Cyber-espionnage : la Chine s'intéresse-t-elle à EADS ?

Le constructeur aéronautique et de défense aurait subi plusieurs cyber-attaques en 2012 d'après le magazine allemand Der Spiegel. Ce dernier accuse la Chine de s'être intéressée à EADS dans le cadre de ses actions d'intelligence économique. La Chine dément avoir mis en place une telle stratégie d'espionnage.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)

Après la presse américaine, après Microsoft et Apple, c'est au tour d'EADS d'être pris pour cible par des hackers. D'après le magazine allemand Der Spiegel, le groupe d'aéronautique et de défense européen a été victime d'une série d'attaques informatiques en 2012 en provenance de Chine. Un porte-parole d'EADS a confirmé dans une interview à l'agence de presse Reuters, avoir été victime d'agression cybernétique. Il a toutefois minimisé la gravité de ces attaques en les qualifiant d' "attaques standard". Le système informatique du sidérurgiste allemand ThyssenKrupp a également été piraté.

La Chine sur le banc des accusés

D'après le magazine allemand, ces attaques ont été menées depuis la Chine. Il est vrai que depuis plusieurs semaines, l'Empire du Milieu est accusé de pratiquer le cyber-espionnage à grande échelle. D'après le rapport de la société privée Mandiant, le gouvernement chinois aurait mis en place une stratégie de hacking à des fins d'intelligence économique notamment à travers une structure militaire spécifique. Celle-ci aurait à son actif la récolte de plusieurs centaines de térabytes de données auprès de 141 grandes entreprises considérées comme stratégiques. Autrement dit, la valeur de ces données représente potentiellement des dizaines de milliards de dollars d'investissement en R&D.

La Chine a toujours démenti de telles accusations. Le ministre chinois de la Défense a rappelé que "l'armée chinoise n'avait jamais supporté en aucune sorte des activités de hacking".

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 5
à écrit le 25/02/2013 à 14:04
Signaler
Ont-ils hacké les infos sur les batteries de Boeing pour les aider à résoudre le problème ?

à écrit le 25/02/2013 à 14:04
Signaler
Quel pays n'espionne pas , la course "aux découvertes" à bas prix est un soprt international. le démenti de la Chuine est normal mais ce pays en pleine expansion a tout intérête a espionner pour deux raisons l'espionnage ne coûte pas cher mais rappor...

à écrit le 25/02/2013 à 13:36
Signaler
Et pourtant, il y a Cassidian dans EADS, le spécialiste de la sécurité des systèmes d'information ! Mauvaise pub...

à écrit le 25/02/2013 à 12:41
Signaler
Certainement plus qu'a Microsoft !!!!!!!!!!!!

à écrit le 25/02/2013 à 8:49
Signaler
Tout le monde se rappellera de l'episode d'espionnage chez Renault et ... son epilogue.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.