Santander va investir 20 milliards d’euros dans le numérique

 |   |  477  mots
Ana Botin, la présidente de Santander, première banque de la zone euro par la capitalisation boursière, mercredi à Londres.
Ana Botin, la présidente de Santander, première banque de la zone euro par la capitalisation boursière, mercredi à Londres. (Crédits : Banco Santander)
Grâce à ce plan d'investissement sur quatre ans, la banque espagnole entend atteindre 50 millions de clients en ligne, contre 30 millions aujourd'hui.

Santander met le turbo dans le digital. La banque espagnole, première de la zone euro par la capitalisation, a annoncé, mercredi 3 avril lors de la présentation de son nouveau plan stratégique aux investisseurs à Londres, qu'elle prévoyait de consacrer plus de 20 milliards d'euros au cours des quatre prochaines années « à la transformation numérique et à la technologie » afin d'améliorer l'expérience du client, d'accroître la fidélité de celui-ci et de réduire les coûts. A terme, Santander entend passer de 30 millions de clients sur le numérique à 50 millions. Sa banque en ligne Openbank, qui compte 1,2 million de clients en Espagne, sera lancée dans neuf autres pays et devra dépasser les 2 millions à moyen terme.

L'accélération dans le numérique vise en effet à accroître sa rentabilité, sa croissance et son efficacité opérationnelle. La banque se fixe l'objectif de réaliser 1,2 milliard d'euros d'économies par an sur les coûts de fonctionnement au cours des prochaines années. En revanche, Santander n'a pas communiqué sur d'éventuelles fermetures d'agences ou la réduction des effectifs.

« La technologie change la banque telle que nous la connaissons et nous préparons Santander à tirer parti des actifs de niveau mondial dont nous disposons dans le groupe, y compris notre technologie, nos talents et notre dimension. Cela nous aidera à tirer pleinement parti des possibilités offertes par l'innovation numérique et à devenir un leader du numérique dans les services financiers mondiaux au cours de la décennie à venir », a déclaré Ana Botín.

Pleins feux sur le paiement

Concernant les 20 milliards d'euros, la banque ne précise pas dans quelle mesure ils représentent une augmentation par rapport au budget actuel, souligne le quotidien espagnol El País. En revanche, Santander indique que sur les 5 milliards d'euros investis chaque année, 3 milliards seront consacrés aux dépenses courantes en technologies. Le groupe évoque un basculement de son infrastructure informatique dans un environnement multi-cloud, le déploiement de technologies de robotisation et de machine learning.

Santander mettra notamment le turbo sur le paiement. Le groupe a mis au point une solution de virements internationaux accélérés, One Pay FX, s'appuyant sur la technologie Blockchain du Californien Ripple, qui va être déclinée en une application appelée Pago FX qui sera lancée prochainement au Royaume-Uni, en Allemagne et en Pologne pour les particuliers et les PME. La banque veut aussi faire de sa filiale brésilienne Getnet, qui est déjà un des dix premiers acquéreurs monétiques dans le monde avec un volume traité de 150 milliards d'euros, une plateforme internationale de services de paiement : elle va s'attaquer au Mexique, puis au reste de l'Amérique latine et à l'Europe. Santander va aussi lancer une plateforme de financement du commerce international pour les PME.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2019 à 12:13 :
et nos banques françaises , elles font quoi ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :