Vente du Rafale au Brésil : on verra en 2011...

 |   |  294  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le président brésilien sortant Luiz Inacio Lula da Silva a déclaré qu'il n'allait pas "conclure un accord" avec la France sur l'acquisition potentielle d'avions de chasse Rafale avant de quitter le pouvoir le 1er janvier 2011.

Le gouvernement brésilien ne fera pas connaître sa décision sur le renouvellement de ses avions de chasse avant la prise de fonction de la présidente élue Dilma Rousseff, l'année prochaine, a annoncé lundi soir le président sortant, Luiz Inacio Lula da Silva.

Le Brésil est sur le point de choisir le fournisseur de 36 futurs avions de combat, qui seront assemblés sur place. Trois appareils sont en lice : le Rafale de Dassault Aviation, encore jamais vendu à l'export, une version modernisée du F-18 de Boeing et le Gripen NG du suédois Saab.

Le gouvernement de Lula a plusieurs fois laissé entendre que l'avion de combat français avait sa préférence, du fait notamment de transferts de technologies jugés plus généreux.

Le Brésil souhaite construire lui-même des avions de chasse Rafale et éventuellement les exporter en Amérique latine à partir de 2030, selon un document américain diffusé par WikiLeaks et cité dimanche par Le Monde.

Selon des analystes, le Brésil utilise ce contrat comme levier pour inciter la France à baisser ses subventions à l'agriculture dans le cadre des négociations commerciales entre l'Union européenne et le Mercosur sud-américain.

Ce nouveau report pourrait entraîner une nouvelle vague de lobbying de la part des constructeurs en lice.

De source proche du dossier, on indiquait mardi à Reuters que Dilma Rousseff entendait réexaminer les propositions de l'ensemble des candidats avant de faire connaître son choix.

Les ambitions françaises d'exporter le Rafale pourraient être freinées après la publication par WikiLeaks de documents américains classés dans lesquels il apparaît que le roi du Bahreïn qualifie le chasseur de Dassault Aviation de "technologie du passé".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/02/2011 à 3:32 :
Le roi du Bahrein ... c'est lui qui est en proche de faire partie du passé ....
Quand au Rafale , il ne coute pas si cher que cela (le prix est très similaire a ses concurrents alors qu'il est fabriqué en petite quantité contrairement a eux) ... et grace à lui ... nous ne sommes pas allé en Iraq en 2003 , presque tous les pays clients des ricains y sont allé.
De plus il est 100 % Français , mais les Français auraient préféré acheter Ricain pour 10 % moins cher un produit à 99% étranger et avec peut être 1 ou 2 % de valeur ajoutée Française (et encore ..) ... beau calcul ...
a écrit le 08/12/2010 à 20:07 :
bravo on va encore sacrifier l'agriculture pour vendre a rabais le rafale cet oiseau volant depasse.
la pub pour sarco ca compte
Réponse de le 22/02/2011 à 3:39 :
Il y aura rapidement une telle pression sur les produits alimentaires (vu l'augmentation de la population mondiale) que bientôt l'agriculture n'aura plus besoin de béquille , donc non je ne pense pas qu'elle soit sacrifiée ...
a écrit le 08/12/2010 à 11:18 :
C'est vrai qu'une petite poignée de pays savent développer seuls un avion de chasse. aussi ne vaudrait-il pas mieux le déclarer vendable "sous conditions" because truffé de technologies sensibles et ainsi organiser la rareté de l'offre, un peu à la façon d'APPLE, plutôt que d'offrir les dites technologies en les bradant.
a écrit le 07/12/2010 à 17:24 :
De toute façon l'armée brésilienne ne veut pas du Rafale: Trop cher, trop couteux d'entretien....
Et que le Brésil le fabrique pour l'exporter lui-même en concurrence avec la France, est-ce si bon pour l'emploi en France ?
a écrit le 07/12/2010 à 16:41 :
Messieurs vos commentaires sont navrants. Vous oubliez que cela concerne l'emploi ,un peu de patriotisme ne vous ferais pas de mal .Mais peut être que vous vivez sur le dos du contribuable
a écrit le 07/12/2010 à 15:40 :
on s'en fiche puisque l'on vient de signer 15 milliards de contrat cadre avec l' Inde ... Tout ça c'est du VENT !
a écrit le 07/12/2010 à 14:59 :
Est il si nul que ca, cet avion? On devrait les vendre avec une prime à la casse. Un rafale acheté, un mirage détruit.
a écrit le 07/12/2010 à 14:41 :
Sorko-Lula... Lula-Sarko... Soit-disant copain-copain... On peut se taper sur le ventre... Se faire des chabada...chabada... Faire croire qu'on est copain-ami et se faire merveileusement avoir... dans les grandes largeurs !!! Après les rodomontades de l'Inde, voici le plus cuisant échec de la Sarko-Diploma-Communication... qui se profile !
Vivement 2012 !!!!
Réponse de le 08/12/2010 à 8:50 :
Vivement 2012 ! Destruction du pays par Aubry comme tous ces gens là qui se disent près du peuple alors que ce sont les plus gros salaires ! Les 35 Heures non réfléchies et financées par les caisses de retraites ! Voilà il faut réparer les erreurs passées, Dès que l'on veut vendre nos produits, les critiques pleuvent. Ceux qui critiquent devraient essayer de gouverner et là, on verrait !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :