Obama souhaiterait réduire l'effectif de l'armée américaine à son niveau d'avant 1940

 |   |  419  mots
Chuck Hagel veut ramener le nombre de soldats de l'armée de terre américaine à son niveau d'avant Seconde Guerre mondiale. (Reuters/Yuri Gripas)
Chuck Hagel veut ramener le nombre de soldats de l'armée de terre américaine à son niveau d'avant Seconde Guerre mondiale. (Reuters/Yuri Gripas) (Crédits : Reuters/Yuri Gripas)
Entre 440.000 et 450.000 hommes, contre 490.000 actuellement. Le plan de réduction d'effectifs que doit dévoiler lundi le secrétaire d'Etat à la Défense américain Chuck Hagel pourrait ramener l'US army à son niveau d'avant la Seconde Guerre mondiale.

Il n'y a pas qu'en France que l'armée doit se serrer la ceinture. Le secrétaire d'Etat américain à la Défense Chuck Hagel doit annoncer lundi un plan d'économie drastique, qui ramènerait l'armée de terre à son niveau d'avant la Seconde Guerre mondiale selon le New York Times

 En plus du démantèlement d'une catégorie de chasseurs de l'US Air Force, Chuck Hagel devrait annoncer lundi une saignée de près de 10% de la force terrestre américaines. En tout, de 490.000 hommes, les effectifs passeraient à 440.000 ou 450.000.

Selon le New York Times, il s'agirait du premier budget du Pentagone à "pousser énergiquement les militaires hors de la logique de guerre adoptée après les attentats terroristes de 2001".

Pas d'opérations prolongées en terre étrangère

Citant des hauts responsables militaires sous le sceau de l'anonymat, le quotidien explique qu'une armée de 440.000 hommes serait capable de défaire n'importe quel adversaire, mais ne pourrait pas mener d'opérations prolongées en terre étrangère. Un haut responsable du Pentagone aurait ainsi déclaré :

Vous devez garder votre institution préparée, mais vous ne pouvez pas conserver un grand département militaire de guerre au sol s'il n'y a pas de guerre terrestre importante.

Pendant la Guerre froide, l'armée américaine devait pouvoir mener deux guerres de front, explique le New York Times. Par exemple en Europe et en Asie. Selon des documents stratégiques plus récents, les militaires ont pour objectif de mener une guerre à un endroit et de contenir l'ennemi dans un autre théâtre d'opérations.

Attaque de chars soviétiques en Europe de l'ouest

Chuck Hagel, vétéran de la guerre du Vietnam présenté comme "réservé sur l'usage de la force" par Le Monde, prévoit aussi le démantèlement de la flotte d'attaque d'avions A-10. Ces derniers, qui avaient pour principale mission de détruire les chars soviétiques en cas d'invasion de l'Europe de l'ouest. Une mission "moins pertinente" aujourd'hui, relève le New York Times.

Le plan que Chuck Hagel doit dévoiler, qui fixerait un plafond de dépenses militaires d'environ 496 milliards de dollars pour l'année fiscale 2015, devra toutefois être approuvé par le Congrès. Or, plusieurs élus ont déjà appelé à le bloquer, et le lobby pro-armes, la National Guard Association (NGA) y compte des soutiens de poids.

>> Lire : le détail du plan sur le site du New York Times (lien en anglais)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/02/2014 à 22:58 :
Avec le développement des drones et autres robots en tout genre et la sous-traitance des conflits armés (l'administration ne vient-elle pas de confirmer que c'est plus efficace?) au secteur privé, cela se comprend.
Réponse de le 26/02/2014 à 23:55 :
Sauf qu'un drone n'ira pas chercher des talibans dans une grotte et nécessite toujours un pilote aux commandes. Ramener les effectifs au niveau d'avant 1940 est stupide car la population des USA a largement progressé depuis.
a écrit le 24/02/2014 à 14:59 :
Oui enfin ils gardent toujours 11 groupes aeronavals qui chacun ont autant de puissance de feu conventionnelle que toute la flotte US de la 2e GM.
a écrit le 24/02/2014 à 11:56 :
Ce n'est pas vraiment un casse-tête ; il peut compter sur les supplétifs de pays qui recherchent son encouragement et compter sur la privatisation de mercenaires de tous poils ; plus encore qu'en Irak ou Afghanistan...; ça ferait baisser le chômage de faire faire ainsi le job.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :