Hélicoptères : Lockheed rachète Sikorsky pour 9 milliards de dollars

La transaction impliquant le fabricant des célèbres Black Hawk et Sea Hawk devrait être finalisée au premier trimestre 2016. La filiale d'United Technologies a réalisé 7,5 milliards de dollars de ventes mais son bénéfice opérationnel a été divisé par plus de deux.

2 mn

L'opération asseoit la position dominante de Lockheed dans l'armement et lui ouvre de nouveaux marchés; il dépasse de loin ses concurrents les plus proches, soit la division défense de Boeing et Northrop Grumman.
L'opération asseoit la position dominante de Lockheed dans l'armement et lui ouvre de nouveaux marchés; il dépasse de loin ses concurrents les plus proches, soit la division défense de Boeing et Northrop Grumman. (Crédits : © Andrew Innerarity / Reuters)

C'est l'un des plus grands rivaux d'Airbus Helicopters dans le domaine militaire. Sikorsky, filiale hélicoptères d'United Technologies et fabricant des célèbres Black Hawk et Sea Hawk, sera vendue au groupe de défense américain Lockheed Martin pour 9 milliards de dollars (8,3 milliards d'euros), somme ramenée à 7,1 milliards de dollars si on prend en compte les avantages fiscaux liés à la transaction. La transaction s'effectue en numéraire et devrait être finalisée au plus tard au premier trimestre 2016, en fonction des autorisations officielles.

Dans un communiqué, Lockheed, fabricant notamment des avions de combat F-35, précise que Sikorsky sera intégré à la division formation et systèmes mission, laquelle avait déjà collaboré étroitement avec la société sur des programmes d'hélicoptères. Le groupe de défense, premier interlocuteur du Pentagone, compte boucler la transaction d'ici la fin du quatrième trimestre 2015 ou le début du premier trimestre 2016, en fonction des autorisations officielles.

UTC a annoncé utiliser le produit de cette cession au rachat de 75 millions de ses propres actions pour un montant total de 8,3 milliards de dollars. Le calendrier dépendra des conditions de marché et d'autres facteurs non précisés.

Suppression de 1.400 postes et recul des ventes

Sikorsky Aircraft, qui fabrique les célèbres Black Hawk et Sea Hawk, a une clientèle essentiellement militaire, en l'occurrence le Pentagone (ministère de la Défense américain). Les différentes coupes dans les budgets militaires et la hausse des coûts de développement des nouveaux appareils ont fait plonger ses derniers résultats. En 2014, Sikorsky a ainsi réalisé 7,5 milliards de dollars de ventes (+19% sur un an) mais son bénéfice opérationnel a été divisé par plus de deux.

Le président de Sikorsky, Bob Leduc, avait déclaré courant juin lors d'une journée investisseurs que l'entreprise comptait gonfler son chiffre d'affaires à 10 milliards de dollars au moins d'ici à 2025, en prenant en compte les 49 milliards de dollars que doit lui rapporter son carnet de commandes.

L'entreprise a par ailleurs annoncé, début juin, la suppression de 1.400 emplois sur 12 mois et la réorganisation de certains sites en raison d'une forte baisse de la demande dans les secteurs du pétrole et du gaz et d'un recul des ventes à l'international.

(Avec AFP et Reuters)

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 21/07/2015 à 9:26
Signaler
Lockheed-Martin va pouvoir faire un Joint Strike Helicopter, et plumer à nouveau gentiment la moitié des gouvernements de l'Ouest avec une nouvelle machine qui ne marche pas vraiment (cf le F35 : 100 milliards de dollars pour 100 avions qui ne sont t...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.