La Croatie va s'offrir 12 Rafale d'occasion pour 1 milliard d'euros

Le président Emmanuel Macron assistera lors de son déplacement en Croatie à la signature du contrat portant sur la vente de 12 Rafale d'occasion.
Michel Cabirol

5 mn

Le contrat Rafale signé en Croatie est un succès personnel pour Florence Parly
Le contrat Rafale signé en Croatie est un succès personnel pour Florence Parly (Crédits : Johanna Geron)

À l'occasion de la visite officielle d'Emmanuel Macron en Croatie, les mercredi 24 et jeudi 25 novembre, la France va signer le contrat pour la vente de 12 Rafale d'occasion pour un montant de 1 milliard d'euros. En présence du président français et du Premier ministre croate Andrej Plenkovic, un arrangement technique qui permet la signature du contrat sur les 12 Rafales d'occasion, sera signé jeudi. La Croatie avait annoncé en mai dernier cet achat pour moderniser son armée de l'air. Le déplacement à Zagreb constituera la première visite officielle d'un président français dans ce pays depuis l'indépendance du pays, précise la présidence française dans un communiqué. Ce contrat est un succès personnel pour Florence Parly, qui s'était d'ailleurs rendue l'année dernière deux fois en Croatie en moins d'un an. Ce qui constituait également la première visite d'un ministre de la Défense français depuis l'indépendance du pays.

"Cet achat de Rafale, cela n'est pas uniquement un contrat commercial. Cela s'accompagne d'un renforcement des relations stratégiques entre nos deux pays. Ce qui signifie avoir des projets communs franco-croates à soumettre dans le cadre des financements du Fonds européen de défense. Ça veut dire la participation d'entreprises croates aux activités de suivi de maintenance, notamment du Rafale et une coordination, un travail commun dans ce qui nous attend dans les mois à venir sur le travail sur la boussole stratégique et sur le concept stratégique au sein de l'OTAN", explique-t-on à l'Elysée.

Et de trois en 2021 ! Après la Grèce et l'Égypte, c'est au tour de la Croatie de s'offrir le Rafale F3R de Dassault Aviation, qui était proposé par la France. Les Rafale seront armés de missiles air-air MICA, de bombes AASM et, enfin, d'un canon de 30 mm avec ses munitions, selon nos informations. La France s'engage aussi à donner une formation et un entrainement aux pilotes croates. Soit un contrat global évalué à environ 999 millions d'euros. Selon le Premier ministre Andrej Plenković, "c'est le plus gros investissement en matière d'armement croate. Nous augmentons notre capacité de puissance de combat de l'armée croate dans les 30 à 40 prochaines années"

Premiers appareils livrés en 2023 et 2024

L'objectif est de pouvoir livrer les six premiers Rafale fin 2023, début 2024, puis un deuxième paquet, fin 2024, début 2025 pour remplacer les vieux MiG hors d'âge de l'armée de l'air croate, dont la fin de parcours est prévu en 2024. Les appareils prélevés dans l'armée de l'air française ont une moyenne d'âge de près de 10 ans et auront un potentiel d'utilisation d'au moins 30 ans. Ce n'est certes pas le contrat du siècle pour la France mais cela reste néanmoins un contrat de plus pour le Rafale. Et il a été obtenu dans un pays européen, le deuxième après la Grèce. Ce qui est clairement la priorité de la ministre des Armées Florence Parly en matière d'exportation.

La France avait déposé le 10 novembre dernier une offre de Rafale compatibles à la fois pour les missions de l'OTAN et de l'UE dans le cadre du renouvellement de la flotte croate d'avions de combat. "Un projet qui serait structurant pour la coopération entre nos deux pays, et pour une Europe de la défense plus forte", avait alors expliqué sur Twitter la ministre des Armées Florence Parly lors de sa visite en novembre 2020 en Croatie. Et l'offre commerciale française était compétitive. L'autre favori (Lockheed Martin) proposait le F-16 Block 70/72 Viper neuf (Lockheed Martin) pour un montant évalué entre 1,6 et 1,8 milliard d'euros. Mais le groupe américain avait considérablement fait baisser son offre pour revenir dans la compétition.

Signature d'un partenariat stratégique

La visite d'Emmanuel Macron sera également l'occasion de signer un nouveau partenariat stratégique entre la Croatie et la France. "C'est un geste fort entre nos deux pays", estime-t-on à l'Élysée. Il y avait déjà un partenariat qui liait les deux pays en 2010, mais qui datait d'avant l'adhésion de la Croatie à l'Union européenne en 2013. "Ce partenariat se veut plus stratégique, se veut plus renouvelé, plus ambitieux, complet, plus opérationnel et donc, évidemment, en mettant l'accent sur la coopération entre nos deux pays au sein de l'Union européenne", explique-t-on à l'Élysée.

Ce partenariat franco-croate permettra de mieux structurer la relation franco-croate et de renforcer le dialogue politique au niveau bilatéral et européen par l'organisation de rencontre ministérielle annuelle, "avec un accent plus particulier sur les enjeux de défense et de sécurité, sur les enjeux climatiques et un dialogue en reconnaissance évidente de l'expertise croate en la matière sur les enjeux de stabilité et de prospérité en Europe du Sud-Est", précise-t-on à l'Élysée. Emmanuel Macron aura dans ce cadre des entretiens sur la situation actuelle dans les Balkans occidentaux avec le président et le Premier ministre croates. "Il y a une dégradation de la situation en Bosnie-Herzégovine et le président et le premier ministre croate évoqueront le rôle de la Croatie et ce qu'elle peut apporter dans cette crise et évidemment, le soutien que nous pouvons aussi apporter", a précisé l'Élysée.

Michel Cabirol

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 24/11/2021 à 16:30
Signaler
Un président devenu VRP pour vendre du matériel d occasion !!!! Décevant ou pitoyable

à écrit le 24/11/2021 à 10:03
Signaler
Ils ne sont absolument pas bons pour la réforme. Le problème c'est que les Rafales actuels (F3-R) ne pourront pas être rétrofités en F4.2, seulement en F4.1. Et la DGA a déjà signé pour les F5. Tout ces Rafales vendus d'occasion seront remplacés da...

à écrit le 23/11/2021 à 21:21
Signaler
Excellent. Bon, sans rire maintenant, il nous reste combien de rafale opérationnels en réalité ?

à écrit le 23/11/2021 à 19:43
Signaler
ce qui est interessant dans ces contrats cest de voir ce qui est vraiment paye, et par qui...si la vente est sincere avec paiement bravo; si c'est un bonneteau de credoc et consors, avec cautions de l'etat in fine, oui, ca laisse baba comme on dit a ...

à écrit le 23/11/2021 à 19:01
Signaler
Ils ont des pilotes en Croatie? Ou, c'est vendue avec? Des mercenaires cela doit se trouver!

à écrit le 23/11/2021 à 18:22
Signaler
Bravo à la France. Bravo à la Croatie d'avoir résisté aux assaut des USA.

le 24/11/2021 à 5:30
Signaler
D'occasion, Regis, d'occasion, c'est a dire bon pour la reforme ou pour tres bientot. Par ailleurs, 1 milliard ! Mais ou les croates vont-ils trouver cette somme ?

le 24/11/2021 à 21:06
Signaler
@ matins calmes: on sent l'expert. Un avion de combat est conçu pour une durée de vie opérationnelle d'une trentaine d'année au moins (et souvent largement plus). Ces Rafale d'occasion n'ont même pas 10 ans. Ils vont encore voler au minimum 20 ou 25 ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.