Hervé Arditty va-t-il mettre sa pépite iXblue en vente ?

Selon des sources concordantes, Hervé Arditty pourrait mettre en vente la société iXblue. Il a mandaté Crédit agricole Corporate and Investment Bank.
Michel Cabirol

1 mn

iXblue a conçu de larges gammes de systèmes conçus pour répondre à l'éventail complet des applications navales, des petits navires côtiers aux porte-avions en passant par les SNLE. Les solutions iXblue sont conçues pour fournir une navigation résiliente et précise dans tous les environnements de guerre.
iXblue a conçu de larges gammes de systèmes conçus pour répondre à l'éventail complet des applications navales, des petits navires côtiers aux porte-avions en passant par les SNLE. Les solutions iXblue sont conçues pour fournir une navigation résiliente et précise dans tous les environnements de guerre. (Crédits : iXblue)

Selon des sources concordantes, Hervé Arditty pourrait mettre en vente la société iXblue qu'il a créé en 2000. N'ayant pas d'héritier à qui transmettre le flambeau, l'actionnaire majoritaire (75%) aux côtés de salariés, est en train de sonder le marché, explique-t-on à la Tribune, et a mandaté notamment la banque de financement et d'investissement du Crédit Agricole, le Crédit agricole Corporate and Investment Bank (CACIB) pour le faire. Des fonds d'investissement, dont très vraisemblablement HLD, ont été approchés, précise-t-on, pour reprendre cette pépite souveraine, qui réalise environ 150 millions d'euros de chiffre d'affaires, dont 80 % à l'international (drones maritimes autonomes, sismographes, centrales inertielles....)

Un pôle photonique en croissance

L'entreprise de haute technologie dans les domaines de la navigation, de la photonique et du spatial, et de l'autonomie maritime, qui emploie environ 750 personnes, dont 350 ingénieurs et docteurs, dispose de neuf sites industriels en France et son siège est à Saint-Germain-en-Laye. La branche photonique au sein d'iXblue est conçue pour adresser les marchés de l'espace, des capteurs et de la métrologie, des géosciences, des lasers à fibre et des lasers intenses, des communications et des technologies quantiques.

Récemment iXblue a renforcé sa branche photonique en acquérant Kylia et Muquans qui ont rejoint les activités historiques de cette ETI gérée d'une main de maître par Hervé Arditty, qui ferraille contre Safran et Thales. L'ensemble va renforcer l'axe stratégique de la photonique avec plus de 160 personnes réparties sur quatre sites industriels en France, générant un chiffre d'affaires de plus de 35 millions d'euros dans les instruments, les lasers et les composants photoniques avancés. HLD, qui a racheté Photonis après de multiples péripéties, pourrait à son tour vouloir renforcer l'entreprise bordelaise, qui a son principal site en Corrèze.

Michel Cabirol

1 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 26/07/2021 à 22:51
Signaler
ixblue vient de racheter Muquans il y a trois mois. Donc, en plus d'une boite de technologies sensibles, c'est une "pépite" française du quantique qui a de grandes chances de partir à l'étranger. La souveraineté nationale à la sauce Hollande-Macron 😁

à écrit le 26/07/2021 à 11:14
Signaler
Je verrai bien un fond européen pour que le français puisse se faire encore des illusions sur l orientation pro européenne actuelle dans la défense....avant les élections ...on sait jamais que cela puisse être plus difficile à vendre APRÈS

à écrit le 26/07/2021 à 8:14
Signaler
Je verrais bien les Allemands ou les chinois sur ce coup là.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.