Défense : BAE Systems réduit la voilure dans ses chantiers navals

Le groupe britannique de la défense va supprimer 1.775 emplois dans ses chantiers navals en Grande-Bretagne d'ici à 2016. Le site de Portsmouth fermera au deuxième semestre 2014.
Le coût de la restructuration des chantiers navals militaires de BAE Systems sera supporté par le ministère de la Défense
Le coût de la restructuration des chantiers navals militaires de BAE Systems sera supporté par le ministère de la Défense (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le géant britannique de la défense BAE Systems a annoncé mercredi qu'il comptait supprimer 1.775 emplois dans ses chantiers navals en Grande-Bretagne d'ici à 2016 après être parvenu à un accord avec le ministère de la Défense. "BAE Systems est parvenu à un accord de principe avec le gouvernement sur des mesures permettant la mise en oeuvre d'une restructuration de son activité de construction navale au Royaume-Uni", a indiqué le groupe dans un communiqué.

Dans le détail, 940 postes devraient être supprimés sur le site de Portsmouth (sud de l'Angleterre), où l'activité cessera au deuxième semestre 2014, et 835 autres répartis sur les sites de Filton (ouest de l'Angleterre), de Glasgow (Ecosse) et de Rosyth (Ecosse). Le groupe va entamer des discussions avec les organisations syndicales. Le coût de cette restructuration sera supporté par le ministère de la Défense, a assuré BAE Systems, qui emploie au total 88.200 personnes dans le monde.

Baisse des commandes

Cette restructuration intervient alors que ces chantiers navals vont être confrontés dans les années à venir à la baisse de leurs commandes liées à la construction de deux porte-avions pour la Royal Navy, qui doivent entrer en service à l'horizon 2020.

BAE Systems entend donc regrouper ses activités de construction navale à Glasgow. Le site écossais se verra attribuer la construction du futur navire militaire Type 26 ainsi que la construction des prochains lots (Lower Block 05 et Upper Blocks 07 et 14) du porte-avions Queen Elizabeth, dont les termes du contrat ont été modifiés. En attendant le Type 26, l'armée confiera à BAE la construction de trois navires de patrouille afin de pallier en partie la baisse du carnet de commandes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.