Axa porté par la bonne santé de sa division XL

 |   |  661  mots
(Crédits : Charles Platiau)
Le chiffre d’affaires du groupe d’assurance français a progressé de 4% au premier semestre et son résultat opérationnel enregistre une forte hausse de 7%. L'assureur est porté par la bonne santé de l'activité issue de l'acquisition de XL, spécialisée, dans l’assurance dommage des grandes entreprises. En France, l’impact du mouvement des gilets jaunes serait inférieur à 20 millions d’euros.

« Le premier semestre 2019 prouve la pertinence de la stratégie d'Axa et sa mise en œuvre rigoureuse. Nous sommes en bonne voie vers les objectifs du plan ambition 2020 », s'est félicité Thomas Buberl, directeur général d'Axa, lors d'une conférence de presse téléphonique à l'occasion de la publication des résultats semestriels ce jeudi 1er août.

Lors des six premiers mois de l'année, l'assureur a enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 4%, à périmètre et taux de change constants, à 57,9 milliards d'euros.

« Cette croissance est tirée par nos segments cibles [assurance dommages des entreprises, prévoyance et santé, ndlr] et a été profitable », a indiqué le patron de l'assureur français.

Le résultat opérationnel ressort ainsi à 3,62 milliards d'euros, en croissance de 7%.

L'action Axa gagne plus de 1% ce jeudi en début d'après-midi, signant la quatrième plus forte hausse du CAC 40. Elle a progressé de plus de 22% depuis le début de l'année.

Une croissance rentable

« Notre transformation se fait au profit de la rentabilité. Nos ratios combinés sont à de bons niveaux », a ajouté Thomas Buberl. Indicateur de rentabilité, le ratio combiné désigne le rapport entre ce qu'un assureur décaisse (les sinistres réglés aux assurés, les commissions versées aux réseaux, les frais généraux) et ce qu'il encaisse (primes versées par les assurés). Plus le ratio baisse, plus le résultat technique s'améliore.

Cette bonne performance s'explique notamment par les très bons résultats d'Axa XL qui a contribué au résultat opérationnel à hauteur de 502 millions d'euros et dont le chiffre d'affaires s'envole de 9%. Axa confirme ainsi son ambition pour cette division et entend dégager un résultat opérationnel de 1,4 milliard d'euros en 2020.

Rachetée en mai 2018 pour 12,4 milliards d'euros par l'assureur français, la société XL est notamment spécialisée dans les risques complexes pour les grandes entreprises. Cette méga-acquisition a permis à Axa de devenir le numéro un mondial de l'assurance dommages des entreprises en termes de primes. Avant cette opération, l'assureur français était majoritairement présent sur la vie, l'épargne et la retraite.

Le chiffre d'affaires d'Axa en assurance dommages des entreprises s'envole de 6% « Aujourd'hui, ce segment représente  32% des revenus du groupe. Cela montre à quel point l'acquisition de XL a permis d'accélérer la transformation de notre business mix », a souligné Thomas Buberl.

Un résultat net pénalisé par des charges comptables

Le numéro deux de l'assurance en Europe, après l'allemand Allianz, a néanmoins dégagé un résultat net de 2,33 milliards d'euros, en repli de 19% sur un an. Ce recul s'explique par deux facteurs techniques, indique l'assureur : la variation défavorable des produits dérivés et l'impact de la déconsolidation de sa filiale américaine Axa Equitable Holdings. Le groupe a introduit en Bourse la société dont il détient désormais 38,9% du capital. L'assureur français prévoit de s'en dégager intégralement.

« Cette diminution est le résultat d'application de règles comptables. Ces éléments n'ont aucun impact sur le cash flow ou le dividende », a affirmé Gérald Harlin, le directeur financier du groupe.

Gilets jaunes : un impact inférieur à 20 millions d'euros

Sur le marché français, l'assureur réalise également une belle performance avec un chiffre d'affaires en hausse de 3%. Il est tiré par les activités de santé avec une progression des revenus de 6% sur ce segment, alors que l'assurance dommage des entreprises stagne. Dans l'Hexagone, le résultat opérationnel augmente de 7%.

En France, le mouvement des "gilets jaunes" a impacté deux exercices de l'assureur : celui de 2018 et celui de 2019.

« Nous estimons que l'impact global sur les deux exercices est inférieur à 20 millions d'euros. Mais nous n'avons pas encore les chiffres exacts, notamment en ce qui concerne les pertes d'exploitation », indique Jacques de Peretti, le PDG d'Axa France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :