Malgré la crise, Bpifrance lève plus de 4 milliards pour sécuriser le capital des fleurons tricolores

 |   |  797  mots
Ce méga fonds d'investissement public vise à accompagner sur le long terme des multinationales françaises cotées. L'objectif à terme est d'atteindre une enveloppe de 10 milliards d'euros. Un cap que la banque publique espère atteindre dans les 18 mois à venir.
Ce méga fonds d'investissement public vise à accompagner sur le long terme des multinationales françaises cotées. L'objectif à terme est d'atteindre une enveloppe de 10 milliards d'euros. Un cap que la banque publique espère atteindre dans les 18 mois à venir. (Crédits : Bpifrance)
La banque publique d'investissement vient de finaliser le premier closing du Lac 1 à hauteur de 4,2 milliards d'euros. Ce nouveau fonds investira des tickets d'environ 500 millions d'euros dans des grandes multinationales françaises cotées, à un rythme de deux à trois opérations par an. Bpifrance affirme vouloir privilégier les grands groupes mettant en oeuvre une croissance durable.

Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie et des Finances, l'avait annoncé avant la crise. C'est maintenant officiel. Malgré le contexte chamboulé par la pandémie de coronavirus, Bpifrance est parvenue à finaliser le premier closing du Lac d'argent (ou Lac 1, selon la dénomination officielle) à hauteur de 4,2 milliards d'euros. Dévoilé en janvier dernier, ce méga fonds d'investissement public vise à accompagner sur le long terme des multinationales françaises cotées.

 "Dans la période actuelle, un grand nombre de sociétés performantes, internationalisées et innovantes souhaitent stabiliser leur capital en s'appuyant sur des investisseurs de long terme prêts à accompagner leur transformation dans un contexte de transitions technologiques et environnementales", expose Nicolas Dufourcq, le patron de Bpifrance, cité dans un communiqué.

De nouvelles opportunités avec la crise

 Au total, la banque publique d'investissement a collecté 3,2 milliards d'euros auprès d'investisseurs et a levé un milliard en dette sur les...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/05/2020 à 15:21 :
Pourquoi ces levées de fonds ne se font pas auprès des particulier, bas de laine du confinement, argent liquide qui dort sur des comptes courants.
Pourquoi ne pas plus associer les citoyens à la bonne santé de l'économie, comment veut-on faire croire que les Français ne croient pas que l' économie appartient aux très riches.
Le général de Gaulle en son temps l'avait compris, avec la "participation" comme il avait compris la nécessité de la régionalisation de l'Etat. Problème après lui aucune pointure politique pour la mise en oeuvre, des décennies pour voir des pas de fourmi.
a écrit le 27/05/2020 à 7:24 :
Belle manière déguisée de donner des aides aux entreprises cotées sans se faire rappeler à l ordre par Bruxelles...

Pratique quand on veut gagner des marchés a l'étranger. La société donne un prix très bas pour gagner le contrat et comme par hasard après, la bpi apporte 500 millions...
a écrit le 26/05/2020 à 17:30 :
Mon dieu
Réponse de le 26/05/2020 à 21:07 :
Son fils marchait sur l eau. Il a donné sa vie pour nous. Eux nous tondent de leur bras long et distribuent a leurs amis de leur bras court
Réponse de le 27/05/2020 à 8:52 :
Quand une société privée ne trouve plus à se financer sur les marchés, dans un contexte de taux nuls voire négatifs, cela devient très très problématique.. L'état n'est pas dans son rôle, même si on comprend qu'en tant qu'actionnaire minoritaire, et bien sûr responsable en dernier ressort des dépenses "chômage", il a intérêt au dossier. Tout cela dérive, sans contrôle, avec toujours le même rêve: cet argent n'est que prêté, et sera remboursé.. On sait bien que ce n'est malheureusement pas toujours vrai, que les créances douteuses des banques vont exploser. Je ne crois pas que les politiques aient d'ailleurs le mandat des électeurs pour prendre de telles mesures: notre démocratie est laminée.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :