« Le capital-investissement doit être exemplaire en matière de mixité » Dominique Gaillard, France Invest

 |   |  736  mots
La priorité de Dominique Gaillard (en photo), PDG de France Invest, est d'améliorer l'image de la profession.
La priorité de Dominique Gaillard (en photo), PDG de France Invest, est d'améliorer l'image de la profession. (Crédits : Eric Piermont / AFP)
Acteurs clés du financement des entreprises non cotées en Bourse, les fonds de private equity, bastion historiquement très masculin, malgré quelques exceptions, doivent se plier à de nouvelles obligations légales et veulent recruter dans les postes clés. Le président de l'association professionnelle France Invest, Dominique Gaillard, nous dévoile ses initiatives.

LA TRIBUNE - Le private equity a la réputation d'un métier très masculin. Est-ce toujours le cas ?

DOMINIQUE GAILLARD - Nous réalisons depuis huit ans un baromètre de la mixité dans le capital-investissement avec le cabinet Deloitte. Dans l'ensemble, les femmes représentent 39 % des effectifs. Il y a beaucoup de femmes en middle et back-office et sur les fonctions support (60 % à 84 %), la communication, le juridique, les relations investisseurs, mais en front-office, dans les équipes d'investissement, la part des femmes se situe à 22 % et stagne depuis quelques années. Et quand on regarde au niveau managing director (associé gérant) et membre du directoire, il n'y a quasiment plus de femmes.

Lire aussi : Les femmes dans la finance, majoritaires sauf au sommet

Sur les 317 membres de France Invest, nous avons recensé moins de dix femmes dirigeantes de leur structure. Partant de ce constat, nous avons lancé une série d'initiatives. Tout d'abord, nous avons voulu sensibiliser nos membres à certaines obligations légales qui ont pu passer inaperçues. Je leur ai adressé un courrier en ce sens début septembre. La loi Pacte impose notamment au moins une candidature de chaque sexe dans...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/11/2019 à 20:28 :
les fonds de private equity, bastion historiquement très masculin
(a mon avis il faut ajouter d'autres adjectifs qualificatifs) parce que masculin je ne me sent pas concerné, par ce problème, en passant du temps en scandinavie, disons c'est le problème d'une catégorie de personnes.

Sociologiquement il serait intéressant de se pencher sur le fait!

Mais n'ayant pas de représentation qui fait lien avec le sens du mot masculin, disons que j'aime les précisions de prêt!

Donc de consentement de l'altérité pour me l'imaginer.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :