EADS annonce une baisse de son chiffre d'affaires en 2009

 |   |  283  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les revenus du groupe européen d'aéronautique et de défense ont baissé de 3,6% l'année dernière, à 41,7 milliards d'euros. La maison-mère d'Airbus tablait sur un niveau proche de 2008.

Alors que Louis Gallois, le PDG d'EADS, tenait ce mardi sa conférence de bilan pour 2009, le dirigeant a annoncé que le chiffre d'affaires du groupe européen d'aéronautique et de défense a baissé de 3,6% l'année dernière, à 41,7 milliards d'euros.

Cette performance est inférieure aux objectifs de la maison-mère d'Airbus qui projettait des ventes stables en 2009. "Il est clair que 2009 n'aura pas été facile", reconnaît ainsi Louis Gallois dans un communiqué. En Bourse, l'action EADS a été attaquée avec un repli de 2,62% à 14,10 euros.

Dans le détail de l'activité, la filiale spatiale Astrium, qui vient d'essuyer un revers poour le contrat des satellites pour Galileo, "a enregistré une forte croissance en 2009, grâce à un niveau élevé de livraisons et à d'importantes commandes" indique EADS, qui ne donne pas de données chiffrées.

"L'activité de Défense & Sécurité (DS) est restée globalement stable en 2009, avec des contrats d'importance stratégique", indique encore le groupe, qui ajoute que "le niveau de livraisons d'Eurocopter en 2009 a été solide et presque aussi élevé que le record de 2008".

Dans un communiqué spécifique, la filiale Airbus a annoncé avoir engrangé 271 commandes nettes contre 142 pour son rival américain Boeing. (voir article par ailleurs).

Toutefois, Louis Galois est revenu sur le programme de l'avion militaire A400M, développé par Airbus. "Nous devons à présent clarifier la situation de l'A400M. Avec les Etats il nous faut résoudre la question au plus tard d'ici fin janvier. C'est notre intérêt commun de garantir l'avenir d'un avion qui vole et qui représente un potentiel technologique et opérationnel exceptionnel pour l'Europe", indique le PDG dans le communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :