Natixis cède une partie de Coface pour près de 500 millions d'euros

 |  | 361 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : Charles Platiau)
Natixis cède 29,5% de Coface, sa filiale d'assurance-crédit, à l'assureur américain Arch Capital Group, pour environ 480 millions d'euros. A la suite de l'opération, Natixis, filiale du groupe BPCE, ne détiendra plus que 12,2% du capital de Coface.

Après des rumeurs de rachat par le fonds américain Apollo Global démenties par le groupe BPCE en juillet dernier, la banque Natixis, filiale cotée du groupe bancaire mutualiste, a annoncé ce mardi 25 février la cession de 29,5% de Coface, sa filiale d'assurance-crédit, à l'assureur américain Arch Capital Group, pour près de 500 millions d'euros.

Le prix par action est de 10,70 euros, a précisé Natixis dans un communiqué. Cela "correspond à une valeur de transaction d'environ 480 millions d'euros sur la base du nombre actuel d'actions", a ensuite ajouté Arch Capital Group dans un communiqué séparé.

Plus que 12,2% du capital

A la suite de l'opération, qui reste soumise à des autorisations réglementaires et devrait être finalisée d'ici six à douze mous, Natixis ne détiendra plus que 12,2% du capital de Coface, et "Natixis ne sera plus représentée au conseil d'administration de Coface", a indiqué la banque.

Coface capital actionnariat Natixis

Répartition de l'actionnariat de Coface au 30 juin 2019

"La transaction déclenchera, au moment de sa réalisation, la déconsolidation de Coface dans les comptes de Natixis, libérant ainsi environ 35 points de base de ratio CET1, principalement grâce à la déconsolidation d'environ 3,5 milliards d'euros d'actifs pondérés du risque. L'annonce de la cession entraînera également une dépréciation de goodwill d'environ 100 millions d'euros au premier trimestre 2020, sans impact sur le ratio CET1", précise Natixis.

Un investissement de long terme pour Arch

De son côté, Arch a souligné vouloir effectuer "un investissement stratégique de long terme dans Coface". "Nous soutenons l'équipe de direction de Coface et sommes en accord avec leur plan stratégique", a affirmé le PDG d'Arch, Marc Grandisson, cité dans le communiqué de sa société.

La direction de Natixis et celle de BPCE n'ont pas fait de mystère ces dernières années sur leur intention de sortir à terme de la Coface, la Compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur, dans le giron du groupe depuis 2002. En particulier depuis l'introduction en Bourse de la Coface il y a cinq ans. En 2019, Coface a contribué à hauteur de 2,5% au résultat net de Natixis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :