Abou Dhabi va injecter un milliard d'euros dans les fleurons français

 |   |  348  mots
(Crédits : Reuters)
En visite dans la capitale des Emirats arabes unis, Bruno Le Maire a annoncé que Mubadala, le fonds souverain d'Abou Dhabi, allait investir un milliard d'euros dans le Lac d'Argent. Ce nouveau fonds, crée par Bpifrance, vise à protéger les fleurons de l'économie française et doit atteindre, à terme, 10 milliards d'euros. Des discussions sont en cours avec d'autres fonds souverains du Golfe.

Le fonds souverain d'Abou Dhabi, Mubadala, va investir un milliard d'euros dans le nouveau fonds d'investissement français, ainsi doté au total de 4 milliards d'euros, a annoncé lundi à l'AFP le ministre français de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire.

Le président de la République, Emmanuel Macron, a décidé de créer sous l'autorité de la Banque d'investissement française, Bpifrance, un fonds d'investissement pour les grandes entreprises françaises cotées.

"Le premier fonds souverain étranger qui va investir dans ce fonds d'investissement français, c'est le fonds d'Abou Dhabi Mubadala", a indiqué M. Le Maire en visite dans la capitale émiratie, saluant un "jour historique dans la relation entre la France et les Emirats arabes unis".

Garantir aux grandes entreprises un actionnariat stable et de long terme

"C'est un signal très fort d'avoir le fonds souverain d'Abou Dhabi qui investit 1 milliard d'euros dans ce fonds d'investissement à la française", a-t-il insisté à l'issue d'une rencontre avec le prince héritier d'Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed, homme fort de ce riche pays du Golfe.

"C'est un geste politique très fort qui témoigne de la confiance des Emirats arabes unis dans la vitalité de l'économie française, dans la force des grandes entreprises françaises et dans leur capacité de développement", a souligné le ministre.

Des discussions avec d'autres fonds souverains du Golfe

Selon M. Le Maire, la vocation de ce fonds d'investissement est de "garantir un actionnariat stable et de long terme pour les grandes entreprises françaises", avec une somme de départ de 4 milliards d'euros "d'ici le mois d'avril" et "un objectif de parvenir à un montant total de 10 milliards d'euros".

Selon le ministre, de retour d'une réunion avec ses homologues du G20 à Ryad, le fonds souverain de l'Arabie saoudite n'a pas "pour le moment" exprimé l'intention de suivre le geste des Emiratis.

"Nous avons un dialogue en ce moment avec plusieurs fonds souverains du Golfe", a indiqué à l'AFP Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance, refusant de préciser le nom des pays concernés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/02/2020 à 10:56 :
Si on avait diminué la dépense publique (l'arlésienne des énarques), on aurait pu trouver ce milliard.
Hélas, ce n'est pas le cas, et l'indépendance en prend un coup.
On ne récolte que ce que l'on sème.
Réponse de le 27/02/2020 à 16:38 :
Par curiosité vous voulez détruire quoi en réduisant toujours plus les dépenses publiques: L'armée ? L’hôpital ? la police ? L'université ? les pompiers ? Les routes ? Le CNRS ? La justice ? l'école ? les musées...

Sinon, ce milliard il est très facile à trouver chez les 1% ...
a écrit le 26/02/2020 à 14:52 :
cette clique de parvenus se prostitue par derrière en vendant le patrimoine technologique, industriel, intellectuel et culturel de la France aux vautours et charognards.
a écrit le 26/02/2020 à 12:29 :
"Ils injectent de l'argent" …. bon, ils achètent, quoi. Leurs fonds d'investissements servent là-bas à placer dans tout ce qui est à vendre, en prévision du futur - et c'est ainsi que des rues, des quartiers entiers de Londres ou de Paris leur appartiennent, de même que toutes les entreprises rentables. Tous ceux qui ont de l'argent font pareil - riches familles françaises, arabes à pétrole, chinois, fonds de pension américains….
Réponse de le 26/02/2020 à 16:58 :
@Stormy
Oui mais, là, ce n'est pas pour investir dans les quartiers mais pour gonfler un fond souverain français, qui théoriquement devrait choisir librement les entreprises françaises ou filiales en France qu'il pourrait soutenir et booster, ainsi que les coopérations à l’étranger de ces entreprises qu’il pourrait booster ou initier.
Ma blague passée, la question est de savoir si ces fonds étrangers pourront peser sur les choix de nos gouvernements et industriels, ou pas ? Et jusqu’à quel niveau ?
Les EAU sont un allié important (militaire et économique) de la France, il est donc logique que des coopérations bilatérales et des deals donnant-donnant se réalisent.
Mais si toutes les nations arabes investissent dans notre fond dit "souverain", est ce que celles-ci ne vont pas régler leurs différents par une guerre d'influences sur le sol français ?
a écrit le 26/02/2020 à 11:32 :
On peut faire confiance en ce gouvernement au moins : c'est la capacité à brader la france et à se soumettre.
Les pays du Golfe ont bien saisi la dimension de nos élites...
a écrit le 26/02/2020 à 8:47 :
La France s'inféode aux pays du Golf dont elle devient le chien-chien diplomatique.
Honte à nos dirigeants qui mériteraient un nouveau procès de Riom pour trahison
a écrit le 26/02/2020 à 8:40 :
Ca continue après la vente de notre patrimoine à ces gens , c'est notre pays que ce gouvernement met en danger en acceptant leur argent, pauvre France !! Quand on voit comment ils traitent leurs travailleurs étrangers !! Pas de fierté ce gouvernement !! Qu'elle tristesse !! C'est lamentable !!
a écrit le 25/02/2020 à 17:55 :
Il faut réaliser que les grandes entreprises américaines et anglaises sont protégées par leurs riches fonds de pension, les grandes entreprises allemandes ont les banques régionales allemandes qui veillent jalousement sur leur capital.
En plus d’aller chercher à l’étranger des montants qui sont en fait très loin d’être à la hauteur du problème de sous-capitalisation de nos grandes entreprises et fleurons, osons imaginer un dispositif légal pour inciter nos banques, ou encore mieux leurs agences en région, à participer de manière importante au capital de ces entreprises qui constituent la base de notre industrie et de notre richesse.
Réponse de le 27/02/2020 à 9:21 :
Nos grandes entreprises n'ont pas de stratégie nationale, car elle ne sont plus nationales, c'est simple.

pour moi le capitalisme français n'a jamais eu pour idées ou logique de faire fonctionner le pays, mais en tirer des intérêts.

Comme me disait un pote scandinave, c'est la différence je pense avec le type de capitalisme que vous pouvez avoir dans d'autres pays.

Les riches français achètent des valeurs d'autres pays en s'aidant du financement de l'état, donc c'est autre chose et n'a pas vocation a enrichir l'état, mais ceux qui en ont les clefs.

Ce n'est pas encore assez visible faut croire, nous en comprendrons je pense les effets a partir de la prochaine crise !
a écrit le 25/02/2020 à 17:17 :
Ce qui explique cette morgue anti-israelien de la France
a écrit le 25/02/2020 à 16:35 :
C'est ce qui s'appelle vendre son âme au diable
Réponse de le 25/02/2020 à 22:57 :
Chaque année l' investissement de la France en Israël 4Md$, investissements de la France ds les pays arabes mois d un milliard.
Qui est ami de qui ?
Chercher l erreur !!!
Réponse de le 25/02/2020 à 23:08 :
Chaque année l' investissement de la France en Israël 4Md$, investissements de la France ds les pays arabes mois d un milliard.
Qui est ami de qui ?
Chercher l erreur !!!
a écrit le 25/02/2020 à 16:30 :
Quelles sont les contre parties ? ...j’ai bien une petite idée : le «  pétrole contre nourriture » imposé à l’Irak nous reviendra t’il en pleine poire avec un deal pognon contre islamisation ???
a écrit le 25/02/2020 à 16:29 :
La France est à vendre. A un prix au plus bas pour ne pas se fâcher avec les financiers terroristes...Lamentable!!!
a écrit le 25/02/2020 à 12:57 :
Encore une fois, ce partenariat que l'on nous impose avec ces dictatures islamiques. Pourquoi ne pas chercher les investisseurs français ? Investir l'argent des familles françaises ? Favoriser l'épargne en action, faire de la pédagogie, taxer moins pour créer de la vraie richesse (des entreprises françaises aux capitaux français qui rapportent aux actionnaires français)
a écrit le 25/02/2020 à 10:10 :
on prefere le pognon des dictatures theocratiques qui supportent les terroristes plutot que le pognon des chinois ?
Pourquoi on a tjs une taxe de malade sur l'immo en dessous de 22 ans ? on ne veut pas promouvoir les déplacements ?
a écrit le 25/02/2020 à 8:56 :
Vous préférez les milliards des pétromonarchies que les trilliards chinois.
Mais vous le paierez lourdement...
a écrit le 25/02/2020 à 8:48 :
Et pour les épargnant français on fait quoi pour les inciter à investir dans les sociétés française ?? on continue a les taxer au maxi. Immobilier exonération au bout de 22 ans. actionnaire de long terme pas d'exonération et taxation sur la progression due à l'inflation.
a écrit le 25/02/2020 à 8:18 :
Définition - "Fleuron français": Fleuron destiné à ne pas demeurer français.
a écrit le 25/02/2020 à 8:01 :
Protéger les fleurons français en empruntant des fonds à l'étranger, cela paraît pour le moins contradictoire !
a écrit le 24/02/2020 à 23:34 :
Et si, tout simplement, cela pouvait être bien pour notre pays que des capitaux étrangers investissent dans les entreprises françaises ?
a écrit le 24/02/2020 à 21:15 :
Le problème avec Le Maire est qu' il est passager du tandem du ventilateur Macron .. Sa spécialité ? Lancer des trucs en l' air et s' émerveiller de ses petits yeux en billes de loto à regarder la portée du scud, un peu comme les enfants dans une cour d' école. Inénarrable BLM, sorte de M Hulot, hier placier en machine à laver et qui se serait égaré en politique ..
a écrit le 24/02/2020 à 21:00 :
Et si le très intelligent le Maire créait plutôt des fonds de pension pour orienter l’épargne des français vers nos pépites plutôt que d’en faire profiter les étrangers ??
Réponse de le 25/02/2020 à 9:12 :
Bravo. L'intérêt de la France est d'avoir des citoyens informés et avec un minimum de culture économique qui investissent sur le long terme dans des actions (françaises dans une mesure très significative mais pas seulement) de façon diversifiée et les fonds de pension sont les instruments parfaits pour atteindre cet objectif. En bref le bien de la France (emploi, balance commerciale, niveau des salaires...) démande de faire exactement le contraire de ce que LFI préconise.
a écrit le 24/02/2020 à 20:23 :
Cela serait drôle si ce n'était pas si navrant.... Financer l'indépendance de l'industrie FR par les Pétro-Monarchies... C'est complétement absurde .... Et en plus nous donnons en pature aux financeurs de l'islamisme nos actifs stratégiques...
a écrit le 24/02/2020 à 18:58 :
la novlangue a laquelle personne ne croit
il devrait adherer aux insoumis, tellement il ment!
bpi ca sert a financer les canards boiteux, les heuliez ' futur leader mondial de la voiture electrique', les thes1993, ramassis de syndicalistes nuisbiles qu'il faut satisfaire, et consors.......
avant il y avait des zinzins, qui detenaient une bonne part des grosses boites; oui, avec les predecesseurs de royal qui a dit ' un investissement ne doit pas etre rentable' ( et qui l'a prouve en laissant sa region en quasi faillite a l'aquitaine), les gens ont deserte, parce que ' actionnariat stable', ca veut pas dire ' on va etre aux bottes des politicards verreux et se faire rincer'
les arabes vont acheter ce qu'il y a de bien et qu'ils n'ont pas encore, pas les pots de pue pour laquelle la gauche cherche de genereux financiers
c'est la meme chose en immobilier ou ils ont degage les assureux, et 30 ans plus tard expliquent qu'ils ont besoin de la force de frappe des assureurs pour payer pour les start ups et les logements ( de preference haut de gamme, mais avec un tarif social!!!!!!!!!)
qu'ils demandent aux syndicalistes de financer ca
avec le pognon qu'ils se fourrent dans les fouilles ils en ont les moyens eux ( sur mon dos laborieux)
Réponse de le 25/02/2020 à 23:06 :
Merci Churchill pour votre analyse. Vous êtes perspicace et votre commentaire n est pas de la propagande et la haine destinée aux pauvres arabes qui n ont pas le choix dans les investissements de leurs pétrodollars qu ils doivent investir là où ceux qui les maintiennent sur le trône leur ordonnent d investir.
Réponse de le 25/02/2020 à 23:11 :
Merci Churchill pour votre analyse. Vous êtes perspicace et votre commentaire n est pas de la propagande et la haine envers les arabes qui n ont pas le choix dans l'investissement de leurs pétrodollars qu ils doivent investir là où ceux qui les maintiennent sur le trône leur ordonnent d investir.
a écrit le 24/02/2020 à 18:49 :
Bon, j'ai vérifié la date, ce n'est pas le 1er avril. J'en conclus donc que Bruno abandonne la politique et prépare un spectacle à mourir de rire......
Réponse de le 25/02/2020 à 9:51 :
déjà, les lunettes bleues en forme de poire, on sent que le type est un déconneur...

Et avec le florilège de ses meilleures répliques, il peut tenir 90 min de one-man show.
a écrit le 24/02/2020 à 18:44 :
Hein quoi?
a écrit le 24/02/2020 à 18:42 :
Tout le monde veut investir sur l'argent public français distribué en masse et généreusement par l'oligarchie européenne aux riches du monde !
a écrit le 24/02/2020 à 18:25 :
La dépendance continue sans avoir l'aval souverain des français que l'on dépossède de leur pays!
Réponse de le 25/02/2020 à 13:49 :
Les Français, ils se moquent éperdument de l'investissement dans nos industries et se moquent ainsi de la souveraineté. La preuve, ils viennent de mettre sur le livret A uniquement pour le mois de janvier 4,13 Milliards d'Euros. Mieux, ils ont mis sur ces mêmes livrets 16 Milliards d'Euros l'an dernier et on vient nous dire qu'ils n'ont pas une tune. Quand il s'agit de prendre des risques et d'investir dans le productif ils préfèrent le laisser aux autres mais ils voudraient récolter les dividendes. On croyait ce peuple cartésien, mais il est surtout schizophrène.
Réponse de le 25/02/2020 à 13:49 :
Les Français, ils se moquent éperdument de l'investissement dans nos industries et se moquent ainsi de la souveraineté. La preuve, ils viennent de mettre sur le livret A uniquement pour le mois de janvier 4,13 Milliards d'Euros. Mieux, ils ont mis sur ces mêmes livrets 16 Milliards d'Euros l'an dernier et on vient nous dire qu'ils n'ont pas une tune. Quand il s'agit de prendre des risques et d'investir dans le productif ils préfèrent le laisser aux autres mais ils voudraient récolter les dividendes. On croyait ce peuple cartésien, mais il est surtout schizophrène.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :