Philippines Airlines confirme l'achat de 10 Airbus A330

 |   |  213  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Airbus)
Alors que le Premier ministre Jean-Marc Ayrault est en visite officielle en Asie du Sud-Est, la compagnie a confirmé cette commande au prix catalogue de près de 2 milliards d'euros.

La visite de Jean-Marc Ayrault porte vraisemblablement ses fruits. Alors que le Premier ministre a vanté samedi les mérites de l?UE, "le plus grand marché du monde, avec 460 millions de consommateurs" lors d?un Forum économique à Manille, Philippines Airlines a confirmé une grosse commande. Celle-ci porte sur l?achat de 10 Airbus A330, au prix catalogue de près de 2 milliards d?euros (1,91 milliards).

 Airbus soigne son carnet de commandes

Cette commande s'ajoute aux 54 appareils achetés en août au constructeur européen pour un montant de 7 milliards de dollars (5,37 milliards d?euros), avait été annoncée le 28 septembre dernier. Elle a été confirmée samedi par des représentants d'Airbus et de la compagnie lors du Forum d'affaires à Manille. Les dix premiers avions devraient être livrés en 2012.

 2.000 embauches en France en 2012

Cette confirmation intervient alors que la France a annoncé qu?elle achèterait 14 avions ravitailleurs à Airbus Military, filiale d'EADS, dès 2013. De bonnes nouvelles pour le carnet de commandes d?Airbus, qui a été élu début octobre l?employeur le plus attractif de France pour la seconde année consécutive dans le cadre du "Palmarès Employeurs 2012". Pour rappel, l?avionneur a annoncé qu?il recruterait plus 4.000 personnes à travers le monde courant 2012, dont 2.000 dans l?Hexagone.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/10/2012 à 9:39 :
Il n'a fait que passer, les accords étaient déjà signés !
a écrit le 20/10/2012 à 13:35 :
En 1993, Manila Bultin avait annoncé une ligne de crédit de la France pour les Philippines (ma femme avait découpé l'article). Après on avait trouvé la trace de contacts commerciaux dans les journaux français (Airbus ...). Ma femme venait d'être interviewée par une magistrate de la Cour Suprême des Philippines suite à un courrier de l'ambassade française au Ministère des Affaires étrangères sur les conséquences d'un jugement philippin la concernant. (L'ambassade a les conseillers juridiques voulus sans faire appel au Ministère - c'était une demande en termes diplomatiques de casser le jugement "discrètement" hors contexte du Droit). Y avait-il relation de cause à effet, je le crois. Je peux détailler à un journaliste. Plus tard, Chirac s'est fait vertement remettre en place par Estrade, ce qui a beaucoup choqué (à propos des otages de Jolo).
Cela peut expliquer un désert de relations depuis cette période.
a écrit le 20/10/2012 à 12:27 :
Bien. Ne faisons par d'Airbus un Renault-PSA ou autre totem. Les pilliers de l'économie française sont ses 66 segments. Notre pays est numéro un mondial dans bien des domaines.Il semble pourtant parfois qu'à trop se concentrer sur certains on en oublie tous les autres. Un défaut des journalistes français.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :