EADS : contrat de 165 millions d'euros avec l'armée américaine

 |   |  286  mots
Le groupe européen de défense a remporté un contrat portant sur la construction de 39 hélicoptères légers supplémentaires destinés à l'armée américaine, pour un montant de 208 millions de dollars (près de 165 millions d'euros).

La division nord-américaine du groupe européen de défense et d'aéronautique EADS a remporté un contrat de 208 millions de dollars (environ 165 millions d'euros) pour la livraison à l'armée de terre américaine de 39 hélicoptères LUH (light utility helicopter), a annoncé le Pentagone dans la nuit de mardi à mercredi. Le ministère américain de la Défense a précisé que ces hélicoptères seraient fabriqués sur les sites de Columbus (Mississippi) et Grand Prairie (Texas).
 

Ce contrat à prix fixe a été signé le 26 novembre. Le constructeur d'hélicoptères européen Eurocopter, détenu à 100% par EADS, avait déjà reçu en juillet 2006 commande par l'armée de Terre américaine d'une série de 322 appareils utilitaires légers (UH-145), qui constituait le premier contrat du groupe européen auprès du Pentagone. Cette commande avait permis à la maison mère EADS de réaliser une percée sur le plus gros marché de défense du monde.
 

EADS, qui cherche à réduire sa dépendance vis-à-vis des revenus générés dans le domaine civil, a récemment connu un revers majeur dans sa stratégie d'entrée sur le marché militaire américain. Un méga-contrat d'un montant initial de 35 milliards de dollars pour 179 avions ravitailleurs avait été attribué en février à l'américain Northrop Grumman et à son partenaire EADS, avant d'être remis en jeu en juillet après une contestation du concurrent américain Boeing devant la Cour des comptes américaine. Il reviendra à la future administration américaine de Barack Obama de déterminer qui, entre Boeing et l'alliance EADS/Northrop Grumman, renouvellera la flotte de ravitailleurs de l'US Air Force.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :