Carrefour à la recherche de son nouveau PDG

 |   |  364  mots
Georges Plassat, PDG de Carrefour, à la recherche de son successeur
Georges Plassat, PDG de Carrefour, à la recherche de son successeur (Crédits : Reuters)
Le processus de sélection a été lancé pour trouver le successeur de Georges Plassat, dont le mandat arrive à son terme en mai 2018. Le PDG de Carrefour avait annoncé dès mai 2016 son désir de préparer et accompagner sa succession.

Le premier groupe européen de la grande distribution en plein renouvellement de sa gouvernance. Carrefour souhaiterait introniser le successeur de Georges Plassat (PDG depuis 2012) lors de l'assemblée générale de mai 2017. Le pionner de l'hypermarché, qui a enregistré un chiffre d'affaires de 21,8 milliards d'euros lors du troisième trimestre 2016, deuxième mondial dans son secteur, aurait chargé le cabinet de chasseurs de têtes Egon Zehnder de sélectionner les candidats potentiels.

Une transition en douceur

La passation de pouvoir devrait ainsi avoir lieu au printemps prochain selon les déclarations d'une source proche du groupe à Reuters. Âgé de 67 ans, Georges Plassat, aurait demandé le lancement du processus en octobre dernier et serait favorable à une candidature interne au groupe, avec une volonté de mettre en avant les talents montants de l'entreprise française. Les noms de l'ancien d'HEC Pascal Clouzard ou du polytechnicien Thierry Garnier sont ainsi évoqués, illustrant cette volonté de renouveau au sein du groupe.

La question d'un nouveau fonctionnement de la tête de l'exécutif avec une potentielle séparation des fonctions du président et du directeur général est également à envisager: "Aucun schéma n'est arrêté à ce stade, le processus est simplement lancé", a ajouté cette même source.

L'influence des actionnaires

Les grands actionnaires de Carrefour - Les Galeries Lafayette (11,51% du capital), Le brésilien Abilio Diniz (8,05%), groupe Arnault (8,95%) et Colony Capital (5,23%) - désirent garder toutes les portes ouvertes quant au renouvellement du géant de la distribution. "Il est normal que les grands actionnaires regardent aussi ailleurs", avance une source proche, qui relativise en soulignant que le processus se déroule intelligemment malgré certaines divergences de point de vue. Les principaux actionnaires du groupe n'entendent pas laisser malgré cela l'actuel PDG agir seul, celui-ci s'étant déjà démarqué depuis longtemps par sa volonté d'indépendance par rapport aux actionnaires.

Une autre source de Reuters a démenti d'autre part les spéculations quant à la potentielle nomination de Philippe Houzé, actuel président du directoire du groupe Galeries Lafayette. Aucun calendrier ni date butoir n'a été arrêté pour boucler le processus de désignation du nouveau PDG.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :