BNP Paribas et Crédit Agricole auraient contribué à monter des sociétés offshore

 |   |  380  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon Le Monde, qui a eu accès aux documents "offshoreleaks", les banques BNP Paribas et Crédit Agricole ont aidé à la création de société offshore dans des paradis fiscaux. Le journal ne se prononce cependant pas sur la pratique.

Après Jean-Jacques Augier, les banques. Selon Le Monde, BNP Paribas et Crédit Agricole ont aidé à la création de sociétés offshore dans des paradis fiscaux. Ces actions se seraient déroulées dans les années 1990 et 2000, via des filiales basées notamment en Asie.

Comme il l'avait fait jeudi en dévoilant que le trésorier de la campagne de François Hollande en 2012, Jean-Jaques Augier, était actionnaire de deux sociétés offshore aux îles Caïmans, le quotidien s'appuie sur des informations du consortium indépendant de journalisme d'investigation ICIJ, basé à Washington.

Îles Vierges, îles Samoa, Singapour,...

Les deux banques "ont supervisé la création de très nombreuses sociétés offshore pour des clients recherchant la confidentialité et une fiscalité plus faible, dans les îles Vierges britanniques, dans les îles Samoa ou à Singapour, à la fin des années 1990 et tout au long des années 2000", indique le quotidien. Il relève toutefois que les informations de l'ICIJ s'arrêtent au début de l'année 2010.

Dans le cas de BNP Paribas, le journal souligne avoir pu reconstituer 56 montages de ces sociétés, mises en place "à partir de ses filiales à Jersey et en Asie (Singapour, Hong-Kong et Taïwan), aux îles Vierges britanniques, aux Samoa, aux Seychelles, à Hong-Kong et à Singapour". "Le Crédit agricole apparaît, lui aussi, très actif, en tout cas jusqu'à la fin des années 2000, avec (...) 36 sociétés créées par sa filiale suisse, Crédit agricole Suisse SA, par l'intermédiaire de ses implantations en Asie (Hong-Kong et Singapour)", ajoute-t-il.

La BNP "dans le strict respect des lois"

Dans un communiqué publié sur son site, BNP Paribas répond agir "dans le strict respect des lois". "Les documents et exemples sur la base desquels Le Monde a établi son enquête sont anciens", précise la banque.

"Les attentes de la société ont évolué ces dernières années. BNP Paribas a revu et durci ses procédures, et s'impose aujourd'hui des obligations qui vont bien au-delà des exigences légales, par exemple en refusant d'ouvrir des comptes et des structures immatriculées dans certains pays lorsque leur propriétaire est européen", argumente la banque.


Évasion fiscale : comment des banques... par lemondefr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/04/2013 à 14:35 :
Escroquerie en bande Organisée : Comment font les banques dans l'affaire Apollonia :

https://asdevilm.org/AffaireApollonia_reseau_anonyme.jpg

#affaireapollonia
a écrit le 08/04/2013 à 7:59 :
Article "poubelle" du monde et des autres journaux, ou comment faire du journaliusme sensationaliste en faisant croire qu'on a un scoop alors que le dossier est vide....
Dire que BNPP aidé dans 56 cas sur des années, à monter de telles sociétés, c'est dire deux choses : (1) ces deux banques n'ont rien fait d'illégal, faut pas tout mélanger. c'est comme de croire que d'avoir un compte en Suisse est forcément de la fraude fiscale (faux, les conventions de double impositions sont là pour ça. Après c'est comme partout , y a des fraudeur à la Cahuzac mais faut pas tout mélanger). et (2) QUE 56 sur des années de documents c'est quand même hyper peu je trouve...Alors aller faire une règle une généralité à partir de choses aussi ténues, c'est pas honnête. Juste une façon de faire de la vente forcée de journaux (comme quoi y a pas que les banques qui cherchent à vendre à tout prix) et surtout de mélanger tout ça à l'affaire Cahuzac.
a écrit le 07/04/2013 à 13:14 :
Louis XIX @ Volé un voleur est -ce voler ? ma grand mére disait; voleur des voleurs le
Bon Dieu en rit ?
Elles ont raison les banques, les tricheurs iraient ailleurs, et puis on le voit, l'exemple vient
de ceux qui nous dirigent?
Réponse de le 07/04/2013 à 22:39 :
Oui, bien-sûr. Voler un voleur, c'est évidemment voler. D'autant qu'il ne s'agit aucunement de voler un voleur ici, mais de voler ce qui paie l'éducation, la santé, la sécurité, etc, sans lesquelles vous ne gagneriez rien, car vous seriez vous mêmes volés par des bandes armées.
a écrit le 06/04/2013 à 16:00 :
"si on ne nous laisse plus tricher tranquillement en France on ira tricher ailleurs et il y aura une perte d'emplois de banquiers tricheurs en France donc il faut autoriser la triche pour développer l'activité et le business en France; en plus si on ne triche plus ici les banques étrangères vont tricher à notre place donc autant tricher nous-mêmes".
a écrit le 06/04/2013 à 15:27 :
La fraude fiscale, c'est voler l'état en ne payant pas les taxes dues. Donc aider la fraude fiscale, c'est de la complicité de vol, et il faut donc mettre en prison les banquiers qui ont participé à ces montages (dans le cas où il s'agit en effet de fraude fiscale et de comptes non déclarés). Pourquoi le vol en supermarché serait-il puni de prison et pas le vol de l'état pour plusieurs millions ? Il faut de la justice équitable; les gros doivent aussi aller en prison quand ils ont volé, y compris les banquiers;
Réponse de le 09/04/2013 à 11:22 :
pr votre information , ces activités st certes reprehensibles moralement , mais parfaitement legales ...
a écrit le 06/04/2013 à 9:43 :
Le petit François était l ennemie de la finance On voit le résultat un an après son election J ai quand même l impression que c est une petite histoire du niveau de la taxe à 75%.(quelque dossier ) Le vrai problème serait pas à Monaco jersey au Luxembourg
Réponse de le 06/04/2013 à 12:04 :
Je ne vois pas, apres votre avoir vu votre video, pourquoi CAHUZAC serait montre du doigt , il peut reprendre son poste de ministre (ils sont tellement nombreux dans ce cas la ........)
a écrit le 06/04/2013 à 8:52 :
@ Jacques : vous aurez noté que Jojo a surtout peur de payer plus d'impôts (conséquence de l'effondrement économique) que de la récession elle-même.
a écrit le 06/04/2013 à 8:34 :
A Jojo : que la City soit la plus grande lessiveuse à argent plus ou moins sale, c'est un fait. Ça n'empêche pas l'économie anglaise d'être en profonde récession. Quant aux USA qui crée chaque mois 75 milliards de dollars de monnaie en faisant tourner la planche à billets, laissez-moi rire sur la santé de son économie ... Le système financier est totalement vérolé et nous allons tous le payer ! Encourager la fuite en avant, c'est comme arroser un incendie avec de l'essence.
Réponse de le 06/04/2013 à 15:28 :
Ce ne sont pas 75 milliards mais 85 aux USA...
Réponse de le 07/04/2013 à 16:50 :
Vu le montant de la dette US on est plus à ça près ... Quand les braves gens vont s'apercevoir que les guignols qui prétendent que la dette sera remboursée, sont des menteurs : tous aux abris !!!
a écrit le 05/04/2013 à 22:24 :
Faut arrêter 2 secondes de rêver... on va faire un cake pour 56 "montages fiscaux" réalisés par BNP Paribas et 36 au Crédit Agricole dans des paradis fiscaux. (c'est au conditionnel car certains montage pourraient être valable !!)....a coté de chez nous certains ne font que ça !!
Les Suisses, Anglais, Américains, Chinois récupèreront du business !! et les banques et les contribuables en France des taxes !!
a écrit le 05/04/2013 à 21:00 :
C'est ça continuons à taper sur nos banques françaises. Vivement qu'elles crèvent et qu'on laisse la place aux banques américaines et chinoises beaucoup plus respectables et responsables en terme de conformité et de transparence...
Et après tout, si les français aiment se flageller ou pénaliser à outrance ses propres entreprises comment s'étonner que la France dégringole avec la mondialisation...
Les entreprises américaines et les chinoises n'ont finalement pas grand chose à faire pour gagner des marchés. Juste attendre...
Réponse de le 05/04/2013 à 22:16 :
sauf que les américaines et les chinoises ne sont pas encore venues pleurnicher ici pour qu'on leur prête l'argent des contribuables français, elles ne pompent pas le fric de la BCE pour le placer sur les marchés au lieu de le prêter aux entreprises, etc. Nos banques ont une sale réputation mais il ne tient qu'à elles mêmes de l'avoir établie avec constance ces dernières années. Les banques étrangères ne valent pas mieux, mais parce qu'elles interviennent moins ici, finalement, elles ne peuvent qu'avoir une meilleure image. Ils peuvent en claquer de la comm chez BNP et autre CA, ca doit être plus pour convaincre leur propre personnel qu'ils ne sont pas forcément des salauds que de vraiment séduire des clients, qui pourrait y croire encore?
Réponse de le 06/04/2013 à 20:36 :
La BNP n'a pas pleurniché pour qu'on lui prête de l'argent. Notre CHER ancien président le leur a proposé des prêts à des conditions exceptionnelles sur notre dos. Les banques auraient été folles de refuser !!
a écrit le 05/04/2013 à 20:31 :
A votre avis, la BNP à Singapour elle fait quoi ? Elle aide au financement de l'économie locale ? Elle sert de relais aux expat français ? Mais bien sûr, et les marmottes, elles, plient le chocolat dans le papier d'alu !!!!!!!
Réponse de le 05/04/2013 à 21:21 :
Elle sert effectivement au financement des matières premières, au financement des grosses entreprises locales et à gérer les fonds des riches asiatiques...
C'est vrai, on devrait demander aux grandes banques françaises de se retirer de Singapour pour la morale, laisser la place aux autres banques étrangères et se saborder voire accessoirement arrêter de financer l'économie réelle de la région...
Réponse de le 05/04/2013 à 22:20 :
Singapour est un mauvais exemple, il y a un vrai tissu économique, ca n'a rien à voir avec les îles en carton pate. C'est la présence dans ces bleds tournés à 100% vers l'escroquerie fiscale qui est injustifiable. A coté des iles vierges Monaco ressemble à Shenzen, c'est dire.
Réponse de le 06/04/2013 à 9:51 :
Il me semble que vous n'avez pas compris la teneur de mon message. L'ironie vous connaissez ? C'est l'étonnement de tous qui m'amuse, la découverte aujourd'hui des activités des banques françaises à Singapour et ailleurs. Il y a de tout oui, financement des matières premières et ... contournement de la fiscalité. Tout cela n'est pas nouveau et s'offusquer aujourd'hui est ridicule. Tout le monde sait tout cela depuis des années et des années. Un peu de sérieux !
Réponse de le 06/04/2013 à 12:06 :
le papier d'alu !!!!!
a écrit le 05/04/2013 à 17:06 :
Edifiante situation ! La truanderie fiscale est légale ; la preuve en est dans la structuration bancaire qui place la direction de l'éthique sous la dépendance hiérarchique de la conformité. < Ite missa est >, ya plus rien à voir.
L'ambiguïté choque, tout de même, puisque c'est en catimini que sont détectés les clients potentiels dirigés vers des sachants avisés, pour se faire délocaliser ; tout se fait dans le secret. La morale de l'histoire est un manque de courage des gouvernants et politiques qui n'officialisent pas la caducité d'un patriotisme suranné à remplacer par l'institution d'un universalisme apatride. Le foirail délétère des 17 ou 27 maquignons d'Europe traduit bien son antinomie avec les nations voire civilisations du continent. De même, la stratégie économique suivie sinon subie par la France traduit la lâcheté des politiques et dirigeants, privés comme publics, qui ne trouvent pas le courage de faire admettre le nivellement automatique par le bas des niveaux de vie et moeurs avec ceux des autres continents, seuls des VIP de la fortune ayant l'aptitude à être où ils veulent et à leur guise dans leur être et leurs avoirs. Avec la gigantesque crise, qui s'éternise, le problème posé n'est pas < de savoir prendre ses pertes > selon DSK, mais de savoir < mutualiser les pertes> au plus grand nombre possible. Aucune alternative n'est autorisée .
a écrit le 05/04/2013 à 16:29 :
Après avoir fait fuir les investisseurs étrangers, taxé jusqu'à l'étouffement les investisseurs français, encouragé les départs des forces vives de la nation, la nation de l'obscurantisme économique veut casser un des seuls secteurs où ses entreprises ont encore une certaine importance et imposer toute seule la morale financière au monde entier ?
Bonne chance !
Réponse de le 05/04/2013 à 16:58 :
Une banque c'est quoi pour vous ?
Réponse de le 05/04/2013 à 18:24 :
une banque d'affaire, c'est une entreprise qui donne les conseils les meilleurs possibles à ces clients faute de les perdre face à la concurrence mondiale. Que ces conseils aboutissent à des décisions que la morale locale réprouve, c'est un autre problème , qu'on peut laisser aux beaux parleurs et donneurs de leçon en chambre. On n'interdit pas à Peugeot de fabriquer des voitures parce que certains s'en servent pour faire des hold up !
Réponse de le 06/04/2013 à 16:04 :
Les banques, un secteur qui marche ? Non mais je rève, vous parlez bien de secteur qu'il a fallu soutenir avec 1000 milliards de la BCE il y a un an ??? Ce secteur incapable de survivre sans sauvetages publics et aides de plus en plus massives des banques centrales ???
Réponse de le 06/04/2013 à 16:25 :
@vercaud. tout à fait d'accord, ces deux banques n'ont fait que leur travail. on peut aussi demander à l'aéronautique française de ne plus vendre d'avion ou d'hélicoptères aux armées étrangères, ou a Areva ne ne plus exporter de technologies nucléaires,.. il faut vous réveiller !
a écrit le 05/04/2013 à 16:24 :
Le calcul est vite fait, je dispose d'un million, qui me rapporte 100'000 euros, si je laisse cet argent en France, je peux être sûr que je vais payer un montant en tenant compte de l'isf, plus de 60'000 euros, au fisc, on se demande bien pourquoi, pour aller donner des allocations aux Maghrébins qui font 10 gamins, ou aller engraisser un Cahuzac au salaire de 10^000 euros par mois qui vous ment dans les yeux ou pour aller acheter les truffes de l'Elysée, notre président n'est pas encore assez dodu, que nenni, je prends une bonne étude d'avocats anglo saxonne qui me monte une structure de trust je quitte la France je m'installe aux Caymans je transfère les fonds et je récupère un montant de 60'000 euros par année ce qui me permet de m'acheter la maison et de vivre au bord de la mer, c'est bien cela la solution !
Réponse de le 05/04/2013 à 18:09 :
c'est con j'ai pas un million .mais dès que je les gagne je fais pareil .
Réponse de le 05/04/2013 à 21:13 :
les îles vièrges c'est pas pour les incompétents . avec des truffes comme vous ils seraient en faillite ..
Réponse de le 05/04/2013 à 22:10 :
je ne suis pas si c'est encore le cas, mais il y a quelques années on voyait des pubs dans la presse financière anglosaxonne pour des officines de gestion de boîtes bidon. Il ne faut pas s'imaginer qu'il faut avoir des milliards et que ce n'est réservé qu'à l'élite financière (la preuve il y a au moins un énarque de concerné :-) ), c'est accessible à n'importe qui parce que le principe de fonctionnement c'est de louer une coquille vide pour quelques milliers de dollars par an. Comme ils ont des milliers de telles coquilles, ca fait des millions par an, ils gagnent bien leur vie en ne faisant pas grand chose, à part nous ent.... sur toute la ligne.
Réponse de le 06/04/2013 à 16:06 :
Vous payez 5% soit 50 000 euros aux avocats anglais; ils vous conseillent de mettre votre argent dans une banque à Chypre et là vous perdez 60%... Bravo vous avez gagné !!!!
a écrit le 05/04/2013 à 15:55 :
la rigolade n'est pas finie...
Réponse de le 05/04/2013 à 17:52 :
non c'était que les amuses gueules!!!!!!
a écrit le 05/04/2013 à 15:12 :
Je ne vois pas l'intérêt d'un tel article, les sociétés offshore sont tout à fait légales, et heureusement qu'il en est ainsi, cela permet de protéger son patrimoine contre la voracité des fiscs, si je ne suis pas content avec le système d'un pays je vais voir ailleurs, en général les avocats sont mieux qualifiés que les banques pour les sociétés offshore qui sont parfaitement légales, seulement le sésame n'est pas ouvert à tous, c'est ce qui fait mal aux péquins, mais le monde est ainsi fait, il y les beaux et les laids seulement ce sont rarement les laids qui envient les beaux, le monde est ainsi fait.
Réponse de le 05/04/2013 à 16:40 :
de tous temps il y a eu des loups et des moutons, le premier est un prédateur le second , outre sa laine qu'on peut tondre à volonté (le temps qu'il se "replume" si je puis dire) , fournit une excellente viande.... la métaphore est elle suffisament claire !!!
Réponse de le 06/04/2013 à 16:07 :
Elles sont légales aux iles Caiman mais illégales du point de vue du droit français si elles ne sont pas déclarées.
a écrit le 05/04/2013 à 15:07 :
ca irait plus vite de lister quelle banque n'est pas concernée car à priori toutes celles qui sont internationales offrent ce type de service. Pourquoi se gêneraient elles d'ailleurs, puisqu'ils existent tous les artifices légaux pour justifier de telles activités? La question serait réglée si les transferts de fonds avec les iles dotées de 2 palmiers et 3 plages étaient limités à des montant en rapport avec leur économie réelle (c'est à dire presque rien). On ne compte plus les montages bidons entre une société mère et ses filiales pour que la facturation passe par les paradis fiscaux pour que la marge y reste. C'est archiconnu et on ne fait archirien. Il faut fermer le robinet à fric avec ces pays un par un il n'y a pas de justification économique à ce qu'ils perdurent de la sorte.
Réponse de le 05/04/2013 à 15:20 :
+1000000 rourou j'ajoute par ailleurs qu'une banque travaille pr ses clients et que la demande ne risque pas de se tarir malheureusement , ces jours derniers en temoignent !!
Réponse de le 06/04/2013 à 16:10 :
Une banque travaille avant tout pour générer des bonus pour ses employés, les clients elle n'en a rien à foutre, cf tous les sandales de type Goldman Sachs qui a vendu des subprimes à ses clients quand elle savait qu'ils allaient s'écrouler et liquidait ses propres positions de subprimes... Ils ont été condamnés pour ça...
a écrit le 05/04/2013 à 14:59 :
et c' est reparti appelé pour un tour les manèges institutionnels de modane reprennent le paradis bleu appelé papier pour les uns, les chevaux sont toujours à la même place c' est à dire dans le parfum des antilles mais le guardien de manège est un peu alcoolisé au velours de cologne
a écrit le 05/04/2013 à 14:42 :
Je me pose une question : dans combien de commentaires le gouvernement actuel sera mis en cause sur ce sujet par les génies qui peuplent ce site ?
a écrit le 05/04/2013 à 14:42 :
C'est l'une des banques françaises les moins recommandables, elle joue en "eaux troubles" dès quelle le peut, par contre en cas de coup dur elle vient toujours pleurer chez contribuable français comme en 2009 quand l'état a renfloué BNP-Paribas en lui achetant pour 5 milliards d'euros d'actions... C'est honteux !
Réponse de le 05/04/2013 à 15:06 :
n'a pas acheté des action pr 5 milliards mais s'est porté garant pr 5 milliard de credit , ce n'est pas la meme chose...le capital de la bnp est de 2.5 milliard.... idem pr casa si ce st eux dt vs parlez. si vs detestez les banques pt etre feriez vous bien de vous documenter un peu , vs les verriez ss un jour nouveau , notemment les banques francaises qui st des enfants de choeur a coté de leurs consoeurs anglo saxonnes. c'est d'ailleurs a cause de ces dernieres que l'etat a du se portant garant, puisqu'elles avaient plombées le marche interbancaire, ce n'est pas la banque qui est venue pleurer ... mais les entreprises
en bref mieux vt se taire que de dire des anneries!!
Réponse de le 05/04/2013 à 15:54 :
mouette m'enleve les mots de la bouche.
De plus, pourquoi se plaindre de ces réserves au soleil, légales au demeurant, alors que dans le même temps les industries françaises se délocalisent dans des pays tout aussi avantageux (Irlande, Pays-Bas, Belgique, Suisse, Hong-Kong...) Un article de La Tribune faisait même Etat de comptes étrangers des Etats français et allemands pour garder des réserves d'or... en Suisse je crois.
Réponse de le 06/04/2013 à 16:13 :
Les banques françaises des enfants de coeur..; Vous oubliez Kerviel, vous oubliez l'histoire Madoff, vous oubliez les manipulations de l'euribor en cours d'investigation, vous oubliez Dexia qui a couté des milliards à l'état, et le Crédit Lyonnais, vous oubliez que si l'état US n'avait pas sauvé AIG la Société Générale aurait eu un trou de 10 milliards qui l'aurait envoyé vers la faillite en 2008... Vous oubliez que les banques françaises ont reçu dans les 150 milliards sur les 1000 milliards de la BCE...
Réponse de le 09/04/2013 à 12:04 :
JE CONFIRME ENFANT DE COEUR PAR RAPPORT A UX CONSOEURS ANGLO SAXONNE ...madoff justement en faisait partie l'etat us a été obligé de sauver les meubles a cause des banques us et british qui ont fait des pret a des gens insolvables ( subprime) etc

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :