Un Boeing 787 de la compagnie Norwegian pas fiable

 |   |  635  mots
(Crédits : Boeing)
La compagnie aérienne a indiqué samedi avoir rangé au garage un de ses deux appareils Boeing 787 Dreamliner, le temps que le constructeur américain le rende fiable.

Nouvelle crise entre Boeing et Norwegian. La compagnie aérienne, qui exploite deux Boeing 787 Dreamliner, a indiqué samedi avoir rangé au garage un de ses deux appareils, le temps que le constructeur américain le rende fiable. "Nous le retirons des vols long-courrier tant que sa fiabilité n'aura pas été améliorée", a déclaré à l'AFP un porte-parole de la compagnie, Lasse Sandaker-Nielsen. Cet avion a été victime de pannes à répétition qui ont perturbé les horaires de Norwegian, dont la dernière vendredi.

Le porte-parole n'a pas souhaité donner d'estimation du temps nécessaire aux réparations. "C'est difficile à dire. Notre but est que la fiabilité corresponde à nos exigences pour épargner à nos passagers des retards d'une longueur inacceptable", a-t-il indiqué. Il a ajouté que pour remplacer cet appareil sur les liaisons Stockholm-Bangkok et Stockholm-New York, Norwegian avait loué un Airbus A340 au portugais HiFly.

Une longue série d'incidents

La compagnie low cost Norwegian Air Shuttle avait fait état vendredi d'une nouvelle panne sur un de ses appareils, deux jours après une rencontre avec Boeing. Un Dreamliner qui devait décoller à 02H00 GMT de Bangkok pour Stockholm restait cloué au sol plusieurs heures plus tard en raison d'un problème de pompe hydraulique, avait indiqué une porte-parole de Norwegian, Astrid Mannion. Cet incident, le dernier d'une longue série pour Norwegian, survient deux jours seulement entre une réunion entre le directeur de la compagnie, Bjoern Kjos, et de hauts dirigeants de Boeing visant à éviter ce genre de problèmes.

A l'issue de leur rencontre, les deux parties s'étaient entendues pour que Boeing détache des techniciens à Oslo et pour qu'il entrepose des pièces détachées dans tous les aéroports où Norwegian opère des Dreamliner afin d'accélérer les réparations. "Cela prendra un peu de temps" avant que ces mesures produisent leur effet, a expliqué Astrid Mannion. Norwegian, qui s'est lancé cet été dans le long courrier, connaît des retards sur la moitié de ses vols dans ce segment, essentiellement à cause de déboires techniques allant de l'alimentation du cockpit en oxygène au système de freinage.

Un boulet financier pour Norwegian

Ces incidents pèsent sur les résultats financiers, le cours boursier et l'image de la low cost mais aussi sur le prestige de Boeing qui a beaucoup misé sur le Dreamliner pour renforcer ses parts de marché. Or, le Dreamliner a déjà connu de grosses difficultés après son lancement, notamment des problèmes de batterie qui ont cloué la flotte au sol pendant environ quatre mois partout dans le monde en début d'année.

Norwegian, qui a confié la maintenance de ses Dreamliner à Boeing, a rejeté la responsabilité sur l'américain et n'a pas exclu de réclamer des dédommagements financiers à l'avenir. Au total, la compagnie à bas coûts a commandé huit Dreamliner, en leasing ou en propriété totale, les six derniers appareils devant être livrés entre la fin novembre et début 2015. Il doit recevoir le troisième fin novembre.

Un 787 de LOT en panne de système d'identification

La Norvège a refusé le droit au survol de son territoire à un Boeing 787 "Dreamliner" de la compagnie aérienne polonaise LOT, en panne de système d'identification, a annoncé dimanche le transporteur polonais. "Le Boeing 787 assurant la liaison entre Toronto et Varsovie a atterri en Islande à cause d'une panne du système d'identification de l'appareil. La Norvège ne l'a pas autorisé à survoler son territoire", a déclaré Barbara Pijanowska-Kuras, la porte-parole de LOT, à la radio publique Trojka.

Mercredi, LOT qui exploite cinq Boeing 787 "Dreamliner", avait annoncé avoir constaté sur deux appareils l'absence de filtre de carburant à basse pression dans l'un des moteurs, incident pourtant sans risque pour la sécurité.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/10/2013 à 22:16 :
le boing 777 est une réussite ( beaucoup d'entreprises françaises ont participé le directeur de boing europe était un ancien ministre de l'industrie en France )

le boing 787 est un pari trop osé sur les nouvelles technologies et c'est de la qu'il y a eu de gros problemes
et je ne pense pas qu'ils vont pouvoir résoudre tous ces problèmes très rapidement
C 'est bien de vouloir innové mais peut être pas trop d'un coup !
Ceci dit un avion évolue par exemple l'airbus A380 a 800 places n'est toujours pas sorti !!
a écrit le 29/09/2013 à 20:17 :
Peut être que Norwegian est tombé sur un "lemon"= un avion qui fera ch%$r jusqu' au bout, ça existe et chez Airbus aussi, il y en avait un dans la flotte TAM qu' on a rendu au loueur...d'autres compagnie font des vols quotidien en 787 avec moins d'avatars et de scandales, je pense à Thomson airways qui en exploite 4 et qui est une low-cost aussi, ou United qui à lancé des Denver-Narita ou Houston-Lagos en 787. Il y a eu quelques annulations au début (comme avec tous les avions) mais maintenant ça vole.
a écrit le 29/09/2013 à 18:08 :
Moi je trouve les médias français bien sympas. Si on avait été aux US, et qu'il se fut agit d'Airbus, le titre eut été probablement: "50% des Boeing 787 de la Norwegian cloués au sol pour non fiabilité"... lol
Réponse de le 29/09/2013 à 19:17 :
connaissant l'amour des gros titres aux usa, et leur patriotisme, je pense même qu'un titre du genre "Passeé à deux doigts d'une catastrophe majeure, la norwegian cloue au sol 50 % de sa flotte boeing" ! ;-)
a écrit le 29/09/2013 à 18:06 :
Il semblerait que la maturite de l'avion a du mal a progresser d'une part, et d'autre part la montee cadence est forcement dure a digerer, donc les soucis actuels devraient s'eliminer au fur et a mesure de l'utilisation des appareils.
a écrit le 29/09/2013 à 17:02 :
quel titre stupid .. " pas fiable"
a écrit le 29/09/2013 à 9:52 :
Une low cost qui se lance dans le long courrier : ça devient plus compliqué pour casser les prix : l'entretien des avions est plus compliqué, leur remplacement aussi, la rotation des personnels (en respectant les règlementations...) ... Alors ceux qui cassent Air France sur les prix en la comparant aux low cost courts courriers devraient revoir leur jugement !
Réponse de le 29/09/2013 à 11:18 :
Bonjour la réflexion débile, quel rapport entre low cost et le Dreamliner qui ne marche pas ??? Comme ci Ryanair avec de 737 800 était concerné par Boeing ? Défendre AF qui a craché pour fautes des pilotes 2 fois et ce sur Airbus étaient si génial ? Mon jugement est tout vu, il ne faut pas confondre la voiture, le garage et le pilote, 3 choses totalement différentes ! Personnes ne cassent AF par plaisir, ILS SE CASSENT TOUT SEUL ne l'oubliez pas !
a écrit le 29/09/2013 à 9:03 :
Tiens, on n'entend pas les habituels pro Boeing et adepte de l'euro/french bashing expliquer qu'Airbus fait n'importe quoi et que les Boeing sont les meilleurs avions du monde !
Réponse de le 29/09/2013 à 9:41 :
oui sauf que la France n'est qu'un des pays qui construisent l'Airbus, il s'agit donc d'abord de plusieurs pays européens, pas de la France seule, loin de la.
Réponse de le 29/09/2013 à 9:42 :
Mais vous êtes bien là pour dire à demi-mots l'inverse ...
Réponse de le 29/09/2013 à 9:47 :
Si ça peut égayer votre dimanche ...

Samedi, déroutement pour problèmes technique d'un A320
Samedi toujours, déroutement cause explosion et flammes sur moteur pour un A319
Jeudi, double panne électrique sur un A318
Mercredi, panne moteur A320
Mardi, porte non étanche en vol sur un A340
...

La liste est longue ...
Réponse de le 29/09/2013 à 10:50 :
@ @Avionneur Des avions de la gamme des A320 (ce qui inclut les A319, A321 ), il y en a 3000 qui volent tout les jours en ce moment ! C'est normale que dans le lot , vous en trouverez au moins quelques un qui auront des soucis .
On pourrait dire la même chose des B 737 qui sont aussi d'excellent avions en fiabilité.
Là, on parle des B787 et il y en a tout cassé une soixantaine qui volent mais bon ce sont des soucis de jeunesse et tôt ou tard Boeing va résoudre ces problèmes.
Réponse de le 29/09/2013 à 17:32 :
si certain etaient déjà intervenu en reparation sur des airbus et des boeings ,les deux sont aussi fiable mais les américains ne font pas dans la dentelle, ils arrivent meme à monter des fixations dans le composite en interference,.
Réponse de le 29/09/2013 à 22:33 :
L'A320 est l'avion de ligne le plus vendu au monde (le total des ventes à dépassé le total des ventes de 737 pourtant vendu depuis bien plus longtemps). Depuis sa mise en service, le 787 défraie la chronique pour ses soucis de fiabilité et incendies à répétition (regardez donc à l'emplanture de la dérive du 787 Ethiopian qui a pris feu au sol à Eathrow, ça fait froid dans le dos). Alors, pourquoi balancer sur Airbus alors que c'est d'un appareil Boeing dont il est question ? Il n'est pas question ici de déterminer lequel des deux constructeurs est le plus fiable, statistiquement il n'y a pas de différence, et les accidents ou incidents sont lies à des facteurs exogènes dans la plupart des cas. C'est curieux ce besoin qu'ont certaines personnes d'attirer le débat vers n'importe quoi ! Je suis le seul à déplorer cela ?
Réponse de le 30/09/2013 à 9:30 :
j'approuve votre analyse à une remarque près, en consultant les sites des deux constructeurs on voit que boeing a vendu 11161 737 depuis le premier modèle ( 737-100 en 1965), alors que airbus en a vendu 9821 à ce jour ( stats au 31/8/2013), par contre effectivement si vous ne prenez pas en compte les 737 première génération c'est à dire jusqu'au modèle 500 , alors airbus en a davantage vendu

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :