Rapprochement Nexter/Krauss-Maffei : signature le 29 juillet

Nexter et l'allemand Krauss-Maffei Wegmann, vont signer mercredi au ministère de la Défense les documents du rapprochement.
Michel Cabirol
Nexter et Krauss-Maffei Wegmann vont signer les documents de leur rapprochement mercredi
Nexter et Krauss-Maffei Wegmann vont signer les documents de leur rapprochement mercredi (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Ainsi que l'avait annoncé "La Tribune" vendredi, les deux groupes de défense spécialisés dans l'armement terrestre, Nexter et l'allemand Krauss-Maffei Wegmann, vont signer mercredi au ministère de la Défense les documents de leur rapprochement. Cette signature se ea en présence du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian et du secrétaire d'État parlementaire auprès de la ministre fédérale de la Défense, Markus Grübel, a précisé un communiqué du ministère de la Défense.

Il restera dans les prochaines semaines aux deux parties à organiser le closing (réalisation effective de la transaction), qui dépendra de la levée des clauses suspensives de cette opération, notamment de la publication de la loi Macron, du décret de privatisation de Nexter et de l'avis de la l'autorité de la concurrence allemande.

Un champion européen

Le rapprochement des deux fabricants de chars d'assaut se traduira en effet par la création d'une nouvelle entité, détenue à parité par la France et par la famille Bode-Wegman, propriétaire de KMW. L'opération doit consister en l'apport de 100% des titres des sociétés de tête des deux groupes.

Cette nouvelle entité, qui se positionnera parmi les leaders de la défense terrestre en Europe, derrière l'américain General Dynamics et le britannique BAE Systems. Plus précisément cette opération va créer un nouveau champion de la défense en Europe (1,75 milliard d'euros sur la base des chiffres d'affaires 2014).

Pas de soulte

Attendue le 13 juillet, l'annonce de cette signature a légèrement dérivé en raison du travail de relecture par les actionnaires, les entreprises et leurs avocats des contrats traduits en français, en allemand et en néerlandais - la future société sera de droit néerlandais -, puis de trouver une date commune dans les agendas des responsables politiques conviés.

L'opération de rapprochement -  baptisée Kant pour "Krauss-Maffei Wegmann And Nexter Together", est très proche de son épilogue... Les négociations se sont accélérés fin avril, début mai durant lesquelles le dossier a bien avancé. Notamment l'équilibre exigé entre Paris et les actionnaires familiaux de KMW  - le 50-50, qui est une condition suspensive à l'accord - est respecté grâce l'ingéniosité des banquiers d'affaires. Ainsi, ni KMW, ni Nexter ne verseront de soulte.

Michel Cabirol

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 28/07/2015 à 21:31
Signaler
Aux royaume des aveugles. L'oeil de Berlin. Donc l'oeil de Washington. Il parait que Snowden est un traître à la Nation états-unienne. il risque des dizaines d'années de prison. Les dirigeant de Nexmachin et les ministres concernés ? Je crois q...

à écrit le 28/07/2015 à 14:00
Signaler
Pas de leçon apprise de rads

à écrit le 28/07/2015 à 12:45
Signaler
La défense et l'indépendance de la France sabordées par son élite dirigeante...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.