"Nous livrerons le moteur Silvercrest à l'heure et avec les performances exigées" (Safran)

 |   |  424  mots
Nous effectuerons un essai partiel du moteur Silvercrest à la fin du deuxième trimestre 2019 qui confirmera les performances attendues du compresseur, qui a eu un problème, a expliqué à La Tribune, Olivier Andriès.
"Nous effectuerons un essai partiel du moteur Silvercrest à la fin du deuxième trimestre 2019 qui confirmera les performances attendues du compresseur", qui a eu un problème, a expliqué à La Tribune, Olivier Andriès. (Crédits : DR)
Dans une interview accordée à La Tribune, le président de Safran Aircraft Engines, Olivier Andriès, estime que l'intention de commande de 150 Cessna Citation Hemisphere est clairement "un signal très fort" pour Textron mais aussi pour Safran. Car le motoriste a convaincu Netjets et Textron de sa capacité à livrer le moteur Silvercrest "à l'heure et avec les performances exigées".

LA TRIBUNE : Est-ce enfin le bout du tunnel pour le moteur Silvercrest ?
OLIVIER ANDRIES : L'Hemisphere motorisé par le Silvercrest a ouvert le bal du salon NBAA avec cette option d'achat d'un volume très significatif (150 appareils). C'est un signal très fort délivré par NetJets pour le Cessna Citation Hemisphere de Textron Aviation et le moteur Silvercrest de Safran. La décision de sélectionner cet appareil équipé de notre moteur est une formidable rampe de lancement pour l'Hemisphere et le Silvercrest. Car NetJets, qui est le plus grand opérateur mondial dans l'aviation d'affaires et privée avec plus de 500  avions en service, a souhaité très clairement être client de lancement du Cessna Citation Hemisphere. Le patron de NetJets estime que cet appareil sera un véritable "game changer". NetJets est très confiant dans l'appareil et sur le moteur également.

Justement, comment avez-vous rassuré et Textron Aviation et NetJets ?
Le choix de NetJets est une très bonne nouvelle et un vrai  signe de confiance pour le programme Silvercrest. Les équipes et les dirigeants de Textron Aviation et de NetJets sont venus passer une journée sur notre site de Villaroche il y a quelques semaines. Nous leur avons montré l'intégralité de notre expertise dans les domaines civils et militaires. Nous avons effectué une revue très détaillée du programme. Résultat, Textron Aviation et NetJets ont confirmé leur confiance dans notre capacité à livrer le moteur Silvercrest à l'heure et avec les performances exigées.

Avez-vous réglé le problème du compresseur?
Nous avions un problème sur le compresseur HP dans sa partie axiale. Il ne réalisait pas les performances souhaitées sur un coin de l'enveloppe de vol, où l'avion n'opère quasiment jamais : à très haute altitude et très basse vitesse. Même si ce domaine de vol était très limité, nous devions toutefois apporter une amélioration au compresseur.

Quels sont les prochaines étapes pour le développement du Silvercrest?
La conception détaillée du compresseur amélioré a été validée au mois de juin dernier. Les pièces sont à présent en production. Nous allons les assembler très prochainement. Nous effectuerons un essai partiel à la fin du deuxième trimestre 2019 qui confirmera les performances attendues du  compresseur. Le moteur Silvercrest est parfaitement adapté à la plateforme Hemisphere et à son positionnement souhaité par Textron et Netjets. Je rappelle que le Silvercrest est le seul moteur de nouvelle génération dans la gamme des 9 à 12.000 livres de poussée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/10/2018 à 13:17 :
Quand va t on marier Safran a Thales et autres européens et grandir pour se marier a Rolls Royce ou autres moteurs avions !
a écrit le 16/10/2018 à 10:36 :
O Andries a été nommé à propos et aussi pour fédérer les équipes de développement SNECMA/TURBOMECA car ces derniers avaient l'expertise des compresseurs HP .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :