Banque, fonds d'investissement, leasing : une offre privée pour financer la BITD européenne

 |   |  1564  mots
Et si le Caracal était acheté en leasing par les armées françaises ?
Et si le Caracal était acheté en leasing par les armées françaises ? (Crédits : Airbus Helicopters)
Après "Socle défense", Fabrice Wolf revient avec un projet plus solide et plus complet. Il s'appuie sur une banque, un fonds d'investissement et une société de leasing déclinée dans la plupart des pays européens pour financer des projets de défense. Une façon de sortir ces dépenses de la dette souveraine.

Si le projet semble séduisant et novateur, son succès n'est pas gagné d'avance. Mais Fabrice Wolf est tenace et a vraiment de la suite dans les idées. Il y a un peu plus de deux ans, cet ancien pilote de l'aéronavale, aujourd'hui spécialiste de l'économie de défense, avait lancé le projet "Socle Défense" destiné à financer les équipements grâce à l'épargne populaire. En dépit d'un intérêt et d'une certaine curiosité, notamment en Grèce, son projet n'a pas décollé.

Les esprits n'étaient pas encore mûrs. Le seront-ils aujourd'hui au moment où la dette des États va exploser et où l'industrie aéronautique et de défense, notamment, est balayée et secouée comme jamais par une crise brutale et d'une ampleur inédite provoquée par le virus du Covid-19 ? A voir mais Fabrice Wolf revient avec un projet plus charpenté et plus solide, qui s'appuie en partie sur certaines idées révolutionnaires de "Socle Défense", qui étaient trop clivantes. Les cabinets des ministres européens de la Défense, les états-majors ainsi que le cabinet du commissaire européen Thierry Breton ont été contacté ou vont l'être rapidement.

"Le déploiement du groupe Europa-Défense répond à l'urgence de la situation, explique à La Tribune Fabrice Wolf. Notre offre répond à l'ensemble des problématiques de financement des équipements et technologies de défense pour les états européens comme pour leur tissu industriel".

Un projet plus solide

Pourquoi plus solide ? D'abord, Fabrice Wolf a su séduire plusieurs personnalités et constituer une équipe pluridisciplinaire robuste : Guy Somekh, un centralien spécialiste du financement de l'innovation et président de Dynnovation ; Jean Casanova, expert financier du risque, ancien directeur général adjoint de la Caisse Centrale de Réassurance ; Jacques Chatain, président d'Auriga Ventures, l'un des deux plus anciens fonds de capital-risque français ; e général Jean-Paul Palomeros (2S), ancien Chef d'état-major de l'armée de l'Air française et ancien Supreme Allied Commander Transformation de l'OTAN ; Jérôme Pentecoste, avocat international, spécialiste européen des financements en PPP (Partenariat public privé) ; Jean-Pol Poncelet, ancien ministre de la Défense de Belgique, ancien directeur des nouvelles énergies pour Areva ; et David w. Versailles, économiste et titulaire de la Chaire Newpics Economie de l'innovation à Paris. D'anciens hauts responsables...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/06/2020 à 17:37 :
Afin que rien ne puisse fonctionner du tout donc... c'est cohérent dans notre UE à l'impuissance politique totale maintenant cela va être un gigantesque gaspillage d'énergies et de ressources matérielles et financières et tout ceci sur cette même sempiternelle chimère d'une défense européenne qui, espérons le même, n'existera jamais.

La défense de demain serait de s'allier avec le RU, seul autre pays crédible en matière militaire les autres n'étant que d'impénitents bavards repus à gonfler le torse et c'est tout.
a écrit le 15/06/2020 à 9:59 :
Je ne suis pas spécialiste mais cela ressemble quelque part aux fameux METP qui ont fait les beaux jours de certains élus d'Ile de France.En fait cela fini par couter plus cher mais a le mérite comptablement de ne pas apparaitre comme de l'endettement alors qu'en fait cela en est.C'est juste un tour de passe passe couteux pour le client.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :