Nouveau répit pour le programme A400M

 |   |  180  mots
Les sept ministres de la Défense se donnent encore un mois pour décider du sort du programme de l'avion de transport militaire Airbus A400 M qui accumule les retards.

Encore un mois de sursis pour le programme de l'avion de transport militaire A400 M d'Airbus, filiale du groupe européen d'aéronautique, d'espace et d'armement EADS. Un programme de 20 milliards d'euros qui compte déjà trois ans de retard et rencontre d'importants problèmes techniques.

C'est ce qu'ont décidé les ministres de la Défense des sept pays partenaires du programme (Allemagne, Espagne, France, Royaume-Uni, Turquie, Belgique et Luxembourg) , réunis ce lundi à Séville. Ce mois supplémentaire doit notamment permettre "d'examiner plus précisément avec l'entreprise les questions notamment financières" selon le ministre français de la Défense, Hervé Morin.

Ces sept pays pouvaient initialement résilier leurs commandes le 1er avril en raison des retards du programme mais EADS a obtenu un premier délai de trois mois, qui expirait fin juin. Hervé Morin propose maintenant une nouvelle réunion avant fin juillet.

Les Britanniques ont déjà mis en garde en disant qu'ils restaient impliqués dans le programme mais qu'il faudrait faire de très importants efforts pour le sauver.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est l'arlesienne cet avion,quand il sortira un jour s'il sort un jour des chaines,il sera déjà obsolète,il serait je pense plus judicieux d'acheter des appareils qui sont déjà sur le marché plutot que vouloir mordicus faire le notre envers et conre tout les clients potentiels n'attendront pas toujours ,il finira à l'export comme notre char leclerc (le meilleur du monde)c'est à dire le vide
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Surtout que les Transall n'en peuvent plus et que l'A400M aurait déjà du voler...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il ne faut pas abandonner ce projet et il n'est pas nécessaire que l'armée loue des avoins d'ici la sortie de l'A400M. Economisons car la France est endettée non pas jusqu'au cou mais à 100 m au dessus du cou.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cher akari, vous n'êtes pas au courant de toutes les implications de l'A400m :
1/ il est bien plus avancé dans de nombreuses spécifications que nombre de ses concurents
2/ il représente un nombre d'emploi conséquent en Europe
3/ il a déjà coûté de l'argent au contribuable européen
4/ acheté des avions ailleurs, d'accord mais où ? Américains/Russes/Autres -> ces avions seront disponibles en même temps que l'A400M

Je vous conseille de lire les différents articles dans lesquels l'état français s'interroge sur les paliatifs au retard de cet avion. Vous en apprendrez beaucoup plus et ne posterez pas des inepties industrielles et stratégiques ! (sans aucune méchanceté)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cet avion sera une des vitrines technologiques de la France et de l'Europe pour les 30 prochaines années, un vrai concurrent du Lokheed C 130. Il faut le promouvoir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :