Findus scelle son destin à celui de Nomad Foods

 |   |  256  mots
Ce rachat concerne plus de 6.000 employés à travers la Suède, la Finlande, la Norvège, le Danemark, la Belgique, la France et l'Espagne. Jusqu'alors Nomad Foods possédait seulement 1.500 salariés et faisait un chiffre d'affaires de 600 millions d'euros annuels.
Ce rachat concerne plus de 6.000 employés à travers la Suède, la Finlande, la Norvège, le Danemark, la Belgique, la France et l'Espagne. Jusqu'alors Nomad Foods possédait seulement 1.500 salariés et faisait un chiffre d'affaires de 600 millions d'euros annuels. (Crédits : © Suzanne Plunkett / Reuters)
L’entreprise suédoise de produits surgelés Findus vient d’être rachetée par le groupe Nomad Foods. Fondé en 2014, la holding devient donc un acteur incontournable de l'industrie alimentaire en Europe.

Peut-on dire que Findus a remonté la pente ? Secoué par le scandale de la viande de cheval dans ses lasagnes en 2013, l'entreprise est aujourd'hui au coeur d'une transaction de 500 millions de livres, soit 701 millions d'euros.

Nomad Foods, qui détient désormais la marque de surgelés, avait entamé des discussions de rachat dès juin, laissant entendre qu'elle pourrait mettre 800 millions d'euros sur la table des négociations. Auparavant, Findus Group appartenait au fonds d'investissement LionGem Sweden et réalisait un chiffre d'affaires de 1,4 milliard de livres sterling (soit 1,9 milliard d'euros) en 2014.

Ce rachat concerne plus de 6.000 employés à travers la Suède, la Finlande, la Norvège, le Danemark, la Belgique, la France et l'Espagne. Jusqu'alors Nomad Foods possédait seulement 1.500 salariés et faisait un chiffre d'affaires de 600 millions d'euros annuels.

Nomad Foods l'ambitieuse

Après avoir racheté la branche italienne de Findus en avril dernier, appelée Iglo, la holding confirme ses ambitions industrielles et précise qu'il entend conclure d'autres acquisitions pour étoffer son portefeuille de produits grand public. Stéfan Descheemaeker, le PDG de Nomad, a précisé dans un communiqué de presse :

"Cette transaction est dans la lignée de notre stratégie de croissance et c'est aussi une étape importante dans notre objectif de construire une entreprise globale dans le secteur de la nourriture industrielle."

Basé aux îles Vierges et détenu par les investisseurs Martin Franklin et Noam Gottesman, Nomad Foods est côté à Londres. Le jeudi 13 août, son action était en hausse de 5,28%.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/08/2015 à 23:38 :
Déjà que findus roulait sur la jante... Good luck, cowboys...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :