La création d'un géant européen de la stevia menace les acteurs de l'aspartame

 |  | 216 mots
La stevia est un édulcorant naturel cultivé en Argentine, au Paraguay et en Inde / Reuters.
La stevia est un édulcorant naturel cultivé en Argentine, au Paraguay et en Inde / Reuters. (Crédits : Reuters)
Les deux principaux acteurs français de la stevia, Stevia Natura et Stevia International Europe, ont annoncé, ce mardi, qu'ils allaient s'unir pour former le leader européen de la stevia, un édulcorant naturel cultivé en Amérique du Sud et en Inde.

L'aspartame a des soucis à se faire. Les deux principaux acteurs français de la stevia, cet édulcorant naturel qui se substitue de plus en plus à l'aspartame, ont annoncé, ce mardi 3 septembre, qu'ils allaient s'unir pour créer "le seul acteur européen" capable de produire et de commercialiser de la stevia à grande échelle.

Stevia Natura et Stevia International Europe seront le seul groupe européen à concurrencer la Chine, premier producteur mondial, indique Stevia Natura, société française pionnière dans l'extraction de cet édulcorant, dans un communiqué. Leur rapprochement va permettre de finaliser la construction d'une nouvelle unité industrielle de purification, près de Clermont-Ferrand. Les travaux démarreront dans une dizaine de jours.

Des produits destinés à la consommation courante et aux diabétiques

"La capacité de production initiale de l'usine pourra être portée à 400 tonnes, en fonction de l'évolution du marché", précisent les deux partenaires. Elle respectera les "standards actuels de qualité les plus exigeants" aussi bien pour les produits destinés à la consommation courante que pour ceux à l'intention des diabétiques.

De nombreuses marques ont déjà lancé leurs produits à base de stevia comme Coca-Cola et son nouveau Coca-Cola Life. La stevia est extraite d'une plante - la stevia rebaudiana - cultivée en Argentine, au Paraguay et en Inde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/09/2013 à 15:56 :
TANT MIEUX ! JE ne veux plus entendre parler de l'Aspartame, cet édulcorant dangereux pour l'homme.
Au mois cette plante malgré sont petit gout de réglisse est sans effet négatif sur l'humain...Qu'on se le dise, qu'on en cultive et que l'on en achète.en effet je vois un débouché agroalimentaire pour un secteur sinistré qu'est l'agriculture en France et en Europe. et qui dit sucre dit alcool et donc carburant !!! Ou sont-ils nos chercheurs que font ils ?
a écrit le 04/09/2013 à 10:45 :
Enfin on va arrêter cette pourriture d'aspartame qui va faire crever nos enfants.
a écrit le 04/09/2013 à 10:34 :
Sauf que ça a un goût de chiotte ... vive le sucre !
a écrit le 04/09/2013 à 9:57 :
Lorsque l'on sait que l'aspartame est un cancérigène avéré (malgré ce que tentent de démontrer les pseudo-études tronquées et falsifiées payées plus ou moins en sous-main par les industriels de l'aspartame) et que ce produit hautement toxique entraîne une dépendance au sucre, on ne peut que se réjouir de voir cette saleté enfin disparaître. N'en déplaise à une poignée de gogos décérébrés qui croient naïvement que l'aspartame réduit leur taux de sucre ou leurs poids. Il est vrai qu'avec un cancer directement provoqué par l'aspartame, ils ne risquent pas de grossir !
a écrit le 03/09/2013 à 21:45 :
400 tonnes, c'est pas mal vu le pouvoir sucrant.
Je ne sais pas s'il ont réussi à gérer l'arrière goût qui semblait "perturber" la qualité de cet édulcorant.
Il y aura peut-être moins d'inquiétudes concernant la consommation par les femmes enceintes, un doute subsistant.
a écrit le 03/09/2013 à 21:21 :
J'invite les consommateurs à vérifier la quantité de Stévia contenue dans les produits commercialisés sous ces deux marques. Après ils pourront donner une qualification à ces entreprises. Cela montre également que les pouvoirs publics ont depuis longtemps laissé le marché agro-alimentaire aux seules mains des entreprises, plus adeptes de la com que de la vérité sur les produits commercialisés. Les entreprises jouent sur les mots et l'écriture microscopique pour éviter la comparaison d'une image bien souvent truquée ou retouchée, l'étiquette très tape à l'?il, que sur la composition réelles, en jouant sur les mots inconnus bien souvent du grand public. L'industrie agro alimentaire en majorité n'est plus une source de bien être mais une source purement mercantile ne pas confondre avec une source de profits acquis dans le respect du consommateur. Une entreprise doit générer du profit pour investir pour croitre mais pas dans le mercantiliste ce qui est bien souvent le cas aujourd'hui et le seul but. Les derniers scandales sanitaires, qui ne sont malheureusement pas finis, montrent une profession sans aucun respect pour ces clients finaux.
Réponse de le 03/09/2013 à 22:14 :
l'Aspartame occasionne toutes les maladies les plus redoutées et dévastatrices, présent dans toutes les boissons "light" ou "zéro", avec le gout du sucre, sans sucre? Entre autres, il détruit les cellules et neuro-transmetteurs du cerveau : l'Aspartame est un poison du business à outrance, surfe sur le besoin actuel de garder la "ligne" sans efforts, pour du profit, contre lequel je n'ai aucune opposition, mais là en l'espèce du profit pour la maladie inéluctable, et pour la mort assurée. j'Apprécie votre commentaire quelque peu différent "Samarinda"
Réponse de le 04/09/2013 à 9:24 :
Entierement d'accord avec votre reaction. Je me suis interesse a ce produit, la stevia qui etait vantee dans les medias et je me suis vite rendu compte que ce qui est vendu comme stevia dans les grandes surfaces ne contient qu'un peu de stevia et le reste c'est souvent d'autres edulcorants. La seule solution ce sont les magasins bio. Meme chose pour le coca avec stevia, une bonne partie est surement un edulcorant de synthese avec un petit % de stevia.
Réponse de le 04/09/2013 à 10:05 :
Vous avez entièrement raison. D'une manière globale, l'ensemble des grandes surfaces, toutes enseignes confondues, ne sont que des pièges à cons-sommateurs (et j'écris volontairement ce terme en deux mots) qui croient encore naïvement qu'ils vont y faire des bonnes affaires et y trouver des articles sains et de qualité. Non seulement les grandes surfaces ne proposent sciemment que des produits industriels (notamment agro-alimentaires) dénués de toute qualité, voire comportant des composants douteux ou toxiques, mais les prix pratiqués frisent le vol pur et simple. t, à tout le moins, le raport qualité / prix des produits est en-dessous de tout. mais il paraît que cela convient à une certaine clientèle, gentils petits toutous soigneusement tenus en laisse par de la pub mensongère, et incapables de penser par eux-mêmes. D'expérience, je peux affirmer que les produits bio (notamment alime,taires au sens large) reviennent infiniment MOINS chersque les produits empoisonnés fournis par les agricultures conventionnelle et raisonnée. Même s'ils sont plus chers à l'achat, ils conservent nettement mieux (et il ne faut donc pas en jeter les trois quarts), ils induisent infiniment moins de déchets, ils sont plus riches en saveur et en valeur utritive et il faut en manger moins que de sproduits traités par les substances toxico-chimiques pour arriver au même sentiment de satiété. En fin de compte, le bio permet de faire de réelles économies que j'ai personnellement estimées à environ 1500 à 2000 euros par an, rien que sur l'alimentaire. Un bilan chiffré qui en dit long. Et, bien entendu, il en est de même avec la stevia qui n'est valable qu'en version bio.
Réponse de le 04/09/2013 à 14:03 :
Bonjour !

Juste pour information la stévia a un pouvoir sucrant 300 fois plus élevé qu'une unité de sucre !
C'est à dire qu'un gramme de stévia sucre 300 fois plus qu'un gramme de sucre blanc. Ce qui explique la présence dans les produits industriels d?excipient afin de doser la stévia.
En rien ces excipients sont nocifs

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :