nombre de branches risquent de privilégier les institutions de prévoyance. L'impact ne sera donc pas négligeable pour Axa France. Ses dirigeants espèrent une invalidation par le conseil constitutionnel de cette clause désignation contrainte, qui fausse la concurrence.

 

 

 


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2013 à 17:09 :
Nous n'avons pas eu notre réponse de la part de Mr ; Le Directeur d'AXA, Mr. Nicolas Moreau des questions que nous lui avons posé la 01/06/2013 à 13:11. Revoici nos questions :
Je me permets de m'adresser à vous, Mr. le Directeur de la Rédaction de La Tribune. J'ai les preuves de toutes les questions que je vais poser à AXA. J'ai les preuves en mains.
Ma première question est :
Suite à une chute de ma fille au collège, j'ai envoyé une déclaration faite par le médecin avec témoin le 10 Décembre 2009 auprès de AXA (Natio Assurance). Or, nous sommes aujourd'hui en 2013 et nous n'avons reçu aucune réponse de la part d'AXA. Qu'avez-vous à répondre ?
Suite à mon accident de travail en 2008, AXA n'a pris aucune responsabilité, ni du côté Expert, ni du côté juridictionnel. Suite à un appel téléphonique de ma femme, AXA a juste répondu : « Vous êtes OBLIGE d'accepter notre offre, sinon, vous ne trouverez aucune aide de notre côté ».
Suite à notre cambriolage, entre le 09 et 10 Mars, nous avons déclaré notre Sinistre le 11 Mars 2013. Le même jour, AXA nous a envoyé un courrier avec le numéro du Sinistre. Ensuite, vers le 15 Mars, AXA nous a envoyé une personne d'une entreprise pour la réparation des portes et il a fait le nécessaire dans l?intérêt d'AXA. Il a même pris des morceaux brisées de serrure, etc. Et lorsque nous lui avons demandé quand est-ce qu'il viendra pour la réparation, il nous a répondu : « Dans 5/6 semaines, juste le temps de la validation par AXA. » Vous savez quel jour nous sommes aujourd'hui ? Nos portes ne sont toujours pas réparées. Puis, le 17 Avril, AXA nous a envoyé un expert. Seul AXA doit choisir l'Expert. Nous lui avons montré tout les documents demandés par AXA. Nous avons tout expliqué à l'expert de notre effrayante situation, et il même pris des photos. Nous voulions lui montrer les vidéos faites par ma fille, le jour suivant le cambriolage, pour lui montrer les dégâts, mais il n'avait pas le temps de les voir. Les vidéos existent toujours, il a seulement pris les copies des photos. Nous lui avons également montré à quel point nos enfants étaient effrayés et angoissés, par la situation. Nous dormons tous dans la même pièce à cause de leur peur, les enfants ne dorment toujours pas dans leur chambres. Après plusieurs jours d'attente, le 13 Mai, nous avons appelé AXA. Une personne nous a répondu : « Nous n'avons pas encore traité le dossier.  Nous vous dirons la suite par téléphone, cet après-midi ou demain. » (13/14 Mai). Nous n'avons toujours pas reçu cet appel. Au cas ou nous serions absents, nous avons un répondeur en très bon état en toujours en marche. Suite à la situation de nos enfants, à cause de la peur, leur résultats scolaires ont dégringolé. Nous avons été obligé de prendre RDV avec notre assistante social le 27 Mai 2013. Après avoir écouté notre problème, l'assistante social a jugé urgent d'appelé d'elle-même l'assurance AXA. L'agent d'AXA lui répondu qu'il n'avaient toujours pas traité le dossier et a ajouté, de manière irrespectueuse : « Nous avons envoyé le dossiers par-ci, par-là, nous n'avons rien reçu ». Il a également dit : « Vous n'avez pas déclaré la chambre. ». Or, nous avons bel et bien déclaré 5 chambre, garage, débarras, grenier... Le reste, le jour ou avons fait notre contrat d'Assurance, le conseiller n'avait pas le temps de détailler. Il a dit que tout était marqué dans le contrat. Or, quel homme aurait envi de lire un texte imprimé en caractère 4 ? Au sujet de la réparation des portes, l'assistante a demandé quand ça serait fait, l'agent a répondu qu'il ne savait pas. Elle a aussi demandé pour la mise en sécurité de la porte. L'agent a répondu que c'était déjà fait par l'homme d'entreprise qu'ils avaient envoyé. L'assistante a répondu que ce n'était pas eux qui avaient mis ce bout de carton mais que c'était Madame X. Réponse de AXA : « Ce serait ça aussi si on l'avait fait, nous ne pouvons rien faire de plus ». L'assistante a demandé « Chez vous, vous faites comme ça pour la mise en sécurité, avec un bout de carton sur la porte ? ». Réponse « On ne peut rien faire de plus, c'est comme ça ». La réponse était si tranchante qu'on ne pouvait poser d'autres questions après. Ma question maintenant est : « Est-ce de cette manière que vous traitez vos clients ? Est-ce humain de laisser des enfants dans la peur et dans l'angoisse ? Nous leur avons répété des millions de fois que nos enfants dorment encore avec nous dans le salon !
Après cet attitude, de la part de l'agent d'AXA, pour la tristesse de mes enfants, j'ai envoyé plusieurs tweets. AXA France m'a envoyé en message privé me demandant de lui envoyer mon numéro de Sinistre etc, pour gérer mon problème. Ensuite, je lui envoyé quelques autres tweets. Puis, il m'a envoyé en message privé son adresse mail. Par problème de sécurité et de confiance, je ne lui ai rien envoyé et je lui ai aussi dit que je ne pouvais pas communiquer par e-mail les documents. Je lui ai juste demandé un rendez-vous avec lui, je n'ai, aujourd'hui encore, rien reçu.
Ma dernière question est : « Est-ce ça le travail d'un responsable de la part d'AXA pour traiter les clients ? »
a écrit le 02/04/2013 à 14:19 :
Axabanque place le client au c?ur de ses préoccupations et met tout en ?uvre pour vous apporter la meilleure qualité de service.

Des conseillers AXA BANQUE à votre disposition 24h/24 et 6j/7 (hors jours fériés) joignables par téléphone ou par email à partir de votre Espace Client sécurisé.

Nous restons disponibles pour répondre à tous vos besoins :
- Réaliser toutes transactions en ligne ; « virements, commande de chéquiers? »
- Informer sur les produits et services AXABANQUE.
- Conseiller pour le financement d?un projet ou le choix d?un placement financier.
a écrit le 29/03/2013 à 16:39 :
Moi suis ravi de pouvoir parler à ma banque après mon boulot et quand je fais mes comptes à 23h et pouvoir contacter un conseiller à toute heure c'est essentiel - fini de perdre du temps à se déplacer dans mon agence bancaire ! et pas de reproche à faire à AXA Banque concernant la qualité de service -
Réponse de le 29/03/2013 à 17:10 :
parler24h sur 24, c'est du gadget si on a des interlocuteurs incompétents .les appeler 5 fois avec des réponses différentes et incomplètes, être appelé deux fois, recevoir 10 mails avec des informations contradictoires ou surprenantes, des demandes non suivies pour un virement, c'est nul. Poser une question simple à 22 h mardi soir et avoir la réponse le lendemain matin, c'est un service 24h sur 24 nul. Pour moi, après cette mauvaise expérience, Axa c'est fini.je vais clôturer mon compte avec un courrier à la DG et je découragerai quiconque de signer un contrat avec Axa.Alors bonne chance
P.S: ce service m' coûté 3 Euro.
Réponse de le 02/04/2013 à 15:00 :
AXA Banque place le client au c?ur de ses préoccupations et met tout en ?uvre pour vous apporter la meilleure qualité de service.
Des conseillers AXA Banque à votre disposition 24h/24 et 6j/7 (hors jours fériés) joignables par téléphone ou par e-mail à partir de votre espace client sécurisé.
Nous restons disponibles pour répondre à tous vos besoins.

- Réaliser toutes transactions en ligne : « virements, commande de chéquiers etc? »
- Informer sur les produits et services AXA Banque.
- Conseiller pour le financement d?un projet ou le choix d?un placement financier.
a écrit le 29/03/2013 à 12:24 :
J'ai un compte chez Axabanque.J'ai cru que je ne réussirais pas à récupérer mon argent tant cette entreprise est désorganisée et le personnel incompétent.Je ne sais pas s'ils ont des procédures.ils ne savent pas les suivre , encore moins les respecter. La même opération chez Bforbank a pris 5 minutes par téléphone.
a écrit le 29/03/2013 à 9:54 :
splendide revirement stratégique. Après des années à critiquer les banquiers et leurs agences, quoi de mieux que de les copier !!!! Au fait, que devient le réseau salarié d'Axa qui lui travaille chez les clients...ils vont être "assur_banque" eux aussi !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :