Ravitailleurs américains : EADS sort l'artillerie lourde face à Boeing

 |   |  296  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
EADS a revu à la baisse ses prétentions financières. Le nouveau prix proposé pour la vente de ces 179 appareils n'a pas été révélé mais il est présenté comme suffisamment attractifs pour gagner face à Boeing.

EADS met la pression sur Washington pour éviter que Boeing rafle le contrat des ravitailleurs américains que souhaite commander l'armée de l'air américaine. La division nord-américaine du groupe d'aéronautique et de défense européen a annoncé ce mercredi avoir soumis une offre définitive à un prix abaissé . "Nous avons soumis ce que nous pensons être une proposition à prix très compétitif", a déclaré Ralph Crosby, président d'EADS North America lors d'un point de presse.

Interrogé sur l'ampleur de cet abaissement de prix, il s'est contenté de déclarer: "Juste assez pour gagner". L'attribution de ce contrat, qui est évalué à quelque 35 milliards de dollars (26 milliards d'euros) et portera sur 179 appareils, est attendue d'ici environ un mois, ce qui devrait mettre un point final à un feuilleton qui dure depuis près de dix ans.

Ralph Crosby a également précisé qu'à moins d'une énorme faille dans le processus, il ne prévoyait pas qu'EADS conteste le résultat de l'appel d'offres. EADS a par ailleurs assuré que ses ravitailleurs, construits sur la base de l'A330 de sa filiale Airbus, seraient assemblés en compagnie d'appareils de fret commercial dans une nouvelle usine à Mobile, dans l'Alabama. Selon Ralph Crosby, le groupe mettra, en cas de victoire, le nouveau site en chantier dès l'annonce des résultats.

Il a ajouté qu'EADS avait commandé une étude sur le nombre d'emplois liés au contrat des ravitailleurs et la publierait bientôt. Par le passé, le groupe européen avait déclaré que ce contrat concernerait au moins 48.000 postes aux Etats-Unis. L'offre concurrente de Boeing repose sur une version modifiée de son avion de ligne 767 qui sera, en cas de succès, assemblée dans l'Etat de Washington et au Kansas.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :