Ocea vend 20 patrouilleurs à l'Ukraine pour 136 millions d'euros

 |   |  182  mots
Ce contrat avec le ministère de l'Intérieur ukrainien a bénéficié d'un important soutien de l’État français, sous la forme d'un prêt du Trésor de 40 millions d'euros et d'un crédit-export octroyé par Bpifrance (76 millions d'euros).
Ce contrat avec le ministère de l'Intérieur ukrainien a bénéficié d'un important soutien de l’État français, sous la forme d'un prêt du Trésor de 40 millions d'euros et d'un crédit-export octroyé par Bpifrance (76 millions d'euros). (Crédits : Ocea)
Le chantier naval vendéen a signé un contrat d'une valeur de 136,5 millions d'euros portant sur la fourniture de 20 patrouilleurs à l'Ukraine : 15 bâtiments seront fabriqués en Vendée tandis que les cinq autres le seront à Mykolaïv, une ville portuaire et industrielle du sud de l'Ukraine.

Le chantier naval vendéen Ocea a signé un contrat d'une valeur de 136,5 millions d'euros portant sur la fourniture de 20 patrouilleurs à l'Ukraine : 15 bâtiments seront fabriqués aux Sables-d'Olonne (Vendée) tandis que les cinq...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/07/2020 à 7:48 :
L'Ukraine ne sera jamais une puissance maritime, Çar se pays est enclavé en Europe et ses accées á la mer sont réduits... ( mer interieur)
Mais ses patrouilleurs ( modestes) sont les premiere pas vers un contrôle effectifs du littoral.... Îls est plus qu'important de faire preuvent dè volonté d'indépendants et dè souvraineter pour se pays ... L'achats de navire reste un moyen d'exprimer cette volonté....
Réponse de le 31/07/2020 à 11:03 :
La russie a annexé la crimée, en Ukraine, justement pour s'assurer une puissance militaire sur la mer noire.
Odessa reste une ville portuaire tournée sur la mer noire également...
La mer noire n'est pas, à ma connaissance, une mer intérieure, mais au contraire la porte ouverte vers la méditerranée !
a écrit le 26/07/2020 à 9:17 :
C est pas cher paye
Réponse de le 27/07/2020 à 7:54 :
L'Ukraine est un pays pauvre, ancien satellite de la Russie, ils sont dàns une période difficile.... Mais dàns 20 ou 30 àns , çe pays aura atteinds une maturité economique et un avenir prometteur....
La françe et l'union européenne se doivent d'aider les nouvelle democraties naissance sur notre continent.
a écrit le 25/07/2020 à 17:59 :
Vendre en Ukraine sans graisser quelques pattes, on peut y croire si on est optimiste.
a écrit le 25/07/2020 à 17:14 :
C'est un bateau de guerre ça ? Au moins les russes ne protesteront pas devant ces embarcations insignifiantes (de goeland).
Ce sont plus surement des barques de pêche au hareng.
Réponse de le 30/07/2020 à 19:58 :
C'est plutôt fait pour patrouiller, c'est rapide et agile, ca permet d'informer la hiérarchie d'un problème. C'est pas une frégate ou un destroyer ! C'est pas le même tarif non plus.
a écrit le 25/07/2020 à 14:31 :
C'est la France qui avance la trésorerie .... Le contrat de 136 millions d’euros financés « à 85 % par des prêts de banques et du ministère français des Finances », selon Arsen Avakov ministre ukrainien des Affaires intérieures de l'époque). Il couvre la fourniture des navires et des pièces détachées pour deux ans d’entretien, cinq années d’assistance technique et la formation des équipages et du personnel de maintenance.
a écrit le 24/07/2020 à 15:28 :
Ce ça trés bien ce pour cela qu'on n'a pas bésoin des russés en Ukraine.Premièrement vous avéz vendu des hélicoptéres H225 aux ukrainiéns maintenet ce contract.S'il y a des russes la bas ils vont vendre leurs hélicoptéres et bateaux.Les ruses n'ont pas aucun travail la bas.Ils doivent réster trés loin d'Ukraine.
a écrit le 24/07/2020 à 11:51 :
Joli petit contrat, cela dit pas certain que la rentabilité soit énorme. L'atout premier c'est que cela va donner du boulot aux amis Vendéens

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :