Karima Silvent, DRH du groupe Axa : la méritocratie comme devise

 |   |  503  mots
Karima Silvent a rejoint Axa en 2012, avant de très vite grimper les échelons.
Karima Silvent a rejoint Axa en 2012, avant de très vite grimper les échelons. (Crédits : William Beaucardet)
Dans son travail, Karima Silvent semble avoir une obsession : l'égalité d'accès à compétences égales.

S'il y a un mot qui est cher à Karima Silvent, directrice des ressources humaines du groupe Axa, numéro deux mondial de l'assurance avec 171 000 employés, c'est celui de méritocratie. Née aux Comores, Karima Silvent quitte cet archipel de l'océan Indien à 6 ans. « Ma mère a dû arrêter l'école et en a beaucoup souffert. Elle était très volontariste et souhaitait que ses filles puissent suivre des études », raconte cette passionnée de lecture et amatrice de bonne cuisine. « Je suis arrivée à Châlons-en-Champagne et j'ai été adoptée par un membre éloigné de ma famille », poursuit-elle.

« Tout est possible »

De ce choix décisif, Karima Silvent garde un attachement profond pour les études et une forte conviction, celle que « tout est possible ». Un message qu'elle véhicule au sein de l'Épide, un établissement public s'occupant de la réinsertion des jeunes sortis du système scolaire sans diplôme, dont elle préside le conseil d'administration. Karima Silvent se souvient aujourd'hui d'avoir entendu parler chez elle de Sciences Po et de l'ENA dès l'âge de 10 ans. « Pour ma famille, c'était le symbole d'une forme d'intégration républicaine très importante. »

Élève appliquée, Karima...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/11/2019 à 12:05 :
Tout est possible, sauf la confrontation des idées et des constats. Il ne me semble pas avoir été discourtois si ce n'est pour démontrer l'inverse que les stats montreraient.

Mais il semble, que comme les pubs, entre ce que l'on montre et ce qui se passe la différence est tellement énorme que le débat est dangereux?
a écrit le 03/11/2019 à 1:53 :
DRH, c'est une profession ?
Elle sera bientot remplacee par l'IA.
Meritocratie? J'ai bien ri, merci.
a écrit le 01/11/2019 à 21:24 :
Quand on connait le système, on sait que tous les postes de pouvoir en France sont réservés à ceux qui disposent du fameux capital social cher à Bourdieux ...
La haute bourgeoisie pour masquer ce copinage a décidé d'intégrer quelques pseudo déshérités extra européens parrainés par des mentors célèbres ... Quasiment , tous ceux que vous voyez dans les médias en sont issus.
La vrai méritocratie , elle existe dans l'entrepreunariat lorsque le business ne se fait pas avec l'état français , ce qui est très rare en France ....
a écrit le 01/11/2019 à 10:16 :
Toujours la même histoire après un (bref) passage au service des hôpitaux qui ont besoin de nos cerveaux, on s'envole vers des cieux plus juteux en parlant de méritocratie..Il serait temps de réserver la haute fonction publique au service honorable de l'état et de cesser (à la hussarde) ces porosités.
a écrit le 01/11/2019 à 7:49 :
La méritocratie n'existe pas. Si c'était le cas, les finances publiques ne seraient pas aussi calamiteuses. Les grandes entreprises ne feraient pas flop sur flop. Par contre, le copinage est la norme partout. Elle devrait cesser d'enfumer les gens avec un discours faux.
a écrit le 31/10/2019 à 16:50 :
C'est beau la com ! méritocratie, franchement lorsque l'on sait ce qui se passe en coulisse, je ne sais pas les gars, surtout dans ce domaines......

La structure et l'histoire du pays est l'inverse, les statistiques sont inexistantes, par contre la com a donf !

Ce qui est insupportable en plus, avec aucun forme d'étude ou plutôt le peu de fois ou l'on peut le voir (le logement) le travail, disons c'est se payer de la com pour peu.....

L'histoire de cossette qui vient de l'étranger et qui serait "l'exemple de l'intégration".
Souvent lorsque l'on peut me dire cela dans mon environnement, disons que je dits:

Présente moi ces personnes, j'aurai le plaisir d'expliciter qu'entre la com et la réalité, le monde est plus un monde mais un système solaire.....

Et puis disons que sachant un certain nombre de choses, je pense qu'a mon avis a la fin cela finira mal, car les dindons ne sont plus dans l'espérance, ils comprennent en quoi tout cela est un vaste pipot !

Mais bon, pourquoi pas, "le rêve français" ensuite? les tillais cela fait 500 ans qui rêvent, du coup il y a du recul a présent de toutes et tous.

Et comme je n'ai pas de double discours, au moins j'ai compris en sortant a l'étranger.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :