Crash de l'A320 au Pakistan : les boites noires récupérées

 |   |  278  mots
Airbus fournira une assistance complète aux autorités chargées de l'enquête, a tweeté le président d'Airbus Guillaume Faury .
"Airbus fournira une assistance complète aux autorités chargées de l'enquête", a tweeté le président d'Airbus Guillaume Faury . (Crédits : AKHTAR SOOMRO)
Les boites noires de l'A320 de la compagnie aérienne pakistanaise PIA qui s'est écrasé vendredi, ont été récupérées.

Les boîtes noires de l'Airbus A320, qui s'est écrasé vendredi sur un quartier résidentiel de Karachi, dans le sud du Pakistan, faisant 97 morts, ont été récupérées, a annoncé samedi un porte-parole de la compagnie aérienne Pakistan International Airlines (PIA). L'appareil, qui transportait 99 personnes, venait de Lahore, également au Pakistan, et s'est écrasé lors d'une deuxième tentative d'atterrissage pour des raisons encore indéterminées. Le vol PK8303 "a perdu le contact avec le contrôle aérien à 14H37" vendredi (09H37 GMT), a déclaré le porte-parole de PIA Abdullah Hafeez.

"La boîte noire a été retrouvée tard hier, nous la remettons au bureau en charge de l'enquête", a dit le porte-parole de la PIA, précisant que l'enregistreur des données de vol et l'enregistreur des conversations à l'intérieur du cockpit avaient tous deux été récupérés.

L'accident d'un Airbus A320 a fait 97 morts et deux survivants, selon un nouveau bilan rendu public samedi par les autorités. Tous les passagers et membres d'équipage de l'avion sont inclus dans ce bilan et les opérations de sauvetage ont pris fin samedi matin, a indiqué le ministère de la Santé de la province de Sindh dont Karachi est la capitale.

"Chez Airbus, nous sommes profondément attristés par la tragique nouvelle du vol #PK8303 . Mes pensées et celles de mes collègues d'Airbus vont aux familles et aux proches concernés. Dans l'aviation, nous travaillons tous dur pour empêcher cela. Airbus fournira une assistance complète aux autorités chargées de l'enquête", a tweeté le président d'Airbus Guillaume Faury .

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :