Complémentaires santé : le Sénat ne touchera pas à la réforme

 |   |  231  mots
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, a  obtenu la complémentaire santé pour tous les salariésCopyright Reuters
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, a obtenu la complémentaire santé pour tous les salariésCopyright Reuters (Crédits : © 2009 AFP)
Les opposants à la clause de désignation placent désormais leurs espoirs dans le verdict du Conseil constitutionnel

Les assureurs, et surtouts les courtiers en assurance, tout comme les mutuelles, qui espéraient un changement au Sénat de l'article 1 de la loi sur l'emploi (généralisation des complémentaires santé), en seront pour leurs frais. Le Sénat devrait voter mercredi 17 le texte en l'état. Autrement dit, lors de la généralisation de la complémentaire santé à l'ensemble des salariés, le premier janvier 2016, les partenaires sociaux pourront toujours désigner un opérateur, qui s'imposera à l'ensemble des entreprises d'une branche. Une possibilité de « désignation » à laquelle s'opposent assureurs et mutualistes.
Le rapporteur du texte, le Sénateur Claude Jeannerot (PS), estime que la version votée par l'Assemblée est suffisante. D'autant que des garanties ont été apportées par les députés en terme de transparence, juge-t-il : mutuelles et assureurs pourront concourir aux appels d'offre.
Plus généralement, il estime que le texte issu de l'accord emploi du 11 janvier, qui sera débattu au Sénat jusqu'à dimanche soir, sortira peu modifié de cet examen.
Quid du conseil constitutionnel ?
S'agissant des complémentaires santé, les assureurs et les courtiers placent donc leurs espoirs dans une censure du conseil constitutionnel. Les syndicats, défenseurs de la désignation, soulignent qu'ils ont gagné tous les procès, y compris devant la cour européenne de justice, qui les opposaient à des assureurs ou courtiers...
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/04/2013 à 17:40 :
Cette Loi valide la médecine à plusieurs vitesses en laissant aux complémentaires ou mutuelles le soin de régler ou non les dépassements d'honoraires.... Et certains diront encore que nous avons le meilleur système de protection du monde!
Je reprends les propos d'un commentaire écrit dans la presse et dont je salue le philosophe: "il faudra remplacer Liberté - Egalité - Fraternité par Liberté surveillée, Egalité sélective, Fraternité partiale!
a écrit le 17/04/2013 à 12:01 :
Question bete....tres tres bete.....pourquoi faire cotiser à une caisse privée au lieu d'améliorer les remboursements de la Sécurité Sociale...cela permet il des retours sur investissements à notre Elite Politique......
a écrit le 17/04/2013 à 12:01 :
Question bete....tres tres bete.....pourquoi faire cotiser à une caisse privée au lieu d'améliorer les remboursements de la Sécurité Sociale...cela permet il des retours sur investissements à notre Elite Politique......
a écrit le 17/04/2013 à 12:00 :
Question bete....tres tres bete.....pourquoi faire cotiser à une caisse privée au lieu d'améliorer les remboursements de la Sécurité Sociale...cela permet il des retours sur investissements à notre Elite Politique......
a écrit le 17/04/2013 à 7:15 :
C'est clair, mais quand un H ou une F politique aura le courage de dénoncer tout cela, un bon coup de pied dans la fourmilière. Notre pays est en train de mourir a petit feu

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :