Fannie Mae va reverser près de 60 milliards de dollars à l'Etat américain

 |   |  310  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Fannie Mae solde la crise des subprimes. La société para-publique américaine de refinancement immobilier, qui a dégagé des bénéfices record au premier trimestre, va rembourser 59,4 milliards de dollars au gouvernement américain d'ici à fin juin.

La société para-publique américaine de refinancement immobilier Fannie Mae a dégagé des bénéfices record au premier trimestre, qui vont lui permettre de reverser 59,4 milliards de dollars au gouvernement américain d'ici à fin juin, a-t-elle annoncé jeudi. Le bénéfice net a atteint 58,7 milliards de dollars sur le trimestre, contre 2,7 milliards un an plus tôt et 7,6 milliards au quatrième trimestre 2012. Il a toutefois été dopé par l'annulation d'une provision pour des charges fiscales, qui s'est traduite dans les comptes du trimestre par un gain exceptionnel de 50,6 milliards de dollars. Mais même sans cet effet, le bénéfice avant impôts est "le plus élevé de l'histoire de l'entreprise", à 8,1 milliards de dollars, souligne-t-elle dans son communiqué. Fannie Mae "s'attend à rester bénéficiaire dans un avenir prévisible", indique-t-elle encore.

L'Etat avait versé 116,1 milliards de dollars à Fannie Mae

Comme son homologue Freddie Mac, qui avait annoncé mercredi le deuxième bénéfice net le plus élevé de son histoire (4,6 milliards de dollars), Fannie Mae dit avoir profité d'une hausse des prix de l'immobilier et d'une diminution des défauts de paiements sur des crédits hypothécaires. Elle a en outre encaissé durant le trimestre 800 millions de dollars avant impôts grâce à l'accord amiable passé en janvier avec Bank of America, qu'elle accusait de lui avoir cédé des prêts hypothécaires à risque avant la crise en le trompant sur la nature de ces actifs. 

Fannie Mae et Freddie Mac avaient été emportés par la crise financière et été placés en septembre 2008 sous la tutelle de l'Etat, qui a dû lourdement les renflouer. Fannie Mae, à qui l'Etat avait versé 116,1 milliards de dollars, a commencé à le rembourser l'an dernier. En comptant le versement annoncé jeudi, elle lui aura reversé au total jusqu'ici 95 milliards de dollars en dividendes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/05/2013 à 11:11 :
Vous n'en avez pas marre de raler tout le temps ?
Réponse de le 10/05/2013 à 16:13 :
Je vous invite à trouver un article dans n'importe quel "journal" en ligne, qu'il soit de droite ou de gauche, où une majorité des commentaires n'est pas le faites de français aigris. De la même manière sur un site commercant vous trouverez bien plus facilement des commentaires à la critique négative plutôt que positive. Que voulez vous, les mécontents s'expriment plus facilement que les contents. On y changera rien. Et d'ailleurs, ne vous plaignez pas vous même dans ce commentaire ?
a écrit le 10/05/2013 à 3:03 :
Il ne s'agit en rien d'un remboursement, mais de paiements de dividendes? Le principal de la dette est-il concerné? Non il me semble. Donc on n'en est pas du tout là. Sur ces 58Mds de dividendes, 50Mds proviennent d'une reprise comptable: en gros FM avait estimé ne pas pouvoir bénéficier des avantages fiscaux liés à ses pertes et avait inscrit les sommes correspondantes dans un compte idoine (deferred tax assets allowance), position qu'ils ont retournée suite aux 5 trimestres de profits consécutifs et à l'mélioration du marché. Derrière cette décision, semble se profiler une bataille pour savoir si oui ou non une privatisation de Fannie est possible et à quelles conditions. En gros pour l'instant, l'état US via le trésor ponctionne tout ce qu'il peut. Des investisseurs comme John Paulson (et son fameux fond) semblent bien s'intéresser à cette possibilité. On a d'ailleurs vu passer de très gros ordres d'achat: le 7 mai ce sont 21M de titres sur 2 transactions, le 8 ce furent presque 40M identiquement pour un total de plus de 75 millions de titres en gros blocs en quelques jours. La partie ne fait que commencer, et se profilent d'autres problèmes, comme la mise en cause judiciaire possible du 3ème protocole de tutelle (et la fin des règlements circulaires et leurs fameux 10% de rémunération exigée pour les fonds du Trésor US), ce qui annexement pourrait expliquer pourquoi on sort le cash de la boite... On a aussi un turn over très impressionnant du personnel (Freddie et Fannie), et on peut se demander pourquoi. Au delà de Fannie, ne parlons pas évidemment des "nouveaux subprimes" que sont les prêts à l'automobile et aux étudiants, deux catégories qui représentent à elles seules la quasi totalité des augmentations de crédit des derniers mois.
Réponse de le 10/05/2013 à 12:51 :
+1
a écrit le 10/05/2013 à 0:57 :
60 sur les 1800 milliards du plan Paulson, une peccadille pour amuser les journalistes économico-financiers.
a écrit le 10/05/2013 à 0:02 :
Freddie et Fannie, ces deux noms ridicules ont plombé les économies occidentales !
a écrit le 09/05/2013 à 18:50 :
Oui, enfin, 60 milliards de dollars, c'est juste 15 jours d'emprunts pour les USA ...
a écrit le 09/05/2013 à 18:21 :
Ah bon? Elle "solde" la crise des subprimes? Tiens. Et donc on a poursuivi et inculpé les coupables? Eh non. D'accord. Et on a protégé les particuliers des méthodes de voyous des banques? Ah non. D'accord. Et on a changé les méthodes de manière à ce que cela ne se reproduise pas? Ah non plus.... Ces gens sont impayables, et ceux qui relaient leurs fredaines aussi évidemment.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :