Défense : l'armée de Terre va enfin changer ses vieux "chameaux"

Dans le cadre du programme Scorpion, le ministère de la Défense va notifier lundi le contrat pour remplacer à partir de 2018 les véhicules de l'avant blindé (VAB), les chameaux de l'armée de terre, par les véhicules blindés multirôles (VBMR).
Michel Cabirol

4 mn

Le véhicule blindé multirôles (VBMR) est l'une des composantes importantes du programme Scorpion
Le véhicule blindé multirôles (VBMR) est l'une des composantes importantes du programme Scorpion (Crédits : RTD)

In cauda venenum. C'est un peu l'histoire du programme Scorpion. Certes la notification du marché des véhicules blindés VBMR et EBRC est enfin devenue réalité... mais l'armée de terre devra encore attendre la fin de l'actuelle loi de programmation militaire (LPM) pour recevoir les premiers exemplaires en 2018. C'est ce qu'a annoncé ce vendredi à Varces (Isère) le ministre de la Défense, Jean-Yves le Drian, lors de sa visite à la 27e brigade d'infanterie de montagne.

"J'ai maintenant le plaisir de remettre aux co-traitants Nexter, Thales et Renault Trucks Défense, le marché couvrant la réalisation des véhicules blindés multi-rôles et de  l'engin blindé de reconnaissance et de combat", a-t-il confirmé ce vendredi.

Un contrat de 5 milliards d'euros

Au total la première tranche du contrat dub programme Scorpion, qui sera mise en vigueur lundi, s'élève à 5 milliards d'euros. Elle couvre notamment le développement pour un montant de 752 millions d'euros du Véhicules blindés multirôles (VBMR) et de l'Engin blindé de reconnaissance et de combat (EBRC) ainsi que la fabrication jusqu'en 2025 de 780 VBMR (sur une cible totale de 1.722 véhicules) et de 110 EBRC (sur 248). En outre, cette tranche prévoit la rénovation de 200 chars Leclerc au standard 1 avec une livraison prévue à partir de 2020. Enfin, le programme d'information et de communication (SICS), qui remplacera les quatre SICS actuels, sera livré à partir de 2016.

"Pendant la phase de développement, le plan de charge de ce contrat représentera près de 1.000 emplois directs hautement qualifiés. Il sera de plus de 1.700 emplois directs en phase de production", a expliqué le ministère de la Défense dans un communiqué. Enfin, le contrat stipule que les industriels seront payés pour un taux de disponibilité de 80 %. Ce qui est aujourd'hui pratiquement le cas avec le la disponibilité de matériels nouveaux comme le Véhicule blindé de combat d'infanterie. Le VBCI atteint le niveau contractuel du marché de soutien initial (75 %). Soutenable d'emblée, Scorpion intègre également le système de préparation opérationnelle (notamment avec la simulation embarquée).

L'armée de terre livrée en fin de LPM

Une annonce importante pour l'armée de terre, qui se considère très souvent comme la dernière roue du carrosse en matière d'équipements des armées. Pour autant, elle ne commencera à être livrée que fin 2018 s'agissant de ses premiers VBMR, un véhicule 6x6 de 24,5 tonnes décliné en six version et appelé Griffon. Il va remplacer les vieux Véhicules de l'avant blindé (VAB), baptisés affectueusement les "chameaux" de l'armée de terre par les militaires (3.900 VAB déclinés en 36 versions). Sur la période de l'actuelle LPM (loi de programmation militaire, elle doit recevoir 92 VBMR sur un objectif total de 1.722 véhicules. Une commande qui sera complétée dans une seconde étape par l'achat de 358 VBMR légers, un 4x4 de 10 tonnes, dont les premiers véhicules seront livrés en 2021.

En outre, l'armée de terre ne recevra les premiers EBRC, un véhicule 6x6 de 25 tonnes baptisé Jaguar, qu'en 2020. Soit au début de la prochaine LPM. Ce blindé est destiné à remplacer les chars légers AMX10RC et Sagaie ainsi que les VAB HOT. Dans le seconde étape de Scorpion, le ministère modernisera les 200 Leclerc au standard 2 pour les pousser jusqu'en 2040.

Scorpion ou le combat collaboratif

Le programme Scorpion permettra à l'armée de terre de moderniser, à partir de 2018, ses Groupements tactiques interarmes (GTIA). Ces derniers, qui doivent faire face à tous les types de combat, verront leur gamme médiane renouvelée, autour du VBMR et EBRC, qui devront disposer d'une autonomie de combat de 800 km pendant 72 heures. Ils seront protégés des tirs de mitrailleuses lourdes (munitions de 14,5). L'intégration des capacités du GTIA sera faite par un unique moyen d'information et de communication (SICS) avec des mises à jour toutes les 10 secondes au minimum.

Le nouveau SICS doit permettre la mise en réseau de tous les systèmes sur un théâtre d'opération en étant notamment interopérable avec le missile MMP (MBDA) et les postes de radio PR4G puis Contact (Thales). Ce que les militaires appellent désormais le combat collaboratif, c'est-à-dire partager "l'information en temps réflexe" et "agir contre la menace en temps réflexe" grâce à des connexions directes entre les systèmes d'information, les systèmes de communications, la vétronique (électronique et informatique) des véhicules et les systèmes d'armes.

"Ce programme va doter l'armée de terre de plates-formes modernes, connectées, à l'instar de ce qui existe déjà dans les domaines naval et aérien. Scorpion sera ainsi l'épine dorsale du combat terrestre pour les prochaines décennies", a rappelé Jean-Yves Le Drian. "Nous sommes aujourd'hui au rendez-vous de l'un des défis les plus passionnants qui soient : inventer le combat terrestre de demain".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 25
à écrit le 14/12/2014 à 15:36
Signaler
Je sais, je ne suis pas expert dans ce domaine mais il est clair qu'il va y avoir un trou dans nos capacités. Entre le Leclerc, que l'on ne sort jamais, et cet ERBC avec son canon de 40mm limité en antiaérien, nous n'aurons plus de canon "lourd" sur...

à écrit le 12/12/2014 à 14:49
Signaler
Dans tous les cas cela ne corresponds pas à ce que veux notre armee....pour le camion blindée nous avons fait un bond en arrière de 40 ans.... Ensuite pour le véhicule blindee les trains de roulement 6x6 n'on pas donner satisfaction.... Pour ce qui e...

à écrit le 08/12/2014 à 4:05
Signaler
Renouveler et moderniser les matériels militaires des années 70 et 80, c'est bien et il était grand temps. Donner du travail aux civils, c'est bien aussi par les temps qui courent. Mais il faut arrêter, Monsieur le Ministre, d'affaiblir les effectifs...

le 08/12/2014 à 8:34
Signaler
Vous oubliez que nos soldats comme nos fonctionnaires sont payés par l'emprunt auprès des étrangers à partir du mois de septembre chaque année. Demandez plutôt à nos voisins européens de participer avant de penser que le seul rempart contre l'islam ...

à écrit le 07/12/2014 à 17:52
Signaler
on a oublié de dire que les militaires attendent touours d'être payés (réflexion faite par un jeune militaire à notre cher ministre)

le 08/12/2014 à 22:25
Signaler
quand on aime , on ne compte pas !

à écrit le 07/12/2014 à 14:42
Signaler
mouhé ! ils feraient bien de faire de même en politique, on aurait des cabris !

à écrit le 07/12/2014 à 10:36
Signaler
Le probleme dans cette histoire s'est que ce ne sont que des industriel francais sans vrais concurance, donc s'est forcément chere et pas toujours fiable.... Mais bon il faut soutenir notre défense et aussi nos industriel, espérons que le coût de la ...

le 07/12/2014 à 14:19
Signaler
la france en a peut être marre de se faire enfler sur tous les programmes d'armement européen. Alors puisque tous le monde fait ce qu'il veut et ne respecte, ni parole donner ni droit européen. Elle fait comme les autres.

le 07/12/2014 à 14:21
Signaler
Ces grands groupes ne sont pas que français. Une bonne partie est fabriqué à l'étranger.

le 08/12/2014 à 20:42
Signaler
Nos industries militaires fabriquent du matériel fiables mais après 30 à 40 de service ils peuvent montrer des signes de faiblesse ce qui est normal rien n'est éternel. Je pense que VBMR et EBRC sont aussi prévus à l'exportation.

le 08/12/2014 à 21:30
Signaler
Fiable? Si ils l'étaient les armées lâcherais le soutien... Il faut surtout pas qu'ils le soient en tout cas pour les industriels, en revanche il faut faire croire qu'ils le sont pour qu'ils se vendent à l'étranger.

le 12/12/2014 à 14:55
Signaler
Réponse a Tyrion, le beau char leclers est sortie des usines vendu à notre armee alors qu'ils ete peux fiable, probleme de moteur, de train de roulement.... Ils faut savoir qu'ils y a eux xxx tranche de fabrication au points que les 150 premiers n'on...

à écrit le 07/12/2014 à 8:29
Signaler
Des nouveaux jouets couteux pour l armee...on a rien trouve de mieux poour investir.....et pas me parler de grandeur de la france qui est decadente economiquement et socialement...

le 07/12/2014 à 9:07
Signaler
L'armement et l'aviation sont des domaines que nous maîtrisons bien, il ne faut donc pas faire la fine bouche. Sur le plan de la morale, il n'y a rien de condamnable car si ce n'est pas nous ce seront les autres. Enfin nos soldats qui sont les VRP de...

à écrit le 06/12/2014 à 20:01
Signaler
Donc on va passer de 4 000 VAB à 1750 VBMR...

le 07/12/2014 à 1:29
Signaler
Ah tiens je ne suis pas le seul à avoir tiquer sur ce passage :-) Peut être qu'il faut prendre en compte le fait que l’armée a acheter ces dernières années des VAB ULTIMA donc tout les VAB ne disparaitront pas à moyen terme et il n'y a que les plus ...

le 07/12/2014 à 14:26
Signaler
N'oublions pas que nos armées ont énormément réduit en personnels (sauf peux être les officiers). De ce fait avoir autant de matériels et personne pour s'en servir, quelle en est l'utilité?

à écrit le 06/12/2014 à 18:23
Signaler
Bonne nouvelle pour nos soldats, mais le programme sera budgété par la nouvelle majorité de 2017 puisque les livraisons ne viendront pas tout de suite. Espérons que l'UMP de retour gardera le même cap !

le 08/12/2014 à 21:31
Signaler
Espérons surtout que le FN enfin là le garde.

à écrit le 06/12/2014 à 16:08
Signaler
Vous remarquerez la concomitance des annonces de commandes militaires qui arrivent depuis quelques semaines avec la crise des Mistral( et en Ukraine), qui prend une ampleur démesurée, jamais il n'y a eu de crise mettant en jeu des intérêts stratégiqu...

à écrit le 06/12/2014 à 10:55
Signaler
"inventer le combat terrestre de demain" : il faut oser, quand même.

le 06/12/2014 à 12:27
Signaler
On n'a pas le droit de ne pas transmettre à nos enfants ce que nos parents nous ont légué.

le 07/12/2014 à 14:29
Signaler
Avant de faire des enfants, vous devriez réfléchir à leur avenir de chômeur. Notre monde a trop d'humain que la nature ne peux pas gérer...

le 01/02/2015 à 17:45
Signaler
vous avez raison, mais il parlait d un autre sujet lié a a la fabrication de l inconscience collective...mythes militaires qui cachent des problemes géo climatique, des erreurs industielles ou energetiques etc...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.