Qantas se restructure et va acquérir une centaine d'Airbus

 |   |  300  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Qantas s'appuie sur Airbus pour relancer ses activités en Asie. La compagnie aérienne australienne prévoit d'acheter jusqu'à 110 Airbus A320.

Qantas a annoncé ce mardi son intention d'acquérir 106 à 110 Airbus A320, à un prix catalogue dépassant 9,4 milliards de dollars (6,5 milliards d'euros). La compagnie aérienne australienne a choisi l'avion d'Airbus pour deux projets qu'elle entend lancer prochainement en Asie dans le cadre d'un vaste programme de restructuration de ses activités internationales qui aboutira à la suppression d'un millier d'emplois.

Il s'agira d'une compagnie haut de gamme qui sera basée à Singapour ou Kuala Lumpur et de la compagnie japonaise à bas coûts Jetstar. La compagnie compte acheter entre 28 et 32 A320 et le reste sera constitué d'A320neo, version remotorisée de l'A320 qui a permis à Airbus de supplanter son rival Boeing sur le marché des monocouloirs autrefois dominé par la famille des 737.

Qantas joue son avenir à quitte ou double en recentrant sur l'Asie ses activités internationales, qui perdent de l'argent, a expliqué son P-DG Alan Joyce. "Ne rien faire ou régler la question à moitié ne ferait que garantir la fin de Qantas International sur notre propre marché australien", a-t-il dit.

L'Asie représentera cette année la moitié des bénéfices des compagnies aériennes internationales, selon les estimations de l'Association internationale du transport aérien (IATA).

Alan Joyce a déclaré que Qantas avait, pour ses activités internationales, une base de coûts supérieure de 20% à celle de ses principaux rivaux. La compagnie a reporté à une date ultérieure la livraison de six gros porteurs A380 afin de conserver du capital.

La deuxième compagnie aérienne russe Transaero a également annoncé ce mardi, qu'elle achètera prochainement à 12 Airbus. Le prix catalogue de cette commande s'élève à 217 millions de dollars. Le contrat a été signé à l'occasion du salon de l'aéronautique international Maks, qui se tient jusqu'à dimanche à Joukosski dans la banlieue de Moscou.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/08/2011 à 15:30 :
Que signifie cette mini-polémique sur le personnel d'Air France? Je croyais que l'article de La Tribune avait trait à l'achat d'Airbus par Qantas...
En tout cas, je réponds à Gilles: Oui, AF rejoindra Lufthansa ou BA. Quand? Quand les poules auront des dents.
a écrit le 16/08/2011 à 9:09 :
Tôt ou tard AF/KLM rejoindra Lufthansa ou BA. Cette compagnie n'est plus viable surtout avec son personnel qui se croit encore dans les années 1960 ! La belle époque du monopole.
Réponse de le 16/08/2011 à 21:36 :
c'est quoi ce commentaire!!!
Air France n'est pas concernée.
je voyage beaucoup avec Air France et je n'ai pas la sensation, que son personnel soit d'un autre âge, de plus le personnel de BA, ne parle qu'anglais, et celui d' Iberia est cataclysmique. Mais il est bon il est vrai de râler sur la compagnie nationale!!!!
Se que son personnel s
Réponse de le 17/08/2011 à 12:21 :
j'ai de la famille qui travaille chez air france, et en effet gilles a raison, ils se croient encore a un autre age, et pensent toujours qu'ils sont priviligiés .
a écrit le 16/08/2011 à 9:02 :
Jetstar est une filiale de Qantas, et donc australienne, et non japonaise comme stipulé dans l'article.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :