Quand la Compagnie la joue comme Pan Am

Après une quinzaine de mois d'arrêt sans vol régulier en raison de la crise sanitaire, le transporteur français 100% classe affaires La Compagnie vient de reprendre les vols sur sa ligne privilégiée Paris-New York et va diversifier son offre, afin d'assurer des liaisons Paris-Tel Aviv et Milan-New York. Ce nouveau réseau lui permet de proposer la ligne New York-Tel Aviv via Paris, une ligne que proposait il y a plus de 35 ans la mythique Pan Am, reprise après sa disparition par Delta.

5 mn

(Crédits : DR)

Un redémarrage qui ne manque pas de panache. Après une quinzaine de mois d'arrêt forcé de ses vols réguliers, la compagnie française 100% classe affaires ne se contente pas de ranimer sa ligne historique entre Paris et New York, elle ouvre aussi un nouveau chapitre de sa courte histoire en lançant une diversification ambitieuse. Après avoir repris ses vols entre Paris-Orly et New York le 12 juin et préparé la réouverture de la ligne Nice-New York, prévue le 3 juillet, La Compagnie va en effet inaugurer deux nouvelles lignes : Paris-Tel Aviv, le 22 juillet, et Milan (Malpensa)-New York, le 29 novembre. Mais, derrière ces deux lignes s'en cache une troisième : New York-Tel Aviv, via Paris, puisque la Compagnie commercialisera également ce trajet. Une ligne qu'assurait il y a plusieurs décennies la mythique Pan Am avant d'être reprise, après sa disparition au début des années 1990, par Delta Air Lines, laquelle l'a arrêtée ces dernières années pour exploiter des vols sans escale.

Lire aussi : Du Deregulation Act à la concentration du secteur

« Nous tablons sur une baisse de trafic de l'ordre de 30% sur l'axe Paris-New York à la fin 2021 par rapport à notre activité d'avant la crise. Un retour à la normale n'est pas attendu avant 2023-2024. Compte-tenu des charges fixes que nous avons à payer, nous devions retrouver une activité qui permette d'utiliser notre personnel navigant. Nous nous sommes attelés à chercher quelles pistes de diversification nous pouvions développer. Tel-Aviv est ressortie en haut du tableau d'une part, car le gouvernement israélien a déployé massivement la vaccination et, d'autre part, car les flux de clientèle affaires sur cette destination sont importants », explique à la Tribune Christian Vernet, Président de La Compagnie.

Cette ligne sera assurée jusqu'à fin octobre à raison de trois vols par semaine.

Concernant Milan, La Compagnie fait preuve d'opportunisme en misant sur les difficultés des transporteurs transalpins pour tenter de percer sur « la troisième capitale européenne en termes de trafic business vers New York ».

« Il y avait une position à prendre : Air Italy a déposé le bilan récemment et Alitalia, qui est en situation compliquée, souhaite se recentrer sur Rome. En revanche, nous avions l'ambition de démarrer les liaisons Milan-New York simultanément avec les Paris-New York, mais l'instruction de notre deuxième prêt garanti par l'Etat (PGE), a pris des mois; ces fonds sont donc arrivés trop tard pour que l'on puisse lancer la ligne de Milan dans des temps optimums », explique le président de la Compagnie, qui devra néanmoins compter sur la présence d'Emirates sur cette ligne.

Pour rappel, La Compagnie a obtenu au printemps un deuxième PGE d'un montant de 10 millions d'euros. Calibré pour une sortie de crise à l'automne 2020, le premier PGE obtenu en juin de l'année dernière (10 millions d'euros) est devenu insuffisant.

Lire aussi 4 mnSoulagement pour La Compagnie : le prêt garanti par l'État est obtenu

Pour l'heure, la reprise des vols entre Paris et New York est encourageante dans le sens New York-Paris en raison de l'assouplissement des restrictions imposées aux Américains arrivant en France. Le coefficient d'occupation des derniers vols dépassait 90%. « Nos premiers vols sont quasi-complets, sans que nous ayons eu besoin de communiquer directement auprès de notre clientèle; cela est possible grâce à la notoriété importante que nous avons acquise sur le marché américain », explique Christian Vernet. En revanche, en raison de l'absence de réciprocité pour les Français se rendant aux Etats-Unis, les vols au départ de Paris sont peu remplis.

Restrictions pour les Français arrivant aux Etats-Unis

La Compagnie, qui a conscience des implications durables de la crise sanitaire sur le niveau de fréquentation de ses lignes historiques, a décidé d'adapter son activité, afin de revenir progressivement à son rythme d'avant-crise (deux vols quotidiens en 2019): elle assurera ainsi sur New York deux vols hebdomadaires en juin, quatre en juillet, cinq en août, puis un vol quotidien à partir de septembre.

« Nous avons conscience de la latence du trafic business et de loisirs, et le déploiement des visioconférences avec la crise sanitaire va indéniablement impacter à la baisse les voyages professionnels sur notre ligne Paris-New York, ce qui nous oblige à adapter notre offre », confie Christian Vernet.

Exploitant deux Airbus A321neo, l'entreprise va également reprendre dès le 3 juillet sa ligne estivale entre Nice et New York à raison de trois vols hebdomadaires.

Objectif : retour à la rentabilité d'ici à fin 2021

A la question d'autres projets éventuels prévus à court terme, le président de La Compagnie déclare: « Nous avons bien sûr des idées en tête mais il faudrait pour y parvenir acheter de nouveaux avions: pour l'heure, nous faisons face à des limitations physiques puisque nous assurons l'ensemble de nos liaisons avec deux Airbus A321neo d'une capacité de 76 places. A court terme, nous n'avons donc pas pour projet d'établir d'autres lignes. Nous pensons que grâce à nos toutes nouvelles offres, nous devrions recouvrer une activité rentable fin 2021-début 2022 et nous sommes pleinement mobilisés pour que cette rentabilité soit à nouveau à l'affichage le plus vite possible ».

5 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 18/06/2021 à 16:47
Signaler
De mémoire ,c 'est TWA qui faisait cette liaison . Quant à PANAM , elle set morte dans une douloureuse faillite ; drole de référence !

le 19/06/2021 à 11:38
Signaler
@leon c'est bien Pan Am. Faisait aussi New York-Paris-Bombay reprise aussi par Delta

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.