Santander prend le contrôle de la Fintech Ebury pour près de 400 millions d'euros

La banque espagnole investit 400 millions d'euros dans la startup britannique, spécialisée dans les solutions de change et de financement pour PME. Elle en détiendra 50,1% du capital et intégrera son offre dans ses services de financement du commerce international.
Delphine Cuny

2 mn

Les cofondateurs et co-directeurs généraux de la Fintech britannique Ebury, Salvador Garcìa et Juan Lobato.
Les cofondateurs et co-directeurs généraux de la Fintech britannique Ebury, Salvador Garcìa et Juan Lobato. (Crédits : DR)

Encore une levée de fonds ? Pas tout à fait. Le géant Banco Santander investit 350 millions de livres, soit environ 405 millions d'euros, dans la startup de la finance Ebury, dont elle va prendre le contrôle. A l'issue de l'opération, le groupe espagnol détiendra 50,1% du capital de la Fintech qui avait levé 134 millions de dollars depuis sacréation en 2009, notamment auprès des fonds Vitruvian Partners et 83North. Sur les 400 millions investis par Santander, la startup bénéficiera d'environ 80 millions d'euros d'argent frais "afin de soutenir les projets de Ebury sur de nouveaux marchés en Amérique latine et en Asie".

Ebury, qui a le statut d'établissement de monnaie électronique, opère actuellement dans 19 pays, européens notamment, où elle propose ses services de paiement internationaux et de couverture de change pour les PME et ETI, auxquelles elle promet d'abolir les frontières. L'entreprise, qui emploie 900 personnes, a traité 16.7 milliards de livres de paiements pour ses 43.000 clients en 2018 et a enregistré une croissance de 40% par an ces trois dernières années. Elle continuera de fonctionner en tant qu'entité indépendante, dirigée par les cofondateurs, et sa solution sera intégrée dans l'offre Global Trade Services de Santander. Elle souhaite nouer d'autres partenariats bancaires, y compris en France.

"Les PME s'internationalisent de plus en plus et Santander est la banque la mieux placée pour jouer un rôle primordial pour les aider à accéder aux marchés internationaux. En s'associant à Ebury, Santander fournira aux PME des produits et des services plus rapides et plus efficaces, qui n'étaient auparavant accessibles qu'aux grandes entreprises" fait valoir Ana Botìn, la présidente exécutive du groupe banco Santander, citée dans le communiqué.

Alliance grande banque et fintech agile

Le groupe espagnol compte plus de 4 millions de PME clientes dont 200.000 travaillent à l'international. Il se revendique l'un des 10 premiers acquéreurs mondiaux en volume, traitant avec 1,2 million de commerçants dans le monde.

"En combinant une grande banque et une fintech agile, nous pouvons offrir à nos clients le meilleur des deux: ils peuvent bénéficier de notre technologie et d'un service de haute qualité en toute sécurité, tout en étant les contreparties de l'une des plus importantes institutions financières du monde" déclarent les cofondateurs et co-directeurs généraux, Juan Lobato et Salvador Garcìa.

Cette importante prise de participation s'inscrit dans le cadre de la stratégie numérique de Santander, consistant à accélérer la croissance grâce à de nouvelles alliances. Le groupe a annoncé en avril dernier son intention d'investir 20 milliards d'euros dans les quatre ans à venir dans le digital et la technologie. Il avait notamment insisté sur le développement de son offre dans les paiements internationaux avec la création d'une nouvelle plateforme de commerce international destinée aux PME.

Delphine Cuny

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.