Transfert d'argent : l'UFC charge Western Union, MoneyGram et La Banque Postale

 |   |  580  mots
« Ni Western Union, ni MoneyGram n'informent lisiblement leurs clients de la perception de frais sur le change », estime l'association UFC Que Choisir.
« Ni Western Union, ni MoneyGram n'informent lisiblement leurs clients de la perception de frais sur le change », estime l'association UFC Que Choisir. (Crédits : © Heinz-Peter Bader / Reuters)
L’association de défense des consommateurs attaque en justice les deux géants américains des transferts internationaux pour « pratiques commerciales trompeuses », dénonçant l’opacité des frais de change. Elle reproche à la filiale de La Poste des « tarifs exorbitants ».

« Une zone de non-droit aux tarifs d'une "cherté immorale" » : l'association UFC-Que Choisir a annoncé ce mardi 27 novembre qu'elle portait plainte contre Western Union et MoneyGram, les leaders mondiaux des transferts d'argent internationaux, auprès du procureur de la République, pour « pratiques commerciales trompeuses. » L'association de défense des consommateurs reproche aux deux groupes américains l'opacité et le niveau trop élevé de leurs tarifs, en particulier des « frais de change cachés », qui s'élèveraient à 110 millions d'euros en 2017 sur un total estimé de 680 millions d'euros de commissions liées aux transferts d'argent depuis la France. Le volume des transferts d'argent en France seraient de 19 milliards d'euros, dont 9 milliards en zone euro (domaine où les frais sont plafonnés).

« Pour cinq des huit principales destinations d'envoi (Maroc, Algérie, Vietnam, Sénégal, Inde), la France est même la plus chère en Europe. Par exemple, les tarifs moyens d'un transfert de France vers le Maroc ou de France vers le Vietnam sont respectivement 16% et 25% supérieurs à la moyenne », relève l'UFC qui évalue « leur coût moyen à 6,7% de la somme envoyée, soit 11,40 euros pour un envoi de 170 euros. »

--

Transfert d'argent depuis France UFC

[Les transferts d'argent depuis la France par pays de destination. Crédits : UFC]

--

L'UFC reconnaît que les deux sociétés américaines sont « transparentes sur les frais à l'acte » en revanche, « ni Western Union, ni MoneyGram n'informent lisiblement leurs clients de la perception de frais sur le change. Ils représentent pourtant plus d'un quart du coût de l'ensemble des transactions (26%) » avance l'étude.

Des alternatives existent, notamment des startups de la Fintech comme WorldRemit ou TransferWise, mais elles restent méconnues de la clientèle traditionnelle des services de transfert d'argent.

Demande d'encadrement des tarifs outre-mer

L'association s'étonne des écarts tarifaires observés, qui peuvent aller du simple au quadruple selon les prestataires.

« Toutes destinations confondues et pour une somme envoyée de 170 euros, un transfert d'argent par le canal bancaire coûte 6,9% du montant transféré. Ce tarif atteint 7,3% auprès d'une société de transferts d'argent classique contre 2,6% pour l'équivalent en ligne. Cette prestation facturée dans le réseau de La Banque postale est facturée 12,4% du montant envoyé. Enfin, le tarif de La Poste est de 5 % », relève l'étude.

--

ufc western union moneygram transfert

[Frais de transferts internationaux selon les prestataires utilisés. Crédits UFC Que Choisir]

--

L'UFC dénonce un « double jeu de La Banque Postale » qui a son propre service de transfert à un tarif parmi les plus bas mais qui prend une importante marge sur celui de Western Union réalisé en bureau de poste, alors que les populations concernées ont généralement des revenus modestes et que la banque remplit une mission de service public d'inclusion bancaire pour laquelle elle perçoit une aide de l'État.

Au-delà de sa plainte, l'association demande aux pouvoirs publics un certain nombre de mesures. Notamment l'encadrement des tarifs des opérations de transfert vers les territoires français qui ne disposent pas de la monnaie unique (Nouvelle-Calédonie, Polynésie Française, Wallis et Futuna). Elle préconise également l'harmonisation de l'information du consommateur avant l'initiation d'un transfert d'argent, en prenant en compte tous les frais, y compris de change. L'UFC soulève aussi le problème du refus par les banques d'ouvrir des comptes professionnels à des sociétés de transfert agréées par les superviseurs nationaux et européens, ce qui freine la concurrence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/11/2018 à 8:04 :
Il suffit de passer par des neo-banques (N26 ou surtout revolut)
transferts d'argent instantanés et GRATUITS (0 frais de transfert) , et fini les western Union et autres moneygram. et pour le même prix (gratuit je le rappelle) vous avez une carte bleue sur un compte que vous pouvez créditer avec votre compte actuel.
a écrit le 28/11/2018 à 14:54 :
Bonjour ! J'ai une compte sur banque postale et moi je veux faire transfert l'argent sur western union. ..je sais pas comme faire transfert. .merci

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :