Rapprochement Nexter/Krauss-Maffei : signature semaine prochaine

 |   |  276  mots
Nexter Krauss-Maffei Wegmann vont annoncer leur rapprochement la semaine prochaine
Nexter Krauss-Maffei Wegmann vont annoncer leur rapprochement la semaine prochaine (Crédits : reuters.com)
La signature du rapprochement entre les deux entreprises d'armements terrestres Krauss-Maffei Wegmann et Nexter sera annoncée la semaine prochaine, vraisemblablement le 29 juillet.

La signature du rapprochement entre les deux entreprises d'armements terrestres Krauss-Maffei Wegmann et Nexter sera annoncée la semaine prochaine, vraisemblablement le 29 juillet, selon des sources concordantes. C'est la fin d'une très longue négociation entre les actionnaires des deux groupes. Il restera dans les prochaines semaines aux deux parties à organiser le closing (réalisation effective de la transaction), qui dépendra de la levée des clauses suspensives de cette opération, notamment de la publication de la loi Macron, du décret de privatisation de Nexter et de l'avis de la l'autorité de la concurrence allemande.

Attendue le 13 juillet, l'annonce de cette signature a légèrement dérivé en raison du travail de relecture par les actionnaires, les entreprises et leurs avocats des contrats traduits en français, en allemand et en néerlandais - la future société sera de droit néerlandais -, puis de trouver une date commune dans les agendas des responsables politiques conviés, les deux ministres de la Défense, Ursula Gertrud von der Leyen et Jean-Yves Le Drian, et peut-être des ministres de l'Economie, Sigmar Gabriel et Emmanuel Macron.

Pas de soulte

L'opération de rapprochement -  baptisée Kant pour "Krauss-Maffei Wegmann And Nexter Together", est très proche de son épilogue... Les négociations se sont accélérés fin avril, début mai durant lesquelles le dossier a bien avancé. Notamment l'équilibre exigé entre Paris et les actionnaires familiaux de KMW  - le 50-50, qui est une condition suspensive à l'accord - est respecté grâce l'ingéniosité des banquiers d'affaires. Ainsi, ni KMW, ni Nexter ne verseront de soulte.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/07/2015 à 14:52 :
Je suggère aussi de vendre le Palais Bourbon. Il y aura bien un Émir du Quatar ou un oligarche de la City pour en faire un resort cinq étoiles, avec acqualand, sauna et fitness. A quoi bon voter ? La France n est plus un État souverain. Bientôt un agglomerat d Euroregions.
a écrit le 24/07/2015 à 12:35 :
Quelle erreur stratégique de s'allier avec l'Allemagne pour créer nos futurs équipements blindés. Que se passera t'il si l'Allemagne refuse certaines exportations par le biais de la France ? C'est la fin de notre indépendance militaire avec cette alliance. Pendant que l'on guerroie en Afrique, l'Allemagne nous écrase en Europe par son économie. Nos gouvernants sont naïfs.
Réponse de le 24/07/2015 à 18:28 :
C'est surtout les Allemands qui doivent avoir peur. Que se passera t il si un président français décide de bloquer la livraison d'armements pour des états d'âme? Comme Hollande avec les Mistrals pour la Russie....
Et pourtant la fusion va se faire. Comme pour Airbus, les Européens peuvent être leaders s'ils sont unis. Sinon ils se feront balayer par les Américains ou les Chinois.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :