La Poste lance Jaab, un porte-monnaie connecté pour les 8-14 ans

 |   |  490  mots
(Crédits : Jaab)
Née au sein du groupe La Poste, la startup Jaab dématérialise l'argent de poche grâce à un porte-monnaie électronique qui prend la forme d'un petit boîtier personnalisable. Grâce à celui-ci, les enfants peuvent réaliser des paiements sans contact en magasin. La jeune pousse espère séduire 10.000 familles d'ici la fin de l'année.

Confier de l'argent aux enfants pour qu'ils s'achètent un goûter à la sortie de l'école ou s'offrent quelques souvenirs lors d'un voyage scolaire sans leur donner des espèces, qui se font de plus en plus rares dans les portefeuilles des parents... C'est ce que propose Jaab, un porte-monnaie électronique qui prend la forme d'un petit boîtier personnalisable grâce à différentes coques (pastèque, panda, requin, etc.), combiné à une application mobile, imaginé par une startup interne au groupe La Poste et dont le lancement officiel est prévu la semaine prochaine.

Le petit boîtier, de la taille d'une grosse gomme, permet de réaliser des paiements sans contact en magasin d'un montant maximum de 30 euros. « Nous visons les 8-14 ans, les enfants qui n'ont pas encore un plein usage du smartphone », explique Maxime Perdu, cofondateur de Jaab au sein de Docapost, la filiale dédiée aux activités numériques du groupe La Poste.

Concrètement, le dispositif embarque une micro carte de paiement que les parents peuvent recharger de manière instantanée grâce à leur propre carte bancaire, quelle que soit leur banque, depuis une application mobile dédiée. L'appli permet également d'accéder à l'historique des dépenses et de bloquer/débloquer le porte-monnaie connecté. « Le plafond de rechargement se situe à 250 euros et il n'est pas possible de réaliser des achats en ligne. Jaab est dédié aux petits achats du quotidien », souligne Maxime Perdu.

Les premiers usages, observés auprès des 300 familles qui testent Jaab, en version beta, depuis le mois de septembre dernier, le démontrent. « 50% des achats réalisés avec Jaab sont inférieurs à 6 euros. Et une grande partie s'effectue entre 12h et 13h et entre 16h et 17h, ce qui correspond aux sorties d'école » indique le cofondateur. « 30% des transactions s'effectuent dans les boulangeries ou les commerces de proximité », ajoute-t-il.

Séduire 10.000 familles d'ici la fin de l'année

D'autres usages ont toutefois pu être observés : Jaab est parfois utilisé par les baby-sitters, chargés par les parents de réaliser de plus grosses courses. Il peut aussi être utilisé comme moyen de paiement dans certains transports ou par de jeunes adultes, qui, en sortie le soir, ne souhaitent pas utiliser des espèces ou leur carte bancaire et désirent se limiter à un certain budget fixé à l'avance.

Ce porte-monnaie connecté sera commercialisé 30 euros auquel s'ajoute un abonnement mensuel de 1 euro. « Nous tâtonnons encore sur le modèle économique », reconnaît Maxime Perdu.

La jeune pousse espère séduire 10.000 familles d'ici à la fin de l'année. « En France, les 8-14 ans représentent 6 millions d'individus. A l'échelle de l'Union européenne, c'est 45 millions de personnes. Nous aimerions séduire 20% de cette cible d'ici 5 ans », confie "l'intrapreneur". En 2020, Jaab envisage d'étendre son offre en intégrant des fonctionnalités autour des titres de transport, des Pass jeune et culture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/05/2019 à 17:20 :
ma fille de 9 ans a 8 euros par mois d'argent de poche (2 euros par semaine)
elle en est ravie c'est son trésor
le numériser enleve du reve
lui prendre 1 euro de frais par mois c'est 12.5% de sa fortune
je préfère lui donner 1 euros de plus
et elle sera encore plus heureuse si je lui donne les 30 euros de l'achat de ce 'truc' ridicule qu'elle aurait honte de sortir devant ses amies
et encore plus une fois qu'elle sera au collège
a écrit le 10/05/2019 à 11:44 :
Mouchards dans les portables, portes monnaies connectés, on habitue déjà nos enfants à la surveillance de masse.

ET comme d'habitude leurs premiers gardiens sont leurs parents et en plus en donnant de l'argent aux actionnaires milliardaires !

What else !?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :