Airbus en 2016  : plus de livraisons... et moins d'intéressement pour les salariés

 |   |  429  mots
(Crédits : Reuters)
Airbus doit livrer 93 appareils en décembre pour atteindre son objectif de 670 livraisons en 2016. Selon nos informations, l'avionneur table même sur 676 exemplaires. Mais cette performance restera insuffisante pour atteindre l'objectif de 690 livraisons fixé en interne, qui est censé déclencher l'intéressement des salariés. Ce qui provoque la grogne des syndicats et salariés.

Dès le mois de juin, Fabrice Brégier, le président d'Airbus avait prévenu. «La fin de l'année s'annonce très active en termes de livraisons», avait-il dit dans nos colonnes. Elle le sera. Décembre sera un mois de folie dans les sites d'assemblage d'Airbus. Pour atteindre l'objectif communiqué par la direction à la presse et aux investisseurs de 670 livraisons d'avions en 2016, Airbus devra livrer 93 appareils, soit quasiment trois par jour, une trentaine de plus que le rythme mensuel observé ces derniers mois (autour de 60 avions par mois).

"C'est jouable », explique-t-on chez Airbus en rappelant que les chaînes d'assemblage resteront en activité jusqu'au 31 décembre et que plusieurs avions sont quasiment terminés. Selon nos informations, Airbus table même, aujourd'hui, sur 674 livraisons d'appareils, une quarantaine de plus qu'en 2015 (635). Soit un nouveau record pour l'avionneur européen. Ceci, en dépit d'une production qui reste tendue. Notamment celle de l'A350. L'objectif de 50 (et non plus de «plus de 50» comme indiqué ces derniers mois) sera extrêmement difficile à tenir. Dans le meilleur des cas, certains en interne parlent de 47 livraisons. Trois exemplaires sont en effet en risque.

Les salariés grognent

Ce niveau record de production est en apparence supérieur à l'objectif officiel, lequel avait été révisé à la hausse en octobre passant de 650 à 670. Pour autant, il provoque la grogne des syndicats et des salariés. Car, comme La Tribune l'avait révélé en juillet dernier, l'objectif fixé en interne en début d'année par la direction, celui qui déclenchera le versement complet de partie de l'intéressement des salariés liée à la performance opérationnelle, est fixé à 690 livraisons. S'élevant l'an dernier à 2.500 euros, l'intéressement tient compte de la réalisation d'objectifs financiers et opérationnels. L'an dernier, ce critère opérationnel avait représenté 500 euros. Les syndicats craignent par ailleurs que la non réalisation des objectifs opérationnels n'impacte également les objectifs financiers et donc la partie de l'intéressement lié à ce critère également.

Une injustice pour beaucoup d'entre eux dans la mesure où la non-réalisation de l'objectif interne est imputable aux difficultés des sous-traitants qui ont peiné (et peinent encore) à suivre la hausse des cadences, comme Pratt & Whitney sur les moteurs de l'A320neo, Zodiac sur les cabines et les toilettes de l'A350, mais aussi Aerotech ou Stelia...

Combinée à la mise en place du plan de suppression de 1.164 postes chez Airbus Group, cette grogne risque de se concrétiser par de fortes tensions au premier trimestre au moment des négociations salariales.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/12/2016 à 22:26 :
"Soit un nouveau record pour l'avionneur européen." EUROPEEN??? français....
a écrit le 09/12/2016 à 10:19 :
Donc toute cette pression aux salariés est pour faire plaisir à la presse et aux investisseurs. Ces cadences au delà du raisonnable dans l'aéronautique ne se font elles pas au détriment de la sécurité aérienne ? sur quel critère la direction juge qu'augmenter les cadences est jouable ? en supprimant les contrôles ? En faisant comme VW avec ces voitures ? Je suis inquiet sur l'avenir de la sécurité aérienne si les investisseurs dictent la cadence.
a écrit le 09/12/2016 à 9:08 :
Qu'en est-il des rémunérations et stocks option des hauts dirieants?!
a écrit le 09/12/2016 à 8:54 :
le 8/12 au soir 36 A350 avaient été livrés sur toute l'année 2016 , il faudrait donc en livrer 14 sur le reste de décembre, un mois de folie certes mais est ce comme cela comme manage une société industrielle mature , pour info la chaine industrielle du concurrent boeing 787 aura fini ses livraisons annuelles ( 137 exemplaires) le 21/12 et pourra profiter des fêtes pour récupérer avant de redémarrer 2017 sur des bases saines
il faut qu'airbus devienne régulier dans ses livraisons y compris avec ses sous traitants qui sont évidemment pour quelque chose dans ces mouvements erratiques
a écrit le 08/12/2016 à 14:22 :
On leur offre du boulot et il faudrait les payer en plus. Faut rester sérieux, là...
a écrit le 08/12/2016 à 13:45 :
Votre article est très approximatif !!!

Non seulement ce ne sont pas tous les salariés qui ont reçu 2500€ d'intéressement, mais la participation est aussi impactée !

2500€, c'est pour un jeune cadre.

Quand on n'est pas cadre, l'intéressement est inférieur ou alors, cela fait 40 ans que vous travaillez dans l'entreprise et donc votre salaire vous fait atteindre cet intéressement.

Avant de rédiger un article, assurez-vous d'avoir tous les détails.

Ceci est un travail d'amateur et pas de professionnel.
Réponse de le 08/12/2016 à 16:21 :
Il y a longtemps que les non-cadres sont oubliés dans ce pays.Pour eux, ce sont des HS pour augmenter leur petit salaire et encore cela reste au bon vouloir d'un management qui octroi ce geste comme une ..récompense !
a écrit le 08/12/2016 à 11:01 :
Et ensuite on a pleurer parce qu'il y a de moins en moins d'achats pour les fêtes de noël... Ah ben non c'est vrai quand ça baisse les médias n'en parlent pas.

Pas de politique salariale pas de consommation et donc pas de croissance.
Réponse de le 18/12/2016 à 16:50 :
vous avez raison mais se qui est inquiétant l/argent est la
mais pour les actionnaires les vannes sont grande ouverte et
fermé pour les ouvriers les salaires mince donc pas d/achat donc pas de relance ceux qui gagne de argent ils sont confortablement assis ou a manger du caviar hélas le soleil brille pour les meme personne?????

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :